Thumbnail Image

RAPPORT SPÉCIAL SOUDAN - février 2006








Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport spécial mission fao/pam d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires au soudan - 11 février 2004 2004
    Also available in:
    No results found.

    La récolte céréalière de 2003/2004 devrait atteindre un niveau record au Soudan, avec 6,3 millions de tonnes, dont 82 pour cent de sorgho, du fait des précipitations favorables, de la disponibilité en temps voulu des intrants agricoles et de la rareté des infestations de ravageurs ou poussées épidémiques importantes. D'après ces chiffres, la production a augmenté d'environ 63 pour cent par rapport à l'année dernière et se situe à 47 pour cent au-dessus de la moyenne des cinq années précédente s; on prévoit donc un fort excédent céréalier en 2004. Pour le sorgho, les prix du marché ont commencé à baisser fortement dans les principales zones de production; des difficultés financières menacent les agriculteurs et pourraient entraîner de graves réductions des superficies ensemencées pendant la prochaine campagne. Dans la plupart du pays, l'état du bétail et des pâturages est meilleur qu'il ne l'a été ces dernières années, et les niveaux d'eau dans les points d'eau (hafirs) sont en général satisfaisants. Malgré la récolte abondante et les perspectives de paix favorables dans le nord du pays, environ 3,6 millions de personnes au Soudan auront besoin d'une aide alimentaire ciblée en 2004, principalement du fait des troubles civils. On estime que la récente escalade du conflit dans la seule région de Darfour a provoqué un recul considérable des superficies ensemencées et a entraîné le déplacement d'environ 1,2 million de personnes. Les besoins d'aide alimentaire des zon es touchées par la guerre et des zones à déficit vivrier localisé sont estimés à 249 000 tonnes. Étant donné les vastes disponibilités céréalières dans le pays, il est fortement recommandé d'acheter localement les produits alimentaires nécessaires, afin de soutenir les marchés et de fournir des variétés acceptables de céréales.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    RAPPORT SPÉCIAL ÉTHIOPIE 2006
    Also available in:

    Selon les prévisions, la production totale de céréales et de légumineuses de la campagne meher de 2005/06 atteindrait 17,12 millions de tonnes, soit environ 14 pour cent de plus que les estimations révisées de l'année précédente et 46 pour cent de plus que la moyenne des quatre années précédentes.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport spécial, Haïti - 12 janvier 2005 2005
    Also available in:
    No results found.

    Malgré le temps sec qui a prévalu dans le Nord-Ouest et des inondations survenues en certains endroits aux mois de mai et de septembre, les précipitations ont été suffisantes et bien réparties. La production céréalière de 2004 est estimée à 395 000 tonnes, soit une hausse de 9 pour cent environ par rapport au volume de l’an dernier et 6,5 pour cent de plus que la moyenne des cinq dernières années. La production de maïs a considérablement augmenté, tandis que pour le riz, les rendements et la superficie ensemencée ont continué de diminuer du fait de l’entretien insuffisant des réseaux d’irrigation, du manque de main-d’oeuvre et de la faible utilisation des intrants chimiques. Fin septembre, la tempête tropicale Jeanne a frappé les départements septentrionaux de l’Artibonite et du Nord‑Ouest, entraînant des pertes en vies humaines et causant des dégâts importants à l’infrastructure urbaine et aux cultures de bananes et de légumes. Les cultures de paddy et de sorgho n’auraient subi que des pertes légères. L’état déplorable de plusieurs routes et l’insécurité qui caractérise le pays depuis le début de la crise politique affectent sérieusement l’acheminement des récoltes vivrières des régions productrices à destination des principaux marchés urbains. Par suite de cette fragmentation du marché, les prix des aliments varient considérablement d’une région à l’autre. Les besoins d’importations céréalières pour la campagne de commercialisation 2004/2005 (juillet/juin) sont estimés à près de 544 000 tonnes, soit un volume très proche de celui de l’année précédente, dont 437 000 tonnes devraient être importées par voie commerciale, y compris du riz et du maïs provenant d’importations non officielles de la République dominicaine. Avec près de 78 000 tonnes d’aide alimentaire déjà reçue et distribuée, le déficit céréalier non couvert est estimé à 36 000 tonnes.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.