Thumbnail Image

FPMA Bulletin #9, 10 Octobre 2016









Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Newsletter
    FPMA Bulletin #11, 9 décembre 2016 2017
    Les cours du blé sur les marchés internationaux ont affiché des tendances contrastées en novembre, tout en restant au-dessous des niveaux enregistrés un an auparavant du fait de l’abondance des disponibilités mondiales. Ceux du maïs étaient relativement stables, la pression à la baisse exercée par la perspective de récoltes exceptionnelles étant compensée par la forte demande d’importation. L’arrivée des nouvelles récoltes et l’atonie de la demande ont en général continué de peser sur les cours du riz. En Afrique de l’Est, les prix des céréales ont augmenté dans la plupart des pays et se situaient bien au-dessus des niveaux enregistrés un an auparavant en raison des insuffisances localisées de la production en certains endroits et des perspectives incertaines concernant les cultures en cours en certains endroits. Au Soudant du Sud, la nouvelle forte dépréciation de la monnaie locale a contribué à la fermeté des prix des denrées alimentaires, qui ont augmenté en novembre après avoir qu elque peu baissé ces derniers mois. En Afrique de l’Ouest, les disponibilités adéquates issues des bonnes récoltes de 2016 et des stocks de report des volumes rentrés l’an dernier ont entraîné une nouvelle baisse des prix dans la plupart des pays de la sous-région. Au Nigéria, toutefois, la faiblesse de la monnaie locale et la persistance des troubles civils ont limité la baisse et maintenu les prix à des niveaux record ou quasi-record.
  • Thumbnail Image
    Newsletter
    FPMA Bulletin #1, 14 février 2017
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2017
    Les cours du blé sur les marchés internationaux ont affiché des tendances contrastées en novembre, tout en restant au-dessous des niveaux enregistrés un an auparavant du fait de l’abondance des disponibilités mondiales. Ceux du maïs étaient relativement stables, la pression à la baisse exercée par la perspective de récoltes exceptionnelles étant compensée par la forte demande d’importation. L’arrivée des nouvelles récoltes et l’atonie de la demande ont en général continué de peser sur les cours du riz. En Afrique de l’Est, les prix des céréales ont augmenté dans la plupart des pays et se situaient bien au-dessus des niveaux enregistrés un an auparavant en raison des insuffisances localisées de la production en certains endroits et des perspectives incertaines concernant les cultures en cours en certains endroits. Au Soudant du Sud, la nouvelle forte dépréciation de la monnaie locale a contribué à la fermeté des prix des denrées alimentaires, qui ont augmenté en novembre après avoir qu elque peu baissé ces derniers mois. En Afrique de l’Ouest, les disponibilités adéquates issues des bonnes récoltes de 2016 et des stocks de report des volumes rentrés l’an dernier ont entraîné une nouvelle baisse des prix dans la plupart des pays de la sous-région. Au Nigéria, toutefois, la faiblesse de la monnaie locale et la persistance des troubles civils ont limité la baisse et maintenu les prix à des niveaux record ou quasi-record.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Bulletin de Suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #8 FR, 12 octobre 2021
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2021
    Also available in:
    No results found.

    Les prix à l’exportation du blé ont augmenté pour le troisième mois consécutif sous l’effet de la vigueur persistante de la demande mondiale dans un contexte de resserrement des disponibilités à l’exportation. Après avoir chuté en août 2021 à leur plus bas niveau depuis plusieurs années, les cours internationaux du riz ont très légèrement augmenté, soutenus par une modeste reprise des activités commerciales. Malgré une amélioration des perspectives de production dans certains grands pays exportateurs, les prix mondiaux du maïs sont restés élevés. En Afrique de l’Est, les prix des céréales secondaires sont restés stables ou ont augmenté en septembre; ils se sont établis à des niveaux généralement plus élevés qu’un an plus tôt et demeurent à des niveaux exceptionnellement élevés au Soudan et au Soudan du Sud. Les prix se sont également établis à des niveaux nettement supérieurs à ceux de l’an dernier en Ouganda sous l’effet d’un recul des disponibilités, et en Éthiopie, en raison de difficultés macro-économiques et des perturbations des échanges causées par le conflit dans certaines régions du pays. En Afrique de l’Ouest, les prix des céréales secondaires se sont stabilisés ou ont fléchi en septembre dans certains pays sous la pression de l’arrivée sur le marché des récoltes de la campagne principale. Toutefois, les prix se sont maintenus à des niveaux beaucoup plus élevés qu’un an auparavant dans l’ensemble de la sous-région en raison de la vigueur de la demande intérieure et à des fins d’exportation, des coûts élevés de production et des conflits prolongés.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.