Thumbnail Image

Le rôle des organisations de productrices dans les chaînes de valeur des produits agricoles - Enseignements pratiques tirés d’expériences en Afrique et en Inde







Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Document
    Les voyages d'échange d'expériences : Conseils pour en améliorer l'impact 2013
    Also available in:

    Le public cible de cette fiche de bonne pratique sont les producteurs et productrices, les organisations paysannes (OP), ainsi que les structures d'appui ou tout groupe de personnes entreprenant un voyage d'échange d'expériences. Cette fiche fournit les éléments méthodologiques pour la préparation, le déroulement et le suivi d'un voyage d'échange d'expériences afin que ces voyages ou visites aient un réel impact.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Relier les PME agroalimentaires à l’innovation pour instaurer des systèmes alimentaires durables: le rôle des approches multipartites
    Résultats du webinaire
    2023
    Also available in:

    Au cours de ce webinaire, organisé par la plateforme SFS-MED le 13 octobre 2022, des parties prenantes de toute la Méditerranée ont partagé des expériences pratiques de coopération entreprises-universités, des cas de réussite de transfert et d’adoption de l’innovation, de voies novatrices de renforcement des capacités, et d’idées provocatrices de la part d’investisseurs et d’agriculteurs. Les conférenciers ont réfléchi sur les besoins et défis qui se posent aux PME agroalimentaires et aux agriculteurs quand ils tentent de se relier à l’innovation, et ont exploré des voies possibles pour une transformation, en maximisant la valeur ajoutée de l’approche multipartite pour promouvoir l’adoption de l’innovation. Ce webinaire a permis également de renforcer la collaboration entre les divers partenaires et parties prenantes qui définissent l’écosystème agroalimentaire, ce qui est indispensable pour doter les PME et les petits agriculteurs de solutions, d’outils et de pratiques optimales. La discussion a permis de démontrer comment relier les PME agroalimentaires à l’innovation serait crucial pour l’avenir durable des systèmes alimentaires méditerranéens, dans lesquels les PME et les petits producteurs soient dotés des moyens voulus pour être des acteurs économiques et des agents de changement dans une transition vers des systèmes alimentaires bleus, verts et circulaires. Il y a aussi besoin d’un écosystème d’innovation interactif qui repose sur un processus de collaboration multipartite ouvert et inclusif, dans lequel toute nouvelle connaissance, technologie ou processus organisationnel est conçu en commun par tous les acteurs des systèmes alimentaires. À cet effet, la diplomatie scientifique est un outil efficace pour assurer un véritable partage des connaissances scientifiques et leur adaptation à des parties prenantes non scientifiques, suscitant la cocréation et les solutions gagnantes par la voie d’alliances qui fassent appel, sur un pied d’égalité, à toutes les côtes de la Méditerranée. En outre, les programmes de renforcement des capacités et de formation novateurs sont essentiels au développement du capital humain nécessaire pour corriger l’inadéquation entre les diplômés et la demande d’emplois dans le secteur des agro-entreprises, renforçant ainsi la chaîne d’innovation à l’aide de nouveaux profils professionnels. Enfin, il faut trouver un financement durable et concevoir de nouveaux mécanismes financiers pour faciliter l’accès des PME à de l’innovation et de la technologie abordables. Les incubateurs d’entreprises, les accélérateurs et les centres d’innovation favorisent un changement d'état d'esprit qui peut conduire les PME à accueillir l’innovation en adoptant de nouveaux modèles d’affaires.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Appui au et Capitalisation du Programme de Gouvernance Foncière de l’UE (Phases I et II)
    Minutes de la sixième réunion de capitalisation, 8-10 novembre 2017
    2018
    Also available in:

    Ce document est le rapport de la Sixième Réunion de capitalisation du Programme de gouvernance foncière de l'Union européenne, qui s'est tenue du 8 au 10 novembre 2017, au Centre de Conférence des Nations Unies, CEA à Addis-Abeba, en Éthiopie. Parmi les 48 personnes (40 hommes et huit femmes) qui ont participé à cette réunion, figuraient des personnes ressources, des équipes de mise en œuvre du projet et leurs homologues gouvernementaux et des délégations de l'Union européenne des huit pays de la Phase I suivants: l’Angola, le Burundi, la Côte d'Ivoire, l’Éthiopie, le Kenya, le Malawi, le Niger et le Swaziland et quatre pays de la Phase 2: le Ghana, le Soudan, le Pakistan et l'Ouganda. La réunion a été organisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en collaboration avec l'Initiative sur les politiques foncières (LPI) de l'Union africaine (UA), la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA). Plusieurs personnes ressources de l'Union européenne (UE) ont également participé à cette réunion. Le Programme de gouvernance foncière de l'Union européenne soutient les efforts visant à améliorer la gouvernance foncière dans 18 projets nationaux en Afrique, en Asie et en Amérique latine, pour un montant total de 60 millions d'EUR (17 projets actifs dont deux sont terminés). Tous les projets ont trait aux questions foncières propres à chaque pays et sont mis en œuvre par divers partenaires d'exécution, notamment des organismes gouvernementaux, des organisations de la société civile, des organisations bilatérales et multilatérales et des entreprises du secteur privé.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.