Thumbnail Image

Évaluation de la sécurité sanitaire des aliments génétiquement modifiés outils à l’intention des formateurs







Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Aliments dérivés des biotechnologies 2004
    2. La Commission du Codex Alimentarius a adopté des Principes et Directives sur les aliments dérivés des biotechnologies à sa vingt-sixième session en 2003. Il s’agit de principes de portée générale sur l’analyse des risques des aliments dérivés des biotechnologies modernes et de directives pour l’évaluation de la sécurité sanitaire des aliments dérivés de plantes et microorganismes à ADN recombiné. Cette publication sous format réduit devrait permettre une plus ample utilisation et une meilleur e compréhension de l’analyse des risques et de l’évaluation de la sécurité sanitaire des aliments dérivés des biotechnologies par les gouvernements, les autorités réglementaires, les industries alimentaires et tous ceux qui manipulent les aliments, et les consommateurs.
  • Thumbnail Image
    Document
    Rapport de l’atelier régional sur l’utilisation de la chaîne du froid dans le développement de l’agriculture et de l’agro-industrie en Afrique subsaharienne
    4-6 juin 2012, Yaoundé (Cameroun)
    2014
    Also available in:
    No results found.

    Du 4 au 6 juin 2012, s’est tenu à l’hôtel Mont-Fébé de Yaoundé (Cameroun), l’Atelier régional sur l’utilisation de la chaîne du froid dans le développement de l’agriculture et de l’agro-industrie en Afrique subsaharienne, organisé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Institut international du froid (IIF). L’atelier a regroupé 33 participants (professionnels des secteurs public et privé et membres d’organisations internationales) venant des pays afr icains suivants: le Burkina Faso, le Cameroun, l’Éthiopie, le Gabon, le Kenya, l’Ouganda, le Tchad, le Togo, la Tunisie, la République Démocratique du Congo, le Rwanda, la Zambie et Madagascar. Étaient également invités des experts de la chaîne du froid, sous l’égide de l’IIF. L’atelier a été ouvert par le Ministre de l’agriculture et du développement rural (MINADER) du Cameroun et avait pour objectifs: i) d’évaluer la situation de l’utilisation du froid dans le secteur agroalimentaire en Afriqu e subsaharienne; ii) d’identifier les enjeux et défis pour le développement de la chaîne du froid dans cette région; iii) de définir les principaux axes d’un cadre stratégique d’intervention pour le développement de la chaîne du froid dans le secteur agroalimentaire en Afrique subsaharienne. L’état des lieux de la chaîne du froid en Afrique subsaharienne a permis de relever quelques cas de réussite, à l’instar de la Tunisie et de Madagascar, mais également de relever divers contraintes et handic aps de ce secteur d’activités: une capacité d’entreposage frigorifique relativement faible, des difficultés d’accès à l’énergie électrique, un niveau relativement faible de compétences techniques, un faible niveau de transfert de technologie, un marché solvable perçu comme insuffisant pour les équipementiers, une absence de politique et de stratégie nationales clairement affichées de développement de la chaîne du froid, un manque de cadre juridique et un faible niveau d’organisation et de mise e n œuvre des contrôles de conformité aux normes. Les discussions des participants, alimentées d’une part par des contributions d’experts et d’autre part, par des travaux en groupes sur les principales filières agroalimentaires (fruits et légumes, lait, viande, poisson) ont conduit à la proposition d’axes stratégiques prioritaires pour le développement de la chaîne du froid: i) la gouvernance, dont la finalité est de définir et de faire appliquer un cadre réglementaire et normatif opérationnel, en relation avec la qualité sanitaire des aliments et l’accompagnement des acteurs; ii) le renforcement des capacités humaines et techniques; iii) la professionnalisation du secteur à travers l’appui à la création et/ou au développement des organisations et associations professionnelles; iv) le développement de partenariats public-privé et privé-privé pour le développement des investissements et des compétences dans les secteurs concernés; v) une vision régionale ou sous régionale du développement de la chaîne du froid, dans une logique d’intégration des marchés; vi) la recherche développement et plus généralement l’innovation dans le secteur du froid, en relation avec la sécurité alimentaire quantitative et qualitative, répondant aux besoins de l’Afrique subsaharienne.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Renforcement des systèmes nationaux de contrôle alimentaire
    Guide d’évaluation rapide des besoins en renforcement des capacités
    2007
    Des systèmes nationaux efficaces de contrôle alimentaire sont indispensables pour la sécurité sanitaire, la santé publique, la protection des consommateurs et le commerce international. Dans de nombreux pays, le système national de contrôle alimentaire n'est en mesure ni de fournir une quantité suffisante d'aliments sains aux consommateurs nationaux, ni de répondre aux critères sanitaires et phytosanitaires internationaux exigés pour les exportations. Le renforcement des capacités dans le domaine de la sécurité sanitaire est un moyen de répondre à ces préoccupations. Ce guide a été élaboré par la FAO pour consolider les résultats et l'incidence des activités de renforcement des capacités qui seront ultérieurement réalisées dans le domaine de la sécurité alimentaire. Il constitue un processus de cinq étapes qui a pour objet d'évaluer systématiquement les besoins en renforcement des capacités dans l'ensemble du système de contrôle alimentaire. Plusieurs questions cl és, des conseils pratiques et des suggestions sont proposés à chaque étape pour guider l'évaluation. Des directives plus détaillées sur les questionnaires d'enquête, les questions importantes à traiter, les listes de contrôle de capacités et les besoins en renforcement sont jointes en annexe comme ressources documentaires. En proposant une démarche systématique pour identifier les besoins et les classer par ordre de priorité ainsi que pour élaborer un plan d'action de renforcement des capacités des systèmes de contrôle alimentaire, ce guide permettra aux autorités réglementaires chargées de la sécurité sanitaire de mieux planifier, mettre en oeuvre et suivre leurs activités. Il sera également utile pour utiliser les ressources disponibles avec plus d'efficacité et mobiliser des fonds supplémentaires pour les besoins non couverts.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.