Thumbnail Image

Rapport No 4, 2003









Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport No 3 - 15 août 2003 2003
    Also available in:
    No results found.

    Les perspectives de récolte sont mitigées. Suite à des précipitations généralement bien réparties en juillet sur la plupart des zones de production du Burkina Faso, de la Gambie, du Mali, du Niger et du Tchad, les cultures se développent de manière satisfaisante et les perspectives sont favorables en général. En Mauritanie, des pluies plus importantes à partir de la mi-juillet ont permis les semis dans les principales zones de production. En revanche, les précipitations sont restées limitées sur le Sénégal jusqu'au début du mois d'août quand des pluies torrentielles suivies d'inondations ont occasionné des dégâts considérables les 8 et 9 août dans différentes localités du centre et du nord du Sénégal ainsi que du sud de la Mauritanie. Au Cap-Vert, les perspectives de récoltes du maïs, normalement semé à partir de juillet, sont incertaines en raison du retard des pluies. En Guinée Bissau, les perspectives de récoltes ne sont pas favorables en raison d'une invasion de criquets sénégalais dans le nord et l'est du pays.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Sahel Rapport No. 2, août 2007 2007
    Also available in:

    Les pluies sont limitées et irrégulières depuis le début de la campagne dans une grande partie de la Gambie, de la Guinée-Bissau, de la Mauritanie et du Sénégal, ce qui a retardé les semis, touché les cultures au stade de végétation et suscité de graves préoccupations quant aux perspectives des approvisionnements vivriers. Des réensemencements ont été faits et le potentiel de rendement est gravement compromis en plusieurs endroits. Au Cap-Vert, la récolte du maïs, qui est mis en terre ha bituellement à partir de juillet, s'annonce mauvaise en raison de l'arrivée tardive des pluies. Le redressement des perspectives de récolte dans ces pays dépendra fortement de la pluviosité en août. Dans le centre et l'est du Sahel, en revanche, les conditions de végétation se sont améliorées grâce à la pluviosité plus importante et mieux répartie en juillet dans la plupart des régions agricoles du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Tchad. Toutefois, il a fallu réensemencer de vaste s superficies.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Suivi de l'hivernage au Sahel, Rapport No. 4, septembre 2004 2004
    Also available in:
    No results found.

    Suite aux pluies insuffisantes et erratiques qui ont retardé les semis dans plusieurs pays en juin, la pluviométrie s’est améliorée de manière significative depuis le mois de juillet. Les pluies sont restées généralement régulières et bien réparties en août et début septembre dans la plupart des zones de production agricole du Burkina Faso, Gambie, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger et Sénégal, où le développement des cultures est satisfaisant. Avec les premières pluies enregistrées à la mi- juillet, le Cap-Vert est le seul pays où les pluies sont restées insuffisantes et où les rendements potentiels pourraient être affectés. Compte tenu des bonnes conditions pluviométriques observées dans le Sahel en août et début septembre, des récoltes supérieures à la moyenne sont attendues, mais la menace acridienne continue de peser sur la production agricole.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.