Thumbnail Image

Bulletin de Suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #2 FR, 11 mars 2020

Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires











See full version of Food Price Monitoring and Analysis Bulletin #2, 11 March 2020 (in English only)



Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Bulletin de Suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #4 FR, 11 mai 2022
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2022
    Also available in:
    No results found.

    Les prix internationaux des céréales secondaires ont chuté en avril, les récoltes de maïs en Argentine et au Brésil ayant contribué à atténuer les pressions sur les marchés du maïs. En revanche, les prix du blé ont augmenté, la situation de l’offre mondiale est en effet restée précaire compte tenu de la baisse significative des exportations en provenance d’Ukraine, où la guerre qui fait rage entrave les filières d’exportation. S’agissant du riz, la forte demande asiatique et les aléas météorologiques dans les Amériques ont fait grimper les prix internationaux en avril. En Afrique de l’Ouest, les prix des céréales secondaires ont atteint des niveaux record dans plusieurs pays, soutenus par une augmentation saisonnière de la demande, un recul des flux commerciaux transfrontaliers et une hausse des prix internationaux des matières premières. Les conflits dans le Sahel et la faiblesse des monnaies dans les pays côtiers ont accru les pressions à la hausse sur les prix intérieurs. En Afrique de l’Est, les prix des céréales secondaires sont restés fermes ou ont de nouveau augmenté en avril et se sont maintenus à des niveaux nettement supérieurs à ceux observés un an plus tôt dans la sous-région. Les prix sont restés à des niveaux exceptionnellement élevés au Soudan du Sud et au Soudan. En Extrême-Orient, au Sri Lanka, les prix du riz et de la farine de blé ont encore augmenté en avril et ont atteint de nouveaux sommets, en raison principalement des répercussions de la dépréciation rapide de la monnaie et des récoltes «Maha» inférieures à la moyenne rentrées en 2022. En Amérique du Sud, en avril, les prix du blé sont restés sensiblement plus élevés qu’un an auparavant et ont même atteint des niveaux records dans certains pays, en raison de la vigueur de la demande internationale dans les pays exportateurs et des cours internationaux élevés dans les pays importateurs nets.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Bulletin de Suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #1 FR, 10 février 2022
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2022
    Also available in:
    No results found.

    Les prix à l’exportation du blé ont diminué en janvier sous la pression d’un accroissement saisonnier des disponibilités issues des récoltes abondantes rentrées dans les pays de l’hémisphère Sud. En revanche, les prix internationaux du maïs se sont raffermis, en raison principalement de préoccupations associées aux conditions de sécheresse dans l’hémisphère Sud. Les prix internationaux du riz ont également augmenté, soutenus par l’achèvement des principales récoltes ainsi que par les acquisitions effectuées par les acheteurs asiatiques. Dans la majeure partie de l’Afrique de l’Ouest, les prix des céréales secondaires ont augmenté ou sont restés stables, malgré les récoltes récemment terminées, et se sont établis à des niveaux sensiblement plus élevés qu’un an plus tôt, en raison principalement des conflits persistants et de la hausse des coûts de transport. En Afrique de l’Est, les prix des céréales secondaires ont observé des tendances contrastées en janvier, mais sont généralement restés nettement plus élevés qu’un an auparavant dans l’ensemble de la sous-région. Les prix se sont notamment maintenus à des niveaux exceptionnellement élevés au Soudan du Sud et au Soudan. En Extrême-Orient, au Sri Lanka, les prix des denrées de base ont augmenté et ont atteint en janvier des niveaux record ou quasi-record, en raison d’une nouvelle dépréciation de la monnaie nationale et d’inquiétudes quant aux perspectives concernant les cultures de paddy de la campagne principale «Maha», qui ont été compromises par des pénuries d’intrants durant la phase de croissance.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    SMIAR FPMA bulletin #9 FR, 11 décembre 2019
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2019
    Also available in:
    No results found.

    Les prix internationaux du blé ont globalement augmenté en novembre même si l’abondance des stocks mondiaux a limité les hausses. Les prix du maïs ont également augmenté, sauf aux États-Unis d’Amérique, où ils ont fléchi en raison d’un ralentissement des ventes à l’exportation. Les prix internationaux du riz ont chuté à leur plus bas niveau depuis six mois, sous la pression des nouvelles récoltes et de la faiblesse de la demande. En Afrique australe, les prix des produits alimentaires ont continué de grimper en flèche au Zimbabwe sur fond de crise économique. Ailleurs, le resserrement de l’offre et la faiblesse des monnaies nationales ont continué d’exercer des pressions à la hausse sur les prix des céréales, qui se sont établis à des niveaux significativement plus élevés que l’année dernière et ont même atteint des niveaux record dans plusieurs pays. En Afrique de l’Est, les prix des céréales secondaires ont généralement augmenté en novembre et ont atteint des niveaux plus élevés qu’à la même époque l’an dernier, les tendances saisonnières ayant été exacerbées par des récoltes réduites dans plusieurs pays et par une conjoncture macroéconomique difficile au Soudan et au Soudan du Sud. Dans les pays asiatiques de la CEI, les prix de la farine de blé ont continué d’augmenter de façon inhabituelle en novembre au Tadjikistan et au Kirghizistan, en raison principalement de la hausse des prix sur le marché régional d’exportation.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.