Thumbnail Image

République centrafricaine: Transhumance et agropastoralisme

Résilience – Fiche programmatique










Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Les caisses de résilience en République centrafricaine
    Consolider la résilience des communautés dans le contexte d'une crise complexe
    2016
    Also available in:
    No results found.

    Depuis 2012 la République centrafricaine (RCA) a traversé une crise militaro-politique qui a touché la quasi-totalité de son territoire et de sa population. Le conflit a provoqué une « crise humanitaire complexe ». Aux problématiques structurelles qui caractérisent le pays depuis trois décennies (dysfonctionnement du système éducatif, absence d’investissement et de création d’emploi, faible gouvernance) se sont rajoutés les effets de cette dernière crise: déplacements des populations, violations des droits, destruction et pillage de la majorité des infrastructures étatiques et privées et vol des biens des ménages. Au plus fort de la crise, début 2014, plus de 930 000 personnes étaient déplacées, et la population en phase humanitaire a été estimée à 1 670 000 (hors Bangui), soit 45 pour cent de la population totale des zones concernées (IPC, avril-mai 2014). Cette situation a plongé la majorité des populations dans une situation d’extrême fragilité et de vulnérabilité à la fois sociale (rupture des liens inter et intracommunautaires rendus plus aigüs par l’insecurité et la pauvreté grandissante), économique (pertes des biens et des équipements de production, bétail, semences, etc.), financière (pertes des épargnes, manque d’accès aux crédits) et psychologique (traumatismes, détresse émotionnelle, perte de confiance en soi et en l’autre, etc.). Dans ce contexte, la FAO accompange le gouvernement dans le processus de relance du secteur agricole à travers « les Caisses de rési lence », une approche intégrée et adaptée au relèvement économique et à la consolidation de la cohésion sociale
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Stratégie d’appui à la résilience | 2018–2023 | Renforcement des moyens d’existence agropastoraux 2018
    Also available in:
    No results found.

    La transhumance est une composante essentielle de l’élevage du bétail bovin des communautés agropastorales en Afrique centrale. Il s’agit d’un mode d’élevage extensif marqué par des déplacements oscillatoires réguliers des pasteurs et de leurs animaux à la recherche d’un équilibre entre les ressources naturelles disponibles et les besoins des animaux. Le conflit a profondément érodé la cohésion sociale communautaire et engendré l’effondrement économique du pays et la paupérisation des ménages agropastoraux et a entraîné la destruction du réseau zoo-sanitaire. La FAO a développé une approche programme d’appui à la résilience des moyens d’existence qui permet, à travers une collaboration inclusive de l’ensemble des acteurs, d’apporter une réponse aux besoins des populations en République centrafricaine. La Stratégie a pour objectifs généraux de réduire les violences en protégeant et restaurant la cohésion sociale intercommunautaire; et d’améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition, en renforçant la contribution du pastoralisme et de la transhumance au développement socio-économique des communautés agropastorales.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Développement communautaire, cohésion sociale et consolidation de la paix en République Centrafricaine
    Note programmatique sur la résilience
    2019
    Also available in:
    No results found.

    Depuis la crise militaro-politique de 2013 en République centrafricaine, les conflits entre groupes armés ont conduit au morcellement du pays et à la détérioration du lien social entre les différentes communautés. Aux problématiques structurelles qui caractérisent le pays depuis trois décennies se sont ajoutés les effets de cette dernière crise: déplacements des populations, violations des droits de l’homme, destruction et pillage de la majorité des infrastructures étatiques et privées et vol des biens des ménages et de leurs avoirs productifs. Ceci a eu pour conséquence d’affaiblir les capacités de résilience des Centrafricains et de les plonger dans une situation d’extrême fragilité et de vulnérabilité, à la fois sociale, économique, financière et psychologique. Afin de pallier le manque d’infrastructures et de services de l’État, ainsi que l’absence de structures de finances dans de nombreuses régions et encore plus en milieu rural, il est essentiel de stimuler le développement communautaire pour renforcer les moyens d’existence de la population, dynamiser l’économie locale grâce à la relance du secteur agropastoral et ainsi améliorer la cohésion sociale et consolider la paix.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.