Thumbnail Image

Burkina Faso | Aperçu de la réponse – mars 2021











Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Renforcement de la nutrition et de la résilience des communautés affectées par la crise dans la région du Centre-Nord du Burkina Faso
    Utilisation de la radio locale pour diffuser des messages sur l’alimentation et la nutrition et soutenir les moyens d’existence des communautés rurales
    2021
    Also available in:

    La présente fiche documente la pratique prometteuse correspondant à un projet intitulé « Assistance aux ménages vulnérables affectés par l’insécurité alimentaire et les conflits dans la région du Centre-Nord du Burkina Faso », qui a été conduit par l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Le projet a été mis en œuvre de mai 2019 à juin 2020 grâce à un financement de 505 051 dollars américains du Gouvernement français. Cette pratique prometteuse est un exemple d’intervention de renforcement de la résilience mise en œuvre dans le cadre d’une approche communautaire intégrée, basée sur le multipartenariat, qui concrétise sur le plan opérationnel le lien entre l’assistance humanitaire et le développement. La région du Centre-Nord du Burkina Faso (en particulier les villages de Yirgou et de Gasseliki) a été confrontée à de fréquentes attaques de groupes armés non étatiques, qui s’ajoutent aux affrontements intercommunautaires dans la commune de Barsalogho. Ces violences ont provoqué des déplacements de population à l’intérieur du pays depuis le début 2019. Les communautés déplacées ont perdu leurs moyens d’existence. En outre, l’insécurité alimentaire a été généralisée pendant la saison sèche, de juin à août 2019. La situation de sécurité alimentaire et de nutrition a été critique dans le Centre-Nord pendant la saison de soudure allant de juin à août 2019, et environ 676 200 personnes ont été affectés. On outre, environ 28 pour cent des enfants de moins de cinq ans présentaient un retard de croissance et près de 9 pour cent étaient émaciés.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Burkina Faso | Plan de réponse humanitaire 2021 2021
    Also available in:

    Le Burkina Faso est confronté à une crise complexe en raison de l’activité des groupes armés, des tensions intercommunautaires, des catastrophes naturelles et des effets de la maladie à coronavirus 2019 (covid-19). Ces facteurs entraînent d’importants déplacements de population et une perturbation des moyens de subsistance aggravant ainsi l’insécurité alimentaire des ménages les plus vulnérables et leur dépendance à l’aide humanitaire. Avec l’augmentation exponentielle du nombre de personnes déplacées, il est essentiel de fournir, d’ici juin 2021, une aide agricole d’urgence aux communautés d’accueil et aux familles déplacées afin de protéger leurs moyens de subsistance et de renforcer la cohésion sociale.
  • Thumbnail Image
    Newsletter
    Bulletin d’information FAO Burkina Faso, 1er trimestre 2022 - no. 2
    Sécurité alimentaire et analyse des risques dans le Centre-Nord, Est, Nord et Sahel
    2022
    Also available in:

    Entre janvier et mars 2022, la situation humanitaire au Burkina Faso s’est fortement dégradée comparé au trimestre précédent et à la même période l’année dernière. Les régions du Centre-Nord, de l’Est, du Nord et du Sahel, déjà caractérisées par d’importants enjeux sécuritaires, sont particulièrement touchées par l’aggravation de la situation. En effet, ces quatre régions concentrent plus de 88 pour cent des personnes déplacées internes de l’ensemble du pays (Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation, 28 février 2022). Depuis le début de l’année, de nombreux incidents sécuritaires ont été enregistrés, avec notamment un blocus imposé par les groupes armés non étatiques sur certaines villes, limitant ainsi les interventions humanitaires et paralysant l’économie locale. En outre, les résultats de la campagne agropastorale 2021/22 indiquent un taux de couverture des besoins céréaliers déficitaire dans les régions du Centre-Nord, du Nord et du Sahel, avec environ 75 pour cent des ménages qui ne pourront pas couvrir leurs besoins alimentaires grâce à leur propre production, contre 52 pour cent au niveau national (Coordination des politiques sectorielles agricoles, mars 2022). De plus, l’analyse du Cadre Harmonisé (mars 2022) indique que 70 pour cent des 2,36 millions de personnes actuellement en insécurité alimentaire aiguë sont localisées dans ces quatre régions. La plupart des ménages ruraux de ces quatre régions ont déjà épuisé leurs stocks et s’appuient sur les marchés pour s’alimenter. Cependant, en raison de l’insécurité accrue et des perturbations du fonctionnement des marchés, une flambée des prix des denrées de base a été enregistrée, avec des taux les plus élevés depuis ces dix dernières années (Société nationale de gestion des stocks de sécurité alimentaire, février 2022). Avec les difficultés d’acheminement de l’assistance humanitaire dans certaines localités de ces régions, les ménages adopteraient des stratégies d’adaptation négatives sévères. Bien que les régions soient caractérisées par leur vocation pastorale, les conditions environnementales pour le cheptel des populations sont exacerbées. Selon le bilan fourrager de la campagne agropastorale 2021/22, la région du Sahel est déficitaire, l’Est en équilibre et le Centre-Nord et le Nord sont excédentaires. Ces quatre régions, qui concentrent une grande proportion du cheptel national, sont confrontées à une soudure pastorale très précoce et complexe. Cette situation est exacerbée par la réduction croissante des espaces pastoraux en raison principalement de l’insécurité, mais également de l’irrégularité des pluies.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.