Thumbnail Image

Gestion adaptative et suivi des systèmes oasiens au Maghreb









Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Évaluation finale du projet «Gestion adaptative et suivi des systèmes oasiens au Maghreb»
    Symbole du projet: GCP/SNE/002/GFF FEM/GEF ID: 5798
    2020
    Also available in:

    Au Maghreb, les oasis s’étalent sur environ 350 000 hectares et leur contribution à la sécurité alimentaire de la région, à l’économie des pays ainsi qu’à la protection des ressources naturelles constitue un atout majeur du développement et de l’équilibre de ces territoires. Malgré ce potentiel, les écosystèmes oasiens sont menacés par tout un ensemble de facteurs biophysiques et socio-économiques complexes. Devant l’ampleur et l’envergure de contraintes qui menacent leur durabilité, chaque pays du Maghreb essaie de mener des actions visant à protéger le caractère exceptionnel et universel des oasis à travers la réalisation de plusieurs projets ou à travers la coopération internationale. La FAO en Tunisie, au Maroc et en Mauritanie a mis en œuvre, de mai 2016 à novembre 2019, un projet en conformité avec les priorités nationales afin d’améliorer, d’étendre et de pérenniser la gestion adaptative et la surveillance des systèmes d'oasis du Maghreb. Le projet, qui a adopté une approche participative, est parvenu à renforcer les capacités institutionnelles et techniques pour la gestion des systèmes de production oasiens. En termes de réalisations physiques, toutes les composantes du projet ont été mises en œuvre, avec des résultats hétérogènes. Dans les trois pays, à des niveaux différents, des efforts doivent encore être faits pour finaliser l’introduction des données dans le Système d'information géographique (SIG) et pour assurer la gestion adaptative des oasis telle qu’envisagée par le projet. Au vu du rôle que jouent les oasis comme carrefour des civilisations et modèle fondamental de durabilité, il est aussi important que la FAO mette en place un système de gestion des données relatif aux oasis au sein de FAOSTAT.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Évaluation finale du projet de «Conservation de la biodiversité et atténuation de la dégradation des terres par une gestion adaptable des systèmes du patrimoine agricole»
    Symbole du projet: GCP/MOR/044/GFF GEF/FEM ID: 5481
    2020
    Also available in:

    Faisant partie du bassin méditerranéen, le Maroc dispose d’un paysage diversifié et varié. Néanmoins, la biodiversité dont jouit le pays, comprenant notamment les montagnes de l'Atlas et ses systèmes oasiens, est menacée. 30 000 hectares de couvert végétal sont perdus chaque année au Maroc, ce qui a des conséquences significatives sur les différentes espèces qui dépendent de ce couvert pour leur protection, et crée un cercle vicieux. La Conservation de la biodiversité et l’atténuation de la dégradation des terres par une gestion adaptative des systèmes du patrimoine agricole sont une priorité pour le Pays. Pour faire face à ce défis, entre avril 2015 et décembre 2019, le Fond Mondial pour l’Environnement (FEM) avec la contribution du gouvernement du Maroc via ses multiples Plans d’actions et l’implication effective des services techniques des Directions centrales, régionales et provinciales du Ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime du Développement Rural, ont mis en oeuvre un projet avec la participation des populations des différentes communautés concernées. Les activités du projet ont été exécutées dans cinq sites oasiens. La contribution du projet au discours politique actuel sur les oasis et le rôle pionnier dans l’utilisation de l’accréditation du Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM) sont des acquis d’importance. Cependant, bien que le projet apparaisse novateur et opportun, sa pertinence eut pu être renforcé par une logique d’intervention plus équilibrée dans ses objectifs et la durée de sa réalisation. Le projet s’appuie sur la certification SIPAM pour atteindre ses objectifs, mais à cause des retards enregistré au démarrage, et de la nature dispersée et enclavée des sites, tous les processus de certification, bien qu’entamés et en cours, n’ont encore aboutis, ce qui crée des différences d’opportunité. Au-delà de la labélisation des cultures, le projet avait pour ambition de faire une place à la biodiversité sur les marchés, notamment à travers l’agriculture labélisée biologique. Plusieurs activités restent, toutefois, non achevées compromettant l’efficacité du projet. Le projet souffre d’une mauvaise communication et l’état d’avancement des sites étant inégal, la durabilité des interventions du projet l’est aussi, cependant la valorisation des cultures oasiennes se doit d’être appuyée et soutenue.
  • Thumbnail Image
    Project
    Préserver et mieux gérer les oasis au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie - GCP/SNE/002/GFF 2020
    Also available in:
    No results found.

    Dans la région du Maghreb, les oasis couvrent environ 350 000 ha et hébergent près de 15 millions de personnes. Ces systèmes complexes contribuent à la sécurité alimentaire de leurs communautés grâce à la persistance de savoir-faire ancestraux adaptés aux rigueurs du climat et à des ressources limitées. Ces espaces sont confrontés à des problèmes environnementaux majeurs (pénurie d’eau d’irrigation, dégradation des sols, érosion, ravageurs et maladies des cultures, perte de biodiversité) qui exacerbent les tensions sociales et économiques et mettent en péril leur durabilité. Le projet visait le développement d’une gestion adaptative et du suivi des systèmes oasiens au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie par l’établissement d’indicateurs de mesure et d’outils d’aide à la décision, la diffusion de bonnes pratiques et le soutien au plaidoyer.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.