Thumbnail Image

La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture - 2012










FAO. 2012. La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2012. Rome. 241p.



Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2014 (SOFIA)
    Possibilités et défis
    2014
    Le secteur de la pêche et de l’aquaculture, source vitale de moyens d’existence, d’aliments nutritifs et de débouchés économiques, a un rôle essentiel à jouer pour relever l’un des plus grands défis mondiaux: nourrir une population qui devrait atteindre 9.6 milliards d’individus en 2050. Cette année, La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture revient sur la façon dont l’aquaculture poursuit sa remarquable progression, tant en volumes produits qu’en qualité de production. Cependant, il faut, pour répondre à la demande croissante d’une population en expansion, que le secteur dans son ensemble accroisse sa production de façon durable et réduise ses déperditions dans un contexte de changement climatique, de concurrence plus vive autour des ressources naturelles et d’intérêts divergents. Les progrès scientifiques et technologiques et l’amélioration de la gouvernance, alliés à une meilleure compréhension et à une plus grande volonté d’action à l’échelle mondiale, aident à concrétiser les objectifs d’utilisation responsable et durable des ressources aquatiques. Dans cet effort visant à accroître l’offre de poisson et de produits de la pêche, on innove en adoptant des approches axées sur une logique écosystémique et sur la protection des droits sociaux, le but ultime étant de préserver des ressources précieuses pour les générations présentes et futures. On trouvera les statistiques les plus récentes sur les pêches et l’aquaculture pour l’analyse de la situation et de l’évolution du secteur à l’échelle mondiale. Sont également abordés des problèmes plus généraux tels que la conservation et la gestion des requins, les pertes après capture dans la pêche artisanale et la gestion des eaux continentales dans l’intérêt de la pêche. Un certain nombre d’études apportent un éclairage sur des sujets tels que la gouvernance des régimes fonciers et l’utilisation des sous-produits de la pêche. Enfin, on trouvera un aperçu des perspectives du secteur et des approches qui permettront de répondre à la demande future de poisson.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture 2020
    La durabilité an action
    2020
    L’édition 2020 de La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture met tout particulièrement l’accent sur la durabilité en raison d’un certain nombre de considérations. Premièrement, l’année 2020 marque le vingt-cinquième anniversaire du Code de conduite pour une pêche responsable (le Code). Deuxièmement, plusieurs indicateurs relatifs aux objectifs de développement durable sont associés à des cibles qui arrivent à échéance en 2020. Troisièmement, la FAO a organisé un colloque international sur la gestion durable des pêches à la fin de l’année 2019 et, quatrièmement, 2020 marquera la mise au point définitive de directives de la FAO traitant spécifiquement de la croissance durable de l’aquaculture et de la durabilité sociale dans les chaînes de valeur. Si la première partie se présente sous la même forme que dans les éditions précédentes, la structure du reste du document a été modifiée. La deuxième partie s’ouvre sur une section spéciale consacrée au vingt-cinquième anniversaire du Code, puis aborde des questions qui occupent de plus en plus le devant de la scène, en particulier celles qui concernent l’objectif de développement durable 14 et les indicateurs y afférents dont la FAO est l’organisme garant. Elle s’intéresse également à différents aspects de la gestion durable de la pêche et de l’aquaculture. Les thèmes abordés sont très variés, allant des systèmes de données et d’information à la pollution des océans en passant par la légalité des produits, les droits des usagers et l’adaptation aux effets du changement climatique. La troisième partie, qui clôt désormais le rapport, présente les perspectives du secteur ainsi que des enjeux qui se font jour, comme les nouvelles technologies et la biosécurité de l’aquaculture, et se conclut par un aperçu des actions à entreprendre pour bâtir une nouvelle vision de la pêche de capture. La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture a pour finalité de présenter des informations objectives, fiables et actualisées à un large éventail de lecteurs – décideurs, gestionnaires, scientifiques, parties prenantes et, plus généralement, toute personne s’intéressant au secteur de la pêche et de l’aquaculture.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Rapport de la vingt-neuvième session du Comité des pêches. Rome, 31 janvier - 4 fevrier 2011. 2011
    La vingt-neuvième session du Comité des pêches s¿est tenue à Rome (Italie) du 31 janvier au 4 février 2011. Le Comité a examiné des questions d'ordre international ainsi que le programme de travail de la FAO sur les pêches et l'aquaculture. Le Comité est convenu que des efforts supplémentaires devraient être consentis pour appliquer plus largement et plus efficacement le Code de conduite pour une pêche responsable et les instruments connexes. Il a adopté les Directives internationales pour l¿étiquetage écologique du poisson et des produits des pêches de capture continentales et a recommandé à la FAO d¿élaborer un cadre d¿évaluation de la conformité des programmes publics et privés d¿écoétiquetage aux directives pertinentes de la FAO. Le Comité a également approuvé les Directives techniques de la FAO relatives à la certification en aquaculture et a recommandé que l¿Organisation définisse un cadre d¿évaluation de la conformité des systèmes de certification publics et privés avec lesdites directives. Le Comité a reconnu que les mesures de l¿État du port constituaient un instrument efficace de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INDNR), qu¿elles présentaient un bon rapport coût-efficacité et que le renforcement des capacités jouait un rôle central. Le Comité a réaffirmé l¿utilité du Fichier mondial des navires de pêche, des navires de transport frigorifique et des navires de ravitaillement en tant qu¿instrument de lutte contre la pêche INDNR. Il a pris note des lignes directrices de la FAO relatives aux pêches, à l¿aquaculture et au changement climatique. Il s'est en outre félicité des efforts consentis par la FAO pour améliorer l¿intégration entre la gestion et le développement des pêches et de l¿aquaculture, d¿une part, et la préservation de la diversité biologique et la protection de l¿environnement, d¿autre part. Il a réaffirmé que la FAO était la source principale de compétences et d¿avis scient ifiques en ce qui concerne les questions mondiales liées aux pêches et à l¿aquaculture. Le Comité a adopté les Directives internationales sur la gestion des prises accessoires et la réduction des rejets en mer et approuvé l¿élaboration d¿un nouvel instrument international sur les pêches artisanales prenant la forme de directives internationales. Il a également donné son accord pour la création et la mise en oeuvre d¿un programme d¿assistance mondial. Le Comité s¿est dit favorable à des réformes à l¿échelle de l¿Organisation, y compris le nouveau Cadre stratégique. Il a souscrit aux priorités proposées, notamment les domaines qu¿il convient de traiter en priorité et ceux qui peuvent passer au second plan, tout en prenant note de certains avis divergents concernant lesdites priorités.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.