Thumbnail Image

Les forêts et l’eau:Étude thématique préparée dans le cadre de l’Évalution des ressources forestières mondiales 2005

Étude FAO Forêts 155












Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Relations terres-eau dans les bassins versants ruraux
    Acte de l'atelier électronique organisé par la Division de la mise en valeur des terres et des eaux de la FAO 18septembre-27 octobre 2000
    2002
    Also available in:

    Il est souvent admis que les utilisations des terres pratiques en amont ont des impacts importants sur les ressources en eau et influencent les populations en aval l'chelle du bassin versant. La facon dont les consommateurs en aval rtribuent les utilisateurs en amont pur des "services environnementaux", comme la bonne qualit de l'eau, la rduction des sdiments ou la rgularisation des dbits, fait l'objet de nombreux dbats. Cependant, les avis sont partags quant la direction et l'ampleur de ces impact, la facon dont ils influencent les relations entre les utilisateurs en amont et en aval, et aux mcanismes permettant le partage des avantages et couts qui en dcoulent entre tous les utilisateurs dans les contexte d'un bassin versant.Pour traiter ces questions, la Division de la mise en valeur des terres et des eaux de la FAO a organis un atelier lectronique intitul "Relations terres-eau dans les bassins versants ruraux" du 18 septembre au 27 octobre 2000. La prsente publication contient les actes et deux documents qui tabilissent le cadre des dbats. La documentation complet de l'atelier, y compris les comptes rendus des discussions, les documents de base et les tudes de cas, sont disponibles sur le CD-Rom joint au prsent volume.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Promouvoir le lien entre les forêts et l’eau - Guide d’animation pour le développement des capacités 2021
    Also available in:

    Les forêts sont intrinsèquement liées à l'eau et les ressources à la fois forestières et hydriques sont pertinentes pour la réalisation des 17 objectifs de développement durable. Malgré des liens importants, la relation entre les forêts et l’eau est souvent ignorée dans les politiques et la planification. Par exemple, trois quarts des forêts ne sont pas gérées pour la conservation des sols et de l'eau, ce qui pose un défi fondamental à la réalisation de communautés et d'écosystèmes durables et résilients. Il est primordial d'employer une approche intégrée pour la gestion et politiques des ressources forestières et hydriques qui tienne compte de la complexité et de la nature contextuelle des relations entre les forêts et l’eau. Pour parvenir, nous devons améliorer notre compréhension des relations entre les forêts et l’eau dans les contextes locaux et à différentes échelles, ainsi que notre capacité à élaborer, réaliser, et apprendre des approches paysagères qui reposent à la fois sur ces relations forêt-eau et les impactent. Dans ce contexte, le Programme Forêts et Eaux de la FAO a développé un guide d’animation pour le développement des capacités basé sur des modules pour les parties prenantes des projets et des communautés impliquées dans la gestion des forêts, de l'eau et des ressources naturelles afin de garantir que nous appliquons nos connaissances pour mieux gérer les forêts et les arbres pour leurs multiples avantages, y compris la quantité et la qualité de l'eau et les avantages socio-économiques associés dont les gens à l'intérieur et à l'extérieur des forêts dépendent si fortement.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Gestion des eaux et des terres et phénomènes de dégradation dans les collines de Ksar el Kebir, Maroc. 2000
    Also available in:
    No results found.

    Dans les collines de Ksar ci Kébir, sur des versants aux pentes moyennes, le ruissellement et la perte en sol sont importants quelle que soit l’utilisation des terres. Les transformations culturales, avec l’extension de la SAU et l’introduction des cultures industrielles favorise l’exagération des formes. Dans les parcours fortement dégradés, seules les portions ayant conserve une certaine couverture végétale, ont résisté au ruissellement. Devant les prélèvements excessifs sur le couvert végétal naturel, on peut conclure que la dégradation des parcours collectifs, constitue une menace réelle et persistante pour les terres de parcours elles mêmes et pour les terres céréalières situées en aval. Les ruissellements excessifs expliquent aussi la baisse des nappes phréatiques et l’assèchement des puits. Une bonne protection des terres et des ressources signifie dans ces milieux, avant tout, une gestion rationnelle des eaux. Cet objectif pourra alors s’intégrer dans une optique plus générale des communautés humaines.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.