Thumbnail Image

Les ambassadeurs de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies







Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Afrique - Vue d’ensemble Régionale de la Sécurité alimentaire et la nutrition
    Lutter contre la menace de la variabilité du climat et des extrêmes climatiques pour la sécurité alimentaire et la nutrition
    2018
    Also available in:

    L’édition de cette année de la Vue d’ensemble régionale de la sécurité alimentaire et la nutrition indique que la situation de la sécurité alimentaire continue de se détériorer sur le continent. En Afrique, 20,4 pour cent de la population du continent (257 millions de personnes) sont aujourd’hui sous-alimentés contre 19,7 pour cent (241 millions de personnes) en 2016. En Afrique subsaharienne, 237 millions de personnes étaient sous-alimentées en 2017 contre 222 millions en 2016. L’aggravation de cette situation en Afrique s’explique par les conditions économiques mondiales difficiles et, dans de nombreux pays, les conflits et les mauvaises conditions climatiques, facteurs qui sont parfois combinés. L’insécurité alimentaire s’est aggravée dans les pays touchés par des conflits, souvent exacerbés par la sécheresse ou les inondations. En Afrique australe et de l’Est, de nombreux pays ont subi les effets de la sécheresse. Il faut noter que plusieurs pays ont enregistré des progrès soutenus en matière de réduction de l’insécurité alimentaire malgré des circonstances difficiles. La détérioration de la situation de sécurité alimentaire et les progrès insuffisants enregistrés par rapport aux cibles mondiales de l’OMS en matière de nutrition obligent les pays à intensifier leurs efforts pour parvenir à un monde libéré de la faim et de la malnutrition à l’horizon 2030. Les résultats de l’examen biennal inaugural sur les progrès accomplis en matière de la mise en oeuvre des objectifs de la Déclaration de Malabo montrent aussi clairement que des efforts supplémentaires devraient être fournis. En plus de passer en revue des politiques spécifiques sur la sécurité alimentaire et la nutrition, le présent rapport examine quatre thèmes transversaux importants, à savoir l’emploi des jeunes, les envois de fonds, le commerce intrarégional et le changement climatique. Il aborde leurs liens avec le système alimentaire et leur rôle dans la sécurité alimentaire et la nutrition. La partie thématique de ce rapport présente une évaluation fondée sur des preuves de la menace que constituent des extrêmes climatiques plus fréquents et d’une plus grande variabilité du climat à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région. Le changement climatique associé à une mauvaise planification du développement, la pauvreté et la dégradation de l’environnement augmentent le risque qu’un phénomène climatique devienne une catastrophe. Une approche collective qui associe l’adaptation au changement climatique à un renforcement de la résilience face aux catastrophes présente l’opportunité de gérer les risques climatiques et de catastrophe dans le cadre d’objectifs de développement plus larges.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    L’action de la FAO face au changement climatique
    Conférence des Nations Unies sur le changement climatique 2019
    2019
    L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que plus de 820 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim de manière chronique. Si les températures continuent d’augmenter, les progrès accomplis jusqu’à présent pour éradiquer la faim et construire un socle durable de ressources naturelles, avec pour objectif de réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030, seront compromis. Si rien n’est fait, le changement climatique affectera les disponibilités alimentaires et entravera l’accès aux vivres en perturbant les moyens d’existence de millions de personnes vivant en milieu rural. En tenant les engagements pris par les pays de transformer leurs systèmes alimentaires et de promouvoir une agriculture durable, il est encore possible de créer un monde libéré de la faim et de la malnutrition d’ici 2030. Mais nous devons travailler d’urgence à transformer l’agriculture en mettant en oeuvre des approches multisectorielles inclusives qui réduisent les émissions de gaz à effet de serre et renforcent la résilience de la population et de la planète. Cette brochure illustre l’engagement de la FAO à innover dans l’agriculture et à transformer ses pratiques pour relever le défi climatique et atteindre les Objectifs de développement durable.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Coalition en faveur de l’alimentation - Une alliance mondiale pour éviter que la crise sanitaire ne devienne une crise alimentaire 2021
    La covid-19 n’épargne aucune région du monde et a des conséquences sur les systèmes alimentaires, la sécurité alimentaire et la nutrition qui s’inscriront dans la durée. Cette crise concerne la production alimentaire, la santé des agriculteurs, l’accès aux intrants agricoles, l’accès aux marchés, ainsi que l’emploi et les moyens d’existence ruraux. En outre, les pertes d’emploi et de revenus qui lui sont imputables ont entraîné une baisse de la demande alimentaire, tant en zone rurale qu’en zone urbaine. Elle montre qu’il est urgent et nécessaire de mener une action collective coordonnée au niveau mondial afin que la crise sanitaire mondiale ne se mue pas en une crise alimentaire. La Coalition en faveur de l’alimentation est une alliance mondiale multipartite, un réseau de réseaux qui contribue à une action mondiale unifiée contre la covid-19 et en faveur du redressement. Elle vise à mobiliser des ressources financières, des solutions novatrices et des compétences techniques, à promouvoir des initiatives de sensibilisation et à établir un espace neutre de dialogue qui rassemble divers partenaires clés afin de venir en aide aux pays qui en ont le plus besoin. En outre, la Coalition représente un engagement fort à l’égard du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Elle aidera les pays à se remettre sur la bonne voie en vue d’atteindre les objectifs de développement durable 1 et 2 (éliminer la pauvreté et la faim) et, en particulier, contribuera à transformer les systèmes agroalimentaires, à améliorer la nutrition, à accroître la productivité agricole et les revenus des petits exploitants et des agriculteurs familiaux, à relever le niveau de vie dans les zones rurales et à surmonter les bouleversements causés par la pandémie et ses répercussions sur les groupes vulnérables, notamment les femmes, les jeunes et les populations autochtones.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.