Thumbnail Image

Rapport du Seminaire-Atelier de sensibilisation sur le Methode Acceleree de Recherche Participative (Libreville, Gabon, du 23 au 28 novembe 1992)







Houndekon B., Affoyon L., - Rapport du seminaire-atelier de sensibilisation sur la Methode 1993 Acceleree de Recherche Participative (Libreville, Gabon, du 23 au 28 novembre 1992). Cotonou, Programme de Developpement Integre des Peches Artisanales en Afrique de l'Ouest,54 p.


Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Project
    Rapport de la huitieme reunion des fonctionnaires de liaison du DIPA (Programme pour le Developpement Integre des Peches Artisanales en Afrique de l'Ouest) (Pointe Noire, Congo, 3-9 novembre 1994) 1994
    Also available in:

    La huitieme reunion des Fonctionnaues de Liaison du Programme pour le Developpement Integre des Peches Arnsanales en Afrique de l'Ouest s'est tenue comointement avec l'atelier sur "les ameliorations avec l'atelier sur "les ameliorations en technologic du poisson" du 3 au 9 Novembre 1994 d.hôtel M'boumvou à Pointe-Noire sur l'invitation du gouvernement du Congo.La reunion a été ouverte par Mr R. Ngouolall, Ministre des Eaux et Forks et de la Péche du Congo. C'est une reunion qui a été tres enri chissante. C'est la prem ere fois que cette reunion s'est déroulee dans la partie sud de la zone d'intervention du Programme DIPA. Ceci pourrau élargir non seulement les interventions du Programme dans la region mats aussi renforcer la soldarte entre les pays concernés. C'est la première fois aussi que les 20 pays membres du Programme DIPA ont ete representés à ces assises Cect est une marque de prise de c.onscience progressive des pays concernes vis-à-vis de rassistance potentielle que la F AO peut leur apporter a travers le Programme DIPA. Une innovation dans rorganisation de cette reunion est la participation des pecheurs artisans dont la contribution aux travaux a ete appréciee Les Fonctiormaires Liaison ont souhaité que cette experience son poursuivie Les discussions ont été d'un haut niveau technique à tel point que les Fonctionnatres de Liaison ont eux-mêmes pris conscience du [-Ole important qu'ils pourraient Joueldans le développement et ramenagement des peches artisana les dans la region D'ailleurs, les recommandations qu'ils ont tormulees temoignent de leur engagement dans la poursuite des objectifs du Prot4ramine Les participants ont examine et approuve le rapport d'avancement pour 1994 et le programme d'activités 1995. Ils ont été entretenus sur la inethodolo.,_:ie pour revaluation des besoins et de la dispombilité en capital en pêche artisanale. Ils ont également analyse la situation de la sécurité en mer dans le secteur de la peche artisanale et la co nsommation de produits de la mer dans la region. En outre, les fonctionnaires de liaison ,ont partagé leurs experiences avec les pêcheurs sur les mecanismes de prise de responsabilité par les pëcheurs dans les communautés des peches. Les participants ont insisté pour que la participation des usagers locaux au processus d'amenagement des pêches soit fortement encouragee. Ils ont egalement insisté sur la necessité de susciter une prise de conscience des problèmes de securité en mer et des questions d'assurance dans les pays de la region.
  • Thumbnail Image
    Project
    Rapport de l'Atelier Sous-Regional sur la Securite en Mer a la Peche Artisanale (Banjul, Gambie, 26-28 septembre 1994) (Rapport et etudes de cas) 1994
    Also available in:

