Thumbnail Image

Le projet Cash+ au Mali de Nioro

Analyse institutionnelle de la politique nationale de protection sociale et de ses articulations avec les politiques agricoles










Bagayoko, H. et Daouda, Y. 2021. Le projet Cash+ au Mali de Nioro. Rome, FAO




Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Les transferts monétaires pour renforcer les moyens de subsistance des ménages vulnérables et prévenir le travail des enfants au Burkina Faso
    Promotion des activités génératrices de revenus dans les zones cotonnières.
    2023
    Also available in:
    No results found.

    En dépit des mesures prises tant au niveau international que national, le travail des enfants persiste au Burkina Faso. Les facteurs à l’origine de la prévalence du travail des enfants dans le pays sont nombreux et interconnectés de manière complexe. On compte des facteurs socio-économiques, socio-culturels et éducatifs ainsi que des facteurs liés aux crises socio-politiques, humanitaires et aux catastrophes naturelles. Dans ce contexte, la FAO a mis en œuvre un programme de transferts monétaires conditionnels dans le cadre d'un projet intitulé «CLEAR Cotton: élimination du travail des enfants et du travail forcé dans les chaînes de valeur du coton, du textile et de l’habillement» financé par l’Union européenne et l'Organisation internationale du Travail au Burkina Faso, au Mali et au Pakistan pour la période allant de mai 2019 à janvier 2023. Cette pratique prometteuse se concentre sur les interventions du Burkina Faso et décrit la conception et la mise en œuvre du projet fondé sur l’utilisation des transferts monétaires comme modalité d’assistance associée à la sensibilisation sur le travail des enfants et à la facilitation de l’accès des enfants au système éducatif, tout en contribuant à asseoir les bases d’un partenariat entre les secteurs de l’agriculture, de l’éducation et de la protection sociale.
  • Thumbnail Image
    Project
    Projet d’opérationnalisation du Système national de vulgarisation et d’appuis/conseils en élevage (SNVACE) - TCP/BKF/3605 2021
    Also available in:
    No results found.

    L’élevage contribue à hauteur de 18 pour cent au produit intérieur brut du Burkina Faso et assure 38 pour cent des revenus monétaires des ménages ruraux Malgré cette importance socio économique et en raison de contraintes politiques, institutionnelles et technologiques, ce secteur ne disposait pas d’un système de vulgarisation et d’ appui conseil opérationnel En 2015 le Ministère des ressources animales et halieutiques ( a élaboré le Système national de vulgarisation et d’appuis/conseils en élevage ( assorti d’un plan d’action quinquennal en réponse aux limites rencontrées par le secteur de l’élevage en matière de transfert de technologie Le projet devait expérimenter les modalités pratiques de mise en oeuvre du SNVACE dans deux régions pilotes présentant des caractéristiques socio économiques et agro écologiques différenciées (Sahel et Boucle du Mouhoun) Cette phase de test devait permettre d’évaluer et de finaliser le système de vulgarisation avant son adoption par le Gouvernement puis son déploiement à tout le pays.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Des transferts productifs innovants (CASH+) au Mali
    Une approche pour renforcer la résilience des ménages les plus vulnérables dans la région de Kayes
    2017
    Also available in:

    Au Mali, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) expérimente l’approche des «transferts productifs» (CASH+), mise en oeuvre avec succès depuis 2014 dans d’autres pays, notamment d’Afrique de l’Ouest. Le programme, d’une durée de 18 mois, associe des transferts monétaires non conditionnels à la fourniture d’intrants en nature pour l’élevage (noyaux de caprins et aliments pour le bétail) au bénéfice de 750 ménages vulnérables, soit environ 5 300 personnes, de 36 villages de la région de Kayes. Le ciblage des ménages les plus vulnérables a été réalisé selon l’approche HEA (analyse de l’économie des ménages). Au sein des ménages bénéficiaires, les femmes sont les récipiendaires des transferts dans 99 pour cent des cas.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.