Thumbnail Image

Un guide pratique pour la plongée au narguilé en toute sécurité

Plongée pour les concombres de mer et autres organismes marins









Buonfiglio, G. et Lovatelli, A. 2024. Un guide pratique pour la plongée au narguilé en toute sécurité – Plongée pour lesconcombres de mer et autres organismes marins. Rome, FAO.



Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Document
    Guide à destination des petites et moyennes entreprises forestières pour le commerce durable des produits forestiers non ligneux en Afrique centrale 2013
    Also available in:

    Les petites et moyennes entreprises forestières (PMEF) qui exploitent les produits forestiers non ligneux (PFNL) contribuent déjà à la réduction de la pauvreté et fournissent un éventail divers d’aliments, de sources d’énergie, de plantes médicinales et de biens d’importance culturelle. Ces entreprises peuvent être un moyen prometteur d’assurer le développement économique et la conservation des ressources si elles pratiquent une gestion durable des forêts. Toutefois, passer d’une démar che d’entrepreneur opportuniste à celle d’entreprise économiquement viable nécessite un environnement favorable caractérisé par des lois et des politiques qui favorisent l’accès légal aux ressources, ainsi que par des incitations à une gestion saine des forêts. De nombreuses entreprises ont besoin d’un appui pour ajouter de la valeur aux produits qu’elles proposent et pour gérer durablement les ressources dont elles ont besoin. Ce guide présente les principaux problèmes et enjeux en la matière, et propose des solutions et des recommandations pour assurer la pérennité des PMEF qui exploitent les PFNL. Les pouvoirs publics, les agences non gouvernementales et les partenaires commerciaux ont un rôle important à jouer pour développer ce secteur certes dynamique mais en grande partie informel. Cela peut être réalisé en créant un cadre d’activité et de gestion des forêts plus favorable, plus cohérent et plus crédible à travers la réglementation et des politiques approprié es susceptibles de créer de bien meilleures opportunités à tous ceux qui travaillent dans la fourniture des PFNL aux consommateurs.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Guide pour la réduction des prises accessoires dans la pêche au chalut des crevettes tropicales (Édition révisée) 2009
    Les prises accessoires sont la partie indésirable ou non ciblée des captures des pêcheurs. Elles sont rejetées en mer ou utilisées pour la consommation humaine ou animale. La capture de ces prises accessoires peut constituer une menace pour la diversité des espèces et la santé de l’écosystème car cette partie des captures n’est généralement pas réglementée. Dans les pêcheries chalutières de crevettes tropicales, les prises accessoires sont souvent constituées d’espèces de poissons juvéni les destinés à l’alimentation, si bien qu’elles menacent la sécurité alimentaire et la production durable des pêches. Le problème des prises accessoires intéresse l’ensemble de la planète et doit être résolu. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’attaque au problème par le biais du projet technique «Réduction des rejets et de l’impact de la pêche sur l’environnement». Dans le cadre de ce projet, la FAO met actuellement en oeuvre un projet mondial d’une durée de cinq ans financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), intitulé «Réduction de l’impact environnemental découlant de la pêche à la crevette au chalut par la production de technologies de réduction des prises accessoires et l’évolution de la gestion». Douze pays1 d’Amérique latine, des Caraïbes, d’Afrique de l’Ouest, d’Asie du Sud-Est et de la région du Golfe, ainsi qu’une organisation intergouvernementale2 participent également à ce projet. Le Guide pour la ré duction des prises accessoires dans la pêche au chalut des crevettes tropicales est un des produits de ce projet. Il s’adresse aux pêcheurs, aux fabricants de filets, aux technologues de la pêche et aux autres personnes intéressées par un guide pratique sur la conception, l’utilisation et le fonctionnement de dispositifs de réduction des prises accessoires efficaces. Les administrateurs des pêches, les responsables des politiques et les législateurs pourront s’inspirer de ce guide pour m ettre au point des spécifications régissant la conception et l’utilisation de ces dispositifs dans une pêcherie chalutière de crevettes. La question des prises accessoires n’est pas résolue et les activités halieutiques sont soumises à une pression croissante. Tous les pêcheurs sont instamment priés d’adopter des mesures de réduction des prises accessoires appropriées pour contribuer au maintien de la productivité de la pêche et à la prospérité à long terme de l’industrie halieutique. En trouvant une réponse appropriée, les pêcheurs peuvent aider à préserver l’environnement marin et concourir à la sécurité alimentaire mondiale présente et future. 1 Bahreïn, Cameroun, Colombie, Costa Rica, Cuba, Indonésie, Iran (République islamique d’), Mexique, Nigéria, Philippines, Trinité-et-Tobago et Venezuela (République bolivarienne du). 2 Centre de développement des pêches de l’Asie du Sud-Est (SEAFDEC).
  • Thumbnail Image
    Project
    Rapport de l'Atelier Sous-Regional sur la Securite en Mer a la Peche Artisanale (Banjul, Gambie, 26-28 septembre 1994) (Rapport et etudes de cas) 1994
    Also available in:

