Thumbnail Image

No. 8. L'aide alimentaire dans le contexte des marchés internationaux et nationaux et du Cycle de Doha

Documents techniques de la FAO sur les politiques commerciales relatives aux négociations de l'OMC sur l'agriculture













Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Le Mali et la FAO
    Renforcer la résilience et assurer une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable
    2016
    Also available in:
    No results found.

    La FAO dispose d’une présence permanente au Mali depuis l’ouverture de sa représentation dans le pays en 1979. Elle a fourni une assistance à l’ensemble du secteur de l’alimentation et de l’agriculture, comprenant un appui aux principales politiques et stratégies, au développement technique et au renforcement des capacités. Par suite des crises alimentaires et des troubles intérieurs – aggravés par des catastrophes climatiques – les activités récemment menées en coopération ont été axées sur les secours d’urgence et l’aide au relèvement. Les interventions visent à assurer la sécurité alimentaire et à rendre les moyens d’existence ruraux plus résilients en transformant l’agriculture en un secteur productif de l’économie malienne.
  • Thumbnail Image
    Document
    Notes d'information de la FAO: Contribution à la réunion ministérielle de l'OMC de Cancun 2003
    Also available in:

    Pour la Réunion ministérielle de l’OMC de Cancun (Mexique), la FAO a publié quinze notes d’information sur des questions commerciales d’une importance critique pour les pays en développement participant aux négociations. Ces fiches d’information ont pour objet de fournir des données de base et de décrire les principales questions touchant à l'agriculture, aux pêches et aux forêts. Elles couvrent des faits et des problèmes particulièrement importants pour les pays les moins avancés (PMA) et les p ays en développement importateurs nets de denrées alimentaires, mais aussi pour d’autres pays en développement dont les exportations dans ces secteurs constituent l’un des piliers de leur économie. Les questions traitées incluent la dépendance croissante vis-à-vis des importations de denrées alimentaires de nombreux pays en développement, l'augmentation des importations alimentaires et des factures y relatives, les clauses de sauvegarde spéciale et les hausses brutales des importations et l’iden tification de produits susceptibles de bénéficier d’un traitement différentiel dans les accords commerciaux. Les problèmes traités comprennent ceux qui ont trait aux exportations, comme la progressivité des droits et les préférences tarifaires, les obstacles non tarifaires au commerce, ainsi que l’importance de certains produits d’exportation comme les fruits et légumes, le coton et le sucre. Les notes d'information traitent également de certains aspects concernant l’agriculture des droits de pr opriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC).
  • Thumbnail Image
    Policy brief
    Transmission des prix dans les marchés alimentaires 2024
    La présente note d’orientation analyse si les marchés alimentaires nationaux dans les pays en développement réagissent aux variations des prix internationaux et, si oui, à quelle vitesse. La transmission des prix – c’est-à-dire la mesure dans laquelle les variations des prix alimentaires internationaux entraînent des variations des prix alimentaires locaux – est fondamentale pour évaluer le fonctionnement du marché. Selon la loi du prix unique, la transmission du prix est complète lorsque les prix d’un produit alimentaire vendu sur des marchés concurrentiels étrangers et intérieurs ne diffèrent qu’à raison des coûts du transport. Cette transmission complète du prix est rendue possible par le commerce. L’évolution de l’offre et de la demande dans un pays a des incidences sur les prix, qui vont à leur tour déclencher des échanges commerciaux avec d’autres pays. Étant donné que le commerce rétablit l’équilibre du marché, les prix sur le marché intérieur ont tendance à se niveler sur ceux des marchés étrangers, sauf pour ce qui concerne les coûts de transport, d’où l’expression «loi du prix unique».Les marchés sont d’importants déterminants de l’intégration économique, mais ils peuvent également transmettre des chocs. D’ailleurs, la note d’orientation montre qu’une forte dépendance à l’égard des importations et un régime commercial libéralisé vont de pair avec une transmission des prix plus rapide. En revanche, les pays connaissent une transmission des variations des prix internationaux plus incomplète lorsque les coûts des échanges sont comparativement plus élevés et que les politiques commerciales sont plus restrictives. Enfin, l’analyse fait dans la note d’orientation semble également indiquer que, lorsque les pays dépendent des importations et que les marchés intérieurs sont moins intégrés dans les marchés internationaux, les prix à la consommation sont en général bien plus élevés que les prix mondiaux.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.