Thumbnail Image

FPMA bulletin #7 FR, 17 septembre 2018

Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires









See full version of FPMA Bulletin #7 (in English only)



Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    FPMA bulletin #2, 9 mars 2018
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2018
    Les prix internationaux du blé et du maïs ont encore augmenté en février, en raison principalement de préoccupations concernant les conditions météorologiques et de l’évolution des taux de change. Les cours à l’exportation du riz ont également continué à se renforcer, même si les augmentations ont été limitées par le tassement de la demande mondiale de riz Indica. En Afrique de l’Est, au Soudan, la tendance à la hausse des prix des principales denrées de base: le sorgho, le mil et le blé, s’est poursuivie en janvier et les prix ont atteint des niveaux record, soutenus par la suppression des subventions accordées au blé et la forte dépréciation de la livre soudanaise. En Afrique australe, à Madagascar, les prix du riz ont atteint des niveaux record au début de l’année, sous l’effet d’un resserrement de l’offre lié à une forte contraction de la production en 2017, qui s’est établie à un niveau nettement inférieur à la moyenne, et de la faiblesse de la monnaie. En Afrique de l’Ouest, les prix des céréales secondaires ont continué d’augmenter en février et ont atteint des niveaux nettement supérieurs à ceux d’il y a un an malgré les bonnes récoltes rentrées à la fin de 2017, en raison d’une forte demande pour la reconstitution des stocks, mais également de déficits localisés de la production et de l’insécurité qui règne dans certaines régions du pays.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    FPMA Bulletin #4, 10 mai 2018
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2018
    En avril, les prix internationaux du blé et du maïs ont globalement augmenté, en raison de préoccupations quant aux conditions météorologiques dans les principaux pays producteurs et de la vigueur des échanges. Les prix internationaux du riz ont également augmenté sous l’effet d’un regain de la demande d’importation en Asie. En Afrique de l’Est, au Soudan, les prix des denrées de base (millet, sorgho et blé) sont restés fermes ou ont augmenté en avril, atteignant des niveaux record ou quasi-record, soutenus par la faiblesse de la monnaie, la suppression des subventions accordées au blé et la hausse des coûts de transport. En Amérique centrale, les prix du maïs blanc ont fortement augmenté en mars et avril et ont atteint des niveaux nettement supérieurs à ceux d’il y a un an dans la plupart des pays de la sous-région. Les pressions à la hausse saisonnières ont été soutenues par une augmentation des prix d’achat de l’industrie meunière, les tendances sur le marché international et l’augmentation des coûts du carburant. En Amérique du Sud, les prix du maïs jaune et du blé ont continué d’augmenter en Argentine, soutenus par une forte demande et des prévisions de récoltes réduites cette année. Les prix du maïs ont fortement augmenté au Brésil en raison d’exportations vigoureuses et de prévisions d’une contraction de la production en 2018; ceux du blé ont augmenté à la suite de la forte réduction de la production l’an dernier et de la hausse du coût des importations.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    FPMA Bulletin #11. 10 décembre 2015 2015
    Les prix internationaux du blé et du maïs ont globalement fléchi en novembre, et se sont établis à des niveaux inférieurs à ceux observés il y a un an. Dans l’ensemble, l’abondance de l’offre mondiale et une demande d’exportation atone ont pesé sur les prix. La tendance à la baisse de l’Indice FAO des prix du riz s’est poursuivie en novembre, sous l’effet d’un fléchissement des prix des riz Japonica et aromatiques. En Afrique australe, les prix du maïs ont encore augmenté en novembre, ils ont mê me doublé en un an sur certains marchés, principalement sous l’effet d’un net recul de la production dans la sous-région en 2015. Les conditions de sécheresse qui ont affecté le début de la campagne de 2016 et la dépréciation générale des monnaies nationales dans la sous-région ont accentué la pression à la hausse sur les prix. En Afrique de l’Est, des augmentations significatives des prix des céréales ont été observées en novembre dans la plupart des pays de la sous-région. Les prix ont atteint des niveaux particulièrement élevés au Soudan du Sud, en raison de l’actuelle récession économique, ainsi qu’en Ouganda et en République-Unie de Tanzanie, sous l’effet d’une demande régionale soutenue et d’une contraction de la production cette année. Dans la région des Caraïbes, en novembre, les prix ont été soutenus par des récoltes inférieures à la moyenne, dues à une sècheresse prolongée liée au phénomène El Niño. En Haïti, les prix du maïs et des haricots produits localement ont atteint de s niveaux nettement plus élevés qu’à la même période l’an dernier, tandis qu’en République dominicaine les prix des haricots ont gagné 40 pour cent en un an.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.