Thumbnail Image

Appui à la mise en œuvre des contributions déterminées nationales et accès au Fonds vert climat - TCP/NER/3708








Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Meeting
    Action climatique dans l’agriculture: renforcer la participation des secteurs agricoles, afin de mettre en oeuvre les éléments du programme 2030 relatifs au climat dans la région Asie et Pacifique 2018
    Le changement climatique représente un risque systémique pour l’instauration de la sécurité alimentaire dans la région Asie et Pacifique. Dans ce contexte, les États Membres de la région ont souligné qu’il fallait agir en priorité dans les secteurs de l’agriculture et des terres dans le cadre de l’Accord de Paris (ODD 13) et du Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe. Un engagement stratégique dans ces cadres internationaux de la part des ministres de l’agriculture, de l’élevage, des forêts et des pêches améliorera la capacité de financement et la transposition à l’échelle supérieure des mesures visant à renforcer la résilience des systèmes alimentaires et agricoles face au climat. Le document donne un aperçu des connaissances actuelles sur les risques liés au changement climatique dans le domaine de la sécurité alimentaire dans la région et des possibilités et difficultés rencontrées lorsqu’il s’agit de faire jouer un rôle plus important aux secteurs de l’agriculture et des terres dans la mise en oeuvre de l’Accord de Paris et du Cadre d'action de Sendai. Il met en lumière les avantages que pourraient apporter des mesures fortes consacrées spécifiquement au secteur à l’appui des cibles des ODD sur la sécurité alimentaire, ainsi que les contributions potentielles des partenariats stratégiques faisant intervenir le secteur privé, la société civile, la Coopération Sud-Sud ou triangulaire et les partenaires de développement. Le document mentionne de nouvelles stratégies d'adaptation, comme les indications géographiques (IG) et les Systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial (SIPAM), qui peuvent aider les agriculteurs à accroître leur résilience et atténuer les effets des événements climatiques extrêmes. Les États Membres sont invités à indiquer comment la FAO peut appuyer au mieux leurs efforts visant à répondre aux besoins et aux priorités des secteurs agricoles dans le cadre des éléments relatifs au changement climatique du programme 2030 et comment la FAO, à travers sa Stratégie mondiale et ses initiatives régionales sur le changement climatique, peut les aider au mieux à planifier et à mettre en oeuvre des mesures sectorielles, afin de lutter contre les risques découlant du changement climatique dans le domaine de la sécurité alimentaire.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Comprendre l’Action commune de Koronivia pour l’agriculture
    Renforcer Koronivia
    2019
    Ce document propose une vue d’ensemble de la structure générale de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et de ses différents organes et entités, ainsi que de l’évolution de la question de l’agriculture dans les négociations internationales. Il détaille également les caractéristiques et ambitions principales de l’Action commune de Koronivia pour l’agriculture, ainsi que les mandats et les actions relatives à l’agriculture qui sont mises en œuvre par les organes constitués, ou soutenues par le mécanisme financier (FEM, FVC), le Fonds pour l’adaptation, le Fonds pour les Pays les moins avancés (PMA), et le Fonds spécial pour les changements climatiques. Cette publication vise non seulement à clarifier le processus du KJWA aux parties et observateurs, mais aussi à renforcer leur engagement et leur collaboration afin de mieux développer, soutenir et mettre en œuvre des solutions concrètes et pratiques d’adaptation et d’atténuation du changement climatique.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Afrique - Vue d’ensemble Régionale de la Sécurité alimentaire et la nutrition
    Lutter contre la menace de la variabilité du climat et des extrêmes climatiques pour la sécurité alimentaire et la nutrition
    2018
    Also available in:

    L’édition de cette année de la Vue d’ensemble régionale de la sécurité alimentaire et la nutrition indique que la situation de la sécurité alimentaire continue de se détériorer sur le continent. En Afrique, 20,4 pour cent de la population du continent (257 millions de personnes) sont aujourd’hui sous-alimentés contre 19,7 pour cent (241 millions de personnes) en 2016. En Afrique subsaharienne, 237 millions de personnes étaient sous-alimentées en 2017 contre 222 millions en 2016. L’aggravation de cette situation en Afrique s’explique par les conditions économiques mondiales difficiles et, dans de nombreux pays, les conflits et les mauvaises conditions climatiques, facteurs qui sont parfois combinés. L’insécurité alimentaire s’est aggravée dans les pays touchés par des conflits, souvent exacerbés par la sécheresse ou les inondations. En Afrique australe et de l’Est, de nombreux pays ont subi les effets de la sécheresse. Il faut noter que plusieurs pays ont enregistré des progrès soutenus en matière de réduction de l’insécurité alimentaire malgré des circonstances difficiles. La détérioration de la situation de sécurité alimentaire et les progrès insuffisants enregistrés par rapport aux cibles mondiales de l’OMS en matière de nutrition obligent les pays à intensifier leurs efforts pour parvenir à un monde libéré de la faim et de la malnutrition à l’horizon 2030. Les résultats de l’examen biennal inaugural sur les progrès accomplis en matière de la mise en oeuvre des objectifs de la Déclaration de Malabo montrent aussi clairement que des efforts supplémentaires devraient être fournis. En plus de passer en revue des politiques spécifiques sur la sécurité alimentaire et la nutrition, le présent rapport examine quatre thèmes transversaux importants, à savoir l’emploi des jeunes, les envois de fonds, le commerce intrarégional et le changement climatique. Il aborde leurs liens avec le système alimentaire et leur rôle dans la sécurité alimentaire et la nutrition. La partie thématique de ce rapport présente une évaluation fondée sur des preuves de la menace que constituent des extrêmes climatiques plus fréquents et d’une plus grande variabilité du climat à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région. Le changement climatique associé à une mauvaise planification du développement, la pauvreté et la dégradation de l’environnement augmentent le risque qu’un phénomène climatique devienne une catastrophe. Une approche collective qui associe l’adaptation au changement climatique à un renforcement de la résilience face aux catastrophes présente l’opportunité de gérer les risques climatiques et de catastrophe dans le cadre d’objectifs de développement plus larges.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.