    Un atelier sous-regional sur la securite en mer s'est tenu a Banjul, Gambie du 26 au 28 septembre 1994. Organise par le Programme pour le Developpement Integre des Peches Artisanales en Afrique de l'Ouest (DIPA), cet atelier a reuni vingt deux delegues venus de la Mauritanie, du Senegal, du Cap-Vert, de la Gambie, de la Guinee Bissau, de la Guinee et de la Sierra Leone. Un representant du Centre canadien d'Etudes et de Cooperation Internationale (CECI) ainsi que des Fonctionnaires de la FAO ont aussi pris part aux travaux de l'atelier. Les objectifs dudit atelier etaient les suivants: analyser les resultats des enquetes nationales; identifier les problemes fondamentaux et examiner l'etat des activites en matiere de securite en mer dans les differents pays; preparer une ebauche de document de projet sur la securite en mer. Les participants ont passe en revue l'etat de la securite en mer dans les sept pays concerne qui forment la partie nord de la zone d'intervention du Programme DIPA. Des changements notables ont ete observes dans les flottilles de la peche artisanale de la sous-region ces 15 dernieres annees. Ces changements sont essentiellement lies au developpement de nouvelles pecheries et a l'introduction de nouvelles techniques de peche, ainsi qu'e la motorisation de plus en plus prononcee. Ces innovations ont favorise un accroissement substantiel des captures. Malheureusement, ce developpement est bien trop souvent accompagne de desagreables effets connexes e p lusieurs niveaux. L'une des consequences directes de ces effets connexes est que les pays ont vu se degrader, au fil des annees, leur tradition en matiere de navigation et d'habilete. Le resultat est le lourd tribut paye par les pecheurs chaque annee a la mer, en raison des accidents repetes, des naufrages allant du simple chavirement des bateaux sans serieuses consequences jusqu'a une collision fatale entre petits et grands bateaux.Les perils en mer peuvent atre dus a des causes naturelles, aux insuffisances liees a la performance des equipements, a la surcharge, au non-respect des regles de navigation, a une formation professionnelle inadequate... Au vu des statistiques ainsi etablies, les participants ont fermement recommande que l'accent soit davantage mis sur l'information, l'education et la communication ainsi que sur la formation et les demonstrations techniques.Toutes ces actions doivent etre entreprises en etroite collaboration avec les pecheurs eux-memes par les approches participatives.Aussi, les participants ont-ils souhaite la creation ou le renforcement des systemes d'assurance pour la peche artisanale qui prennent en charge les problemes lies au reglement des dommages. Cette assurance pourrait couvrir les cas de deces, les bateaux et equipements endommages, detruits ou perdus du fait d'accidents en mer. Les participants ont insiste sur la necessite de renforcer la securite en mer pour promouvoir la peche artisanale, gage de la securite aliment aire dans la sous-region. Enfin, l'atelier a examine et approuve un avant-document de projet sur la securite en mer. Les participants ont demande a la FAO de rechercher un financement pour ledit projet. Us ont aussi souhaite que la FAO en soit l'agence executrice, ils ont, par ailleurs recommande que ce projet ait son siege dans l'un des pays de la sous-region et qu'il entretienne une collaboration etroite avec le Programme DIPA.
  • Thumbnail Image
    Project
    Rapport de la premiere Reunion du Groupe de Travail du DIPA sur Couts et Revenus en Peche Artisanale en Afrique de l'Ouest. 1995
    Also available in:

    Les gouvernements des pays de la région couverte par le Programme DIPA accordent de plus en plus la priorité au développement de la pêche artisanale en raison du rôle sans cesse croissant de ce sous-secteur dans l'apport en protéine on ne peut plus nécessaire à la population et dans la création d'emplois. Dans leurs diverses politiques de développement, ces gouvernements mettent un accent particulier sur l'amélioration des conditions socio-économiques des communautés de pêche. En général, la str atégie a consisté en de diverses actions portant sur l'amélioration des embarcations, engins de pêche, moteurs hors-bord et technologies de transformation qui ont déjà fait couler beaucoup d'encre dans ladite région.En dépit de l'important progrès réalisé aux divers niveaux de la production, les planificateurs du développement manquent toujours d'informations sur les coûts et revenus des pêcheurs artisans. Ceci a été un handicap pour une bonne évaluation des technologies à encourager et de celle s à décourager. Cette situation a été aggravée par les pêcheurs qui ne tiennent pas les comptes de coûts et revenus dans leurs opérations. Un élément essentiel pour l'évaluation des bénéfices privés et sociaux a donc été marginalisé dans la planification et le suivi du développement, la formulation de la politique de gestion, les études pertinentes portant sur le secteur et dans l'évaluation des projets. Par conséquent, il est nécessaire de recueillir des données sur les méthodes utili sées dans le sous-secteur pour calculer et apprécier les coûts, revenus et rentabilités des unités de pêche. En vue d'améliorer les études brèves et sporadiques menées dans la région, le programme DIPA a sollicité la collaboration des administrations nationales des pêches et des institutions de recherche afin d'effectuer l'évaluation de la structure des coûts, le système de partage et la rentabilité des opérations de pêches artisanales pour une durée d'un an et dans dix des vingt pays qui lu i sont associés. Les résultats de cette étude seront compilés sous forme d'un document de travail d'informations comparatives et utilisés à un atelier qui se tiendra en novembre 1996.Les institutions invitées ont désigné des économistes ou des technologistes possédant une grande expérience dans le domaine pour servir en qualité de "Coordonnateurs d'Etude" dans leurs pays respectifs. Afin de faciliter les échanges d'informations et d'expériences, lesdits spécialistes constituent maintenant un G roupe de travail sur les Coûts et Revenus des Pêches artisanales en Aftique de l'Ouest. La réunion de lancement de ce Groupe s'est tenue à Dakar les 12 et 13 juin 1995.Réunion.Cette première réunion a enregistré la présence de tous les participants invités (voir liste en annexe) des dix pays choisis, à savoir: Mauritanie, Sénégal, Gambie, Cap Vert, Guinée, Côte d'Ivoire, Bénin, Nigéria, Cameroun, Sao Tomé et Principe. Elle a été ouverte par le Directeur Sénégalais des Pêches, Dr. Ndiag a Gueye. Après avoir souhaité la bienvenue aux participants, il a donné les grandes lignes des politiques de son gouvernement en matière de développement des pêches artisanales. Il a utilisé ces politiques comme termes de référence pour l'étude et mis un accent particulier sur le rôle vital et par conséquent, la raison d'être du DIPA et des études de coûts et revenus que ce dernier a initiées au Sénégal et dans la région. Dans sa conclusion, il a, au nom de son Ministre, garanti aux pa rticipants le plein soutien de son gouvernement au réseau d'étude sur les coûts et revenus. La réunion a été présidée par le Sénégal.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.