    Un atelier sous-regional sur la securite en mer s'est tenu a Banjul, Gambie du 26 au 28 septembre 1994. Organise par le Programme pour le Developpement Integre des Peches Artisanales en Afrique de l'Ouest (DIPA), cet atelier a reuni vingt deux delegues venus de la Mauritanie, du Senegal, du Cap-Vert, de la Gambie, de la Guinee Bissau, de la Guinee et de la Sierra Leone. Un representant du Centre canadien d'Etudes et de Cooperation Internationale (CECI) ainsi que des Fonctionnaires de la FAO ont aussi pris part aux travaux de l'atelier. Les objectifs dudit atelier etaient les suivants: analyser les resultats des enquetes nationales; identifier les problemes fondamentaux et examiner l'etat des activites en matiere de securite en mer dans les differents pays; preparer une ebauche de document de projet sur la securite en mer. Les participants ont passe en revue l'etat de la securite en mer dans les sept pays concerne qui forment la partie nord de la zone d'intervention du Programme DIPA. Des changements notables ont ete observes dans les flottilles de la peche artisanale de la sous-region ces 15 dernieres annees. Ces changements sont essentiellement lies au developpement de nouvelles pecheries et a l'introduction de nouvelles techniques de peche, ainsi qu'e la motorisation de plus en plus prononcee. Ces innovations ont favorise un accroissement substantiel des captures. Malheureusement, ce developpement est bien trop souvent accompagne de desagreables effets connexes e p lusieurs niveaux. L'une des consequences directes de ces effets connexes est que les pays ont vu se degrader, au fil des annees, leur tradition en matiere de navigation et d'habilete. Le resultat est le lourd tribut paye par les pecheurs chaque annee a la mer, en raison des accidents repetes, des naufrages allant du simple chavirement des bateaux sans serieuses consequences jusqu'a une collision fatale entre petits et grands bateaux.Les perils en mer peuvent atre dus a des causes naturelles, aux insuffisances liees a la performance des equipements, a la surcharge, au non-respect des regles de navigation, a une formation professionnelle inadequate... Au vu des statistiques ainsi etablies, les participants ont fermement recommande que l'accent soit davantage mis sur l'information, l'education et la communication ainsi que sur la formation et les demonstrations techniques.Toutes ces actions doivent etre entreprises en etroite collaboration avec les pecheurs eux-memes par les approches participatives.Aussi, les participants ont-ils souhaite la creation ou le renforcement des systemes d'assurance pour la peche artisanale qui prennent en charge les problemes lies au reglement des dommages. Cette assurance pourrait couvrir les cas de deces, les bateaux et equipements endommages, detruits ou perdus du fait d'accidents en mer. Les participants ont insiste sur la necessite de renforcer la securite en mer pour promouvoir la peche artisanale, gage de la securite aliment aire dans la sous-region. Enfin, l'atelier a examine et approuve un avant-document de projet sur la securite en mer. Les participants ont demande a la FAO de rechercher un financement pour ledit projet. Us ont aussi souhaite que la FAO en soit l'agence executrice, ils ont, par ailleurs recommande que ce projet ait son siege dans l'un des pays de la sous-region et qu'il entretienne une collaboration etroite avec le Programme DIPA.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.