Thumbnail Image

Note thématique: Consultation en ligne sur l’élaboration d’un ensemble commun d’indicateurs forestiers mondiaux

Consultation n° 140, 02.05.2017 – 14.05.2017









Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Vers l'aménagement durable et la mise en valeur des forêts secondaires tropicales en Afrique anglophone - La proposition d'action de Nairobi 2003
    Also available in:

    Les forêts secondaires -forêts nées à la suite de défrichements (voir chapitre II) - sont des éléments de plus en plus importants des paysages des tropiques, et couvrent, dans de nombreux pays, une superficie bien plus vaste que les forêts primaires. En Afrique, selon la définition utilisée, on trouve de 90 millions à 313,3 millions d'hectares de forêts secondaires, ce qui représente entre 6,4 % et 22,3% des forêts tropicales de la planète. Les forêts secondaires offrent toute une gamme de prod uits et services qui peuvent contribuer à l'amélioration des conditions socio-économiques -en particulier dans les zones rurales-, à la protection des bassins versants, à la lutte contre l'écoulement de surface et l'érosion des sols, et la production de bois commercial et de produits forestiers non ligneux. Si les forêts secondaires sont bien gérées, elles peuvent - dans des conditions favorables- alléger la pression sur les forêts primaires résiduelles, et de ce fait, conserver efficacement la biodiversité et les ressources génétiques. Plus récemment, le potentiel de fixation du carbone dans l'atmosphère de cette ressource est devenu un thème important qui est examiné dans les tribunes internationales du monde entier. Pour réaliser leur potentiel, les forêts secondaires doivent être gérées dans une optique durable. Malheureusement, on ne s'est pas soucié suffisamment de la gestion de cette ressource aux échelons local, national et international. Il faut se pencher sur les facteurs soc io-économiques responsables de la formation des forêts secondaires, sur les interactions entre les forêts secondaires et d'autres types d'utilisation des terres (systèmes de production agricole et d'élevage), et sur les bienfaits environnementaux que la ressource peut offrir. En particulier il faut formuler des politiques bien conçues, soutenues par des réglementations juridiques adéquates, et instaurer un cadre institutionnel propice.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Indicateurs pour le développement durable des pêcheries marines 2001
    Les présentes directives renseignent de manière générale sur la question du développement durable des pêcheries afin de préciser pourquoi il faut un système d'indicateurs pour suivre la contribution des pêcheries au développement durable. Elles viennent compléter les directives sur l'Aménagement des pêcheries, tout en donnant la plus large perspective nécessaire pour une approche sectorielle et holistique de la durabilité dans les pêcheries. Toutes les dimensions (écologiques, économiques, socia les et institutionnelles) de la durabilité sont examinées, ainsi que les caractéristiques fondamentales du contexte socioéconomique dans lequel opère le secteur des pêches. Ces directives contiennent également des informations sur le type d'indicateurs nécessaires et les points de référence correspondants. Elles font ressortir les divers cadres qui ont été identifiés et peuvent être utilisées pour organiser les indicateurs et les points de référence, en ordonnant les objectifs, les limitations e t les caractéristiques actuelles des différents éléments du système dans un cadre cohérent. Elles incluent quelques représentations graphiques et autres susceptibles de faciliter l'information des responsables politiques ainsi que d'un plus large public. Enfin, elles esquissent les grandes lignes du processus d'établissement d'un Système de référence pour le développement durable (SRDD) et examinent un certain nombre de problèmes opérationnels connexes.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Synthèse des études thématiques sur la foresterie urbaine et périurbaine de N’Djaména, Tchad 2012
    Also available in:
    No results found.

    L’accélération sans précédent du développement urbain dans le monde a considérablement affecté les rapports de l'homme avec les arbres et les forêts. Au Tchad, le phénomène s’avère inquiétant, voire dramatique, en particulier autour de la capitale, N’Djaména: avec pour corolaires une dégradation continue des ressources naturelles, un aggravement de la crise alimentaire et un effondrement du tissu social à l’intérieur et autour de la ville, cet accroissement démographique préoccupe au premier pla n l’État tchadien. C’est pourquoi il a sollicité l’assistance de la FAO pour développer une approche plus appropriée d’aménagement et de gestion durables des ressources naturelles, et particulièrement forestières. Une stratégie et un plan d’action pour la foresterie urbaine et périurbaine de N’Djaména ont ainsi été élaborés, dans un cadre participatif, avec la volonté de promouvoir une responsabilisation de tous les acteurs concernés. Afin d’étayer cette concertation, une étude a été au préala ble conduite permettant de mieux connaître, grace à des mesures dendrométriques et des enquêtes sociologiques, le rôle joué par les arbres dans et autour de N’Djaména. Ce document complète la série des publications consacrée à la FUPU de N’Djaména: «Stratégie de développement et plan d’action pour la promotion de la FUPU de la ville de N’Djaména, Tchad», «Plateforme WISDOM pour la ville de N’Djamena, Tchad» et «Synthèse des études thématiques sur la FUPU de N’Djaména, Tchad»

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.