Thumbnail Image

MISE EN ŒUVRE DES PROPOSITIONS D’ACTION GIF/FIF

ATELIER SUR LA CONSOLIDATION DE L’ACTION RÉGIONALE – MISE EN ŒUVRE DES PROPOSITIONS D’ACTION GIF/FIF







Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Systemes de production mixtes agriculture pluviale et élevage en zones humide et sub-humide d'Afrique 1995
    Also available in:
    No results found.

    Le problème de compatibilité entre une activité agricole (productions animales et végétales) de plus en plus productive pour faire face au défi alimentaire et le maintien d'un environnement favorable se pose avec une acuité accrue. L'élevage en particulier est fréquemment la cible d'attaques à caractère parfois plus idéologique ou médiatique que scientifique. Il est donc important de tenter de répondre objectivement à un certain nombre de questions telles que : q Quels sont les phéno mènes biologiques en jeu dans ces interactions entre l'élevage et l'environnement ? q Sait-on les expliquer, les modéliser ? q Quels sont les indicateurs pertinents et sait-on les mesurer pour quantifier les phénomènes décrits ? q Enfin, comment peut-on intervenir pour améliorer les interactions entre l'élevage, l'agriculture et l'environnement ? Peut-on proposer des mesures pour améliorer la situation ? Cette série de questions fait notamment l'objet de l'étude par domaine d'imp act consacrée aux interactions entre l'agriculture et l'élevage, traitée par le NRI. Divers bailleurs de fonds, dont le Ministère français de la Coopération qui finance ce volet de l'étude, se sont donc entendus pour organiser une étude générale sur les interactions entre l'élevage et l'environnement, dans l'optique de faire un bilan assez large des acquis et surtout de dégager des stratégies de développement, des priorités de recherche,... Cette contribution concerne les systèmes mi xtes de production associant agriculture et élevage dans la zone humide et sub-humide d'Afrique tropicale. L'étude s'intéresse donc à une zone dans laquelle la présence de l'élevage est très variable : presque nulle en forêt, la charge d'animaux domestiques peut devenir élevée dans certaines régions de savane. Cette zone agro-écologique est également celle qui présente les potentialités agricoles les plus élevées. Pour cette raison qui s'ajoute souvent à des facteurs historiques et san itaires, les productions animales sont souvent moins importantes que les productions végétales. Dans les systèmes mixtes agriculture-élevage, plus importants en zone de savane, les interactions entre les animaux et les systèmes de culture, à l'intérieur du système de production peuvent cependant être importantes et centrales pour l'équilibre et la durabilité du système. L'impact de l'élevage sur l'environnement devra souvent être apprécié dans le cadre de ces systèmes complexes et il ne sera pas toujours aisé de mettre en évidence des indicateurs simples. L'analyse est présentée en quatre parties principales : 4 q Dans la première partie, nous introduisons la diversité agro-écologique de la zone d'étude, avec ses principales caractéristiques productives, la diversité des systèmes d'élevage et les tendances évolutives. q Nous abordons dans la deuxième partie la lecture des indicateurs-clés des relations élevage-environnement dans notre zone et les principales p roblématiques d'impact de l'élevage sur l'environnement. q Des études de cas représentatives de ces problématiques sont ensuite proposées en troisième partie. q Enfin, quelques propositions en termes de perspectives sont présentées en quatrième partie, centrées plus particulièrement sur la mise au point de méthodes plus efficaces d'analyse et d'évaluation des interactions élevage-environnement, et sur l'identification d'actions à mener afin de minimiser les potentialités négatives de l'élevage sur l'environnement et d'améliorer les interactions positives.
  • Thumbnail Image
    Document
    Aller de l'avant
    Quelques réalisations du Programme forestier
    2010
    Also available in:

    Les forêts, les arbres et les terres boisées couvrent près du tiers de la superfi cie terrestre de la planète. Ce sont des sources vitales d’aliments et de revenus pour plus d’un milliard de personnes dans le monde. Ils fournissent une variété de produits ligneux et non ligneux et des services naturels fondamentaux – en prévenant l’érosion causée par le vent et l’eau, en préservant la qualité de l’eau, en protégeant les cultures et le bétail du soleil par leur ombrage, en absorbant le carb one, contribuant ainsi à atténuer le changement climatique, et en assurant un habitat à de nombreuses espèces de plantes et d’animaux, aidant par là même à conserver la diversité biologique de la planète. Les forêts sont prisées aussi pour la beauté du milieu naturel qu’elles offrent, propice à la récréation et à la réfl exion spirituelle. L’un des objectifs stratégiques de la FAO est la gestion durable des forêts et des arbres présents dans le monde. Au cours des deux dernières années, la recherche de solutions au changement climatique étant devenue une priorité mondiale majeure, cet objectif s’est révélé plus important que jamais. L’utilisation durable d’énergie et les liens indissociables entre les forêts, l’agriculture et les autres affectations des terres ont attiré encore davantage l’attention sur le secteur. Inverser la déforestation et le processus de dégradation des forêts fait désormais partie intégrante des mesures préconisées pour contrecarrer le changement climatique et promouvoir le développement durable. Mais s’il est vrai que les fi nancements alloués au secteur augmentent, il n’en demeure pas moins que les défi s augmentent aussi. C’est dans cette optique et pour relever ces défi s que le Département des forêts de la FAO a restructuré son action.
  • Thumbnail Image
    Document
    Analyses de vulnérabilité des écosystèmes forestières méditerranéens au changement climatique dans des sites pilots retenus en Algérie, Liban, Maroc, Tunisie et Turquie: Forêt de la Maâmora (Maroc)
    Rapport Technique, November 2015
    2016
    Also available in:
    No results found.

    La forêt de la Maâmora, retenue comme site pilote au Maroc, est un exemple pertinent pour ce genre d’étude. Cette forêt joue un rôle économique, social et environnemental de grande importance. Toutefois, elle est fortement influencée par les changements globaux parmi lesquels on inclut aussi une forte pression anthropique, qui se traduit par des prélèvements de bois et le surpâturage, accentuée par la fragilité du milieu où le sol est sablonneux pauvre en éléments minéraux et à faible rétention en eau, et un climat dont la xéricité est de plus en plus marquée du littoral vers l’intérieur du continent. L’objectif de cette étude qui concerne la première composante du projet, consiste à produire des données et à élaborer des outils d’aide à la décision en matière de vulnérabilité des écosystèmes forestiers méditerranéens aux effets des changements globaux. La synthèse de ces analyses s’est traduite par une analyse exhaustive du milieu et climat qui règne dans cette région, l’étude du cont exte social et forestier et l’élaboration de cartes de vulnérabilité actuelles et futures, considérées comme des outils précieux pour les prises de décisions par les gestionnaires de cette forêt.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.