Thumbnail Image

Combattre la pauvreté et la faim en conciliant agriculture et protection sociale









Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Booklet
    Mettre un terme à la pauvreté et à la faim grâce à l’investissement dans l’agriculture et les zones rurales 2018
    En dépit des réussites sans précédent des trente dernières années en matière de réduction de la pauvreté, l'éradication de l'extrême pauvreté et la division par deux de la pauvreté à l’horizon 2030 demeurent des défis majeurs. Aujourd’hui, l’extrême pauvreté demeure le lot d’environ 767 millions de personnes, dont approximativement les deux tiers vivent dans des zones rurales, principalement en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud.Par ailleurs, le fait que les avancées en matière de réduction de la pauvreté n’aient pas été synonymes d’égalité économique et sociale montre que la croissance économique des dernières décennies n’a pas agi efficacement sur l’exclusion. Par exemple, les plus pauvres des pauvres n’ont pas vu d’amélioration de leurs moyens d’existence au cours des 30 dernières années. Si l’inégalité entre les pays a diminué, l’inégalité s’est creusée entre les zones rurales et urbaines ainsi qu’entre les hommes et les femmes au sein d’un même pays. Au cours des 30 dernières années, les investissements privés et publics dans l’agriculture et les zones rurales ont stagné ou décliné dans la plupart des pays en développement, notamment en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud où la pauvreté et la faim sont les plus présentes. Avec l’adoption du nouveau Programme de développement durable à l’horizon 2030, les pays ont renouvelé leur engagement à lutter contre la pauvreté, la faim et la malnutrition et reconnu qu’une croissance équitable et durable et une transformation structurelle inclusive sont indispensables pour réaliser le développement durable et faire sortir les populations de la pauvreté. Ce programme veille ainsi à ce que les investissements publics et privés bénéficient aux plus pauvres des pauvres, notamment dans les zones rurales des pays en développement. Cette tâche ardue imposera de repenser le développement rural et de revoir les modalités de notre action. La réalisation des objectifs de développement durable nécessitera une hausse significative du volume et de la qualité des investissements dans l’agriculture et les zones rurales. La croissance économique (p. ex., de l’agriculture) ne suffit pas. Afin de promouvoir le développement rural et l'inclusion, les pays doivent mener des actions stratégiques et programmatiques directement axées sur les pauvres. Pour ce faire, il conviendra d’associer des politiques sociales et des politiques économiques qui s’attaquent aux défis actuels et confèrent aux populations rurales les moyens et l'autonomie requis pour gagner leur vie et façonner leurs moyens d'existence.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture 2015 (SOFA): Protection sociale et agriculture – briser le cercle vicieux de la pauvreté rurale 2015
    Malgré des progrès importants dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement qui ont trait à la faim et à la pauvreté, près d’un milliard de personnes vivent encore dans l’extrême pauvreté (moins de 1,25 dollar par personne et par jour) et 795 millions continuent de souffrir de faim chronique. Il reste encore beaucoup à faire pour éliminer la faim et la pauvreté d’ici à 2030, comme il est inscrit dans les nouveaux objectifs de développement durable. Les populations qui con naissent l’extrême pauvreté vivent en majorité de l’agriculture, dans les zones rurales des pays en développement. Parmi ces populations, la pauvreté et la malnutrition sont telles que les familles sont enfermées dans un cercle vicieux qui se perpétue de génération en génération. Pour sortir de cette fatalité, nombre de pays en développement mettent en place une nouvelle stratégie qui consiste à associer protection sociale et développement agricole. Des mesures de protection sociale, comme par e xemple une aide pécuniaire au bénéfice des veuves et des orphelins et la garantie d’un emploi dans des travaux publics, peuvent permettre aux plus vulnérables d’échapper à la misère. Elles peuvent permettre aux ménages de se procurer davantage de nourriture et de diversifier leur régime alimentaire. Elles peuvent leur permettre de faire des économies et d’investir dans leurs exploitations et, pourquoi pas, de se lancer dans une nouvelle activité. Les programmes de développement agricole qui aide nt les petits exploitants familiaux à accéder aux marchés et à gérer les risques sont aussi sources d’emplois, de sorte que les familles rurales deviennent plus autonomes et plus résilientes. Associés l’un à l’autre, la protection sociale et le développement agricole peuvent permettre de briser le cercle vicieux de la pauvreté rurale.
  • Thumbnail Image
    Document
    Ne laisser personne pour-compte répondre aux changements climatiques pour un monde sans pauvreté ni faim 2016
    Also available in:

    La pauvreté est l'un des plus grands obstacles au développement humain et à la croissance économique. Environ 2,1 milliards de personnes vivent dans la pauvreté et 900 millions sont extrêmement pauvres. La plupart d'entre elles vivent en milieu rural et dépendent de l'agriculture et de moyens d'existence ruraux pour leur revenu et leur sécurité alimentaire.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.