Thumbnail Image

Perspectives alimentaires - No.2, juin 2005










Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Perspectives alimentaires - No. 4 décembre 2004 2004
    Also available in:

    Selon les estimations de la FAO, la production céréalière de 2004 atteindrait le niveau record de 2 042 millions de tonnes, ce qui représente une hausse considérable par rapport à la prévision de septembre et 8,4 pour cent de plus qu’en 2003. La production céréalière devrait dépasser l’utilisation en 2004/05, ce qui entraînerait une augmentation des stocks pour la première fois depuis cinq ans. L’utilisation mondiale de céréales en 2004/05 devrait augmenter de 2,4 pour cent par rapport à la campagne précédente. Cette augmentation sera en grande partie imputable à l’utilisation fourragère de céréales, du fait des disponibilités accrues. Les stocks céréaliers mondiaux devraient passer à 441 millions de tonnes à la clôture des campagnes 2004/05. Le gros de cette augmentation concernera les réserves de maïs et de blé des grands pays exportateurs. En revanche, les stocks de riz devraient marquer un nouveau recul. Les cours internationaux du blé et des céréales secondaire s sont dans l’ensemble plus faibles qu’il y a un an, mais ceux du riz restent bien au-dessus des niveaux de 2003. Le commerce mondial de céréales devrait reculer en 2004/05, du fait principalement du fléchissement de la demande dans l’UE, qui serait plus que compensé par l’augmentation des importations des pays en développement, en particulier la Chine. Les cours mondiaux de la viande se sont à peu près stabilisés à la fin 2004, du fait de la levée des interdictions frappant les import ations des zones auparavant touchées par les maladies, d’où une augmentation des disponibilités exportables. La production et le commerce de viande devraient poursuivre leur expansion en 2005. Les cours internationaux des produits laitiers ont grimpé tout au long de 2004, et en novembre, l’indice de la FAO pour les produits laitiers a atteint son plus haut niveau depuis 1990. Cette pression à la hausse exercée sur les cours s’explique essentiellement par l’accroissement de la demande intern ationale, en particulier celle de lait entier en poudre dans les pays en développement. Les cours des graines oléagineuses ont atteint des niveaux records lors des précédentes campagnes de commercialisation, mais ils ont considérablement reculé depuis avril, en raison principalement de la récolte importante rentrée aux États-Unis. Les cours du sucre sont généralement fermes sur les marchés internationaux, car la croissance de la consommation mondiale de sucre reste plus forte que celle de la production.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Perspectives alimentaires - No.3, septembre 2005 2005
    Also available in:

    Les prévisions de la FAO concernant la production mondiale de céréales de 2005 ont été révisées en légère baisse depuis le précédent rapport de juin. Bien qu'inférieure au niveau record de 2004, la récolte céréalière mondiale devrait rester au-dessus de la moyenne des cinq dernières années. La production de blé et de céréales secondaires devrait diminuer, mais celle de riz atteindrait un niveau record.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Perspectives de l'alimentation - No. 1 Février 2003 2003
    Also available in:

    La production céréalière mondiale est estimée à 1 838 millions de tonnes en 2002, ce qui représente une légère hausse par rapport à la prévision de décembre, mais un résultat toutefois inférieur de 3,3 pour cent à celui de l’année précédente. Compte tenu de l’augmentation de l’utilisation de céréales prévue pour 2002/03, les stocks céréaliers mondiaux au terme des campagnes agricoles de 2003 risquent de tomber à leur plus faible niveau depuis le début des années 70.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.