Thumbnail Image

L'état de l'insecirité alimentaire dans le monde 2012

La croissance économique est nécessaire mais elle n'est pas suffisante pour accélérer la réduction de la faim et de la malnutrition










Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Politiques de développement agricole: concepts et expériences
    CAFAP 2
    2004
    Also available in:

    La FAO conduit la lutte internationale pour l’éradication de la faim. Sa mission est d’aider à construire un monde où les générations présentes et futures seront libérées de l’insécurité alimentaire. Atteindre la sécurité alimentaire pour tous est au cœur des efforts de la FAO – faire en sorte que chacun ait un accès régulier à une alimentation de première qualité suffisante pour pouvoir mener une vie saine et active. Comme la vaste majorité des personnes sous-alimentées et souffrant de la faim vit en milieu rural, la FAO s’attache à réduire le nombre des personnes chroniquement sous-alimentées et à faire en sorte que l’agriculture et les régions rurales deviennent économiquement viables. Ce qui contribuera, à son tour, au développement social et économique et au bien-être de tous. En travaillant à cette fin, la FAO se bat pour que les ressources naturelles soient utilisées de façon durable. Au service des pays développés et de ceux en voie de développement, la FAO est une instanc e neutre où tous les pays se rencontrent entre égaux pour négocier des accords et débattre des politiques. La FAO est aussi une source de connaissances et d’information. Elle aide les pays en développement et en transition à moderniser et améliorer leurs pratiques agricoles, forestières et de pêche et à assurer à tous une bonne nutrition. Depuis sa fondation en 1945, l’Organisation a prêté une attention particulière aux régions rurales en développement, où vivent 70 pour cent des pauvres et mal- nourris du monde. L’un des rôles de la FAO est d’encourager le partage d’expériences en matière d’agriculture et de développement rural dans le monde et de renforcer la capacité de prise de décision pour un développement agricole durable dans les pays en développement. Les ajustements économiques et les politiques de libéralisation en de nombreux pays ont renouvelé l’intérêt et accordé une priorité croissante à la formulation de politiques et stratégies pour les secteurs de l’agriculture e t des ressources naturelles, y compris les forêts et les pêches. «Politiques de développement agricole – Concepts et expériences» fait partie du travail de la FAO pour assurer un environnement de politiques propice à l’agriculture, tant au niveau mondial, dans le contexte des engagements et cadres réglementaires internationaux, qu’au niveau des pays grâce à des stratégies et politiques appropriées. Ce livre présente les leçons tirées d’expériences et de recherches au niveau international, m ontrant comment les politiques agricoles doivent être entièrement intégrées dans un cadre plus général de politiques économiques, en relation avec les politiques aussi bien macro économiques que sous-sectorielles. L’ouvrage souligne que la croissance agricole est cruciale pour le développement économique. L’expérience nous a montré que le développement du secteur agricole est une condition préalable pour le développement ultérieur d’un pays. Bien plus, ce secteur étant étroitement interconn ecté avec tous les autres éléments de l’économie, le développement agricole est un facteur principal de la croissance de l’économie en milieu rural, y compris celle du secteur rural non agricole. Ainsi, l’agriculture est essentielle pour réduire la pauvreté rurale et urbaine, et continue à représenter un secteur clé pour l’économie de maint pays en développement. Même si sa participation dans la croissance économique diminue à mesure du développement, elle restera un secteur crucial pour la séc urité alimentaire.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L'état de l’insécurité alimentaire dans le monde 2014
    Créer un environnement plus propice à la sécurité alimentaire et à la nutrition
    2014
    L’État de l’insécurité alimentaire dans le monde 2014 contient les dernières estimations de la sous-alimentation et décrit les progrès accomplis par rapport aux cibles de lutte contre la faim fixées dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et lors du Sommet mondial de l’alimentation (SMA). L’analyse des progrès accomplis dans la lutte contre la faim et la malnutrition montre que l’on continue de progresser, au niveau mondial et dans de nombreux pays, dans la réductio n de la faim, mais que des efforts importants sont encore nécessaires dans d’autres pays. L’édition 2014 du rapport présente aussi de nouveaux éclairages sur l’ensemble d’indicateurs de la sécurité alimentaire introduit en 2013 et analyse plus en profondeur les dimensions de la sécurité alimentaire – la disponibilité, l’accès, la stabilité et l’utilisation. En mesurant la sécurité alimentaire à travers ces dimensions, cet ensemble d’indicateurs donne une image détaillée des défis à relever dans un pays en matière de sécurité alimentaire et de nutrition, ce qui est utile pour la conception d’interventions ciblées. Il est indispensable, pour éradiquer la faim, d’obtenir un engagement politique soutenu au plus haut niveau. Cela implique que l’on mette la sécurité alimentaire et la nutrition au premier rang des préoccupations politiques et que l’on crée un environnement propice à l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Le rapport de cette année examine les expériences variées de sept pays, en mettant tout particulièrement l’accent sur l’environnement propice à la sécurité alimentaire et à la nutrition qui traduit la volonté et les capacités présentes dans quatre dimensions: les politiques, programmes et cadres juridiques; la mobilisation des ressources humaines et financières; les mécanismes de coordination et les partenariats; la prise de décisions fondées sur des éléments concrets.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017.
    Renforcer la résilience pour favoriser la paix et la sécurité alimentaire
    2017
    La communauté internationale s’est engagée à éliminer la faim et toute forme de malnutrition dans le monde d’ici à 2030. Des progrès importants ont certes été accomplis, mais les situations de conflit et les catastrophes d’origine naturelle ou humaine constituent des obstacles. Le présent rapport sur L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde prévient que la tendance de fond à la baisse de la sous-alimentation semble connaître un coup d’arrêt et qu’elle s’est peut- être même inversée, en grande partie sous l’effet des dits obstacles. Parallèlement, alors que la situation continue de s’améliorer sur le plan de la malnutrition infantile, la progression de l’excès pondéral et de l’obésité est préoccupante dans la plupart des régions du monde. Ces constats, ainsi que d’autres, sont présentés en détail dans l’édition 2017 de L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde (auparavant intitulé L’État de l’insécurité alimentaire dans le monde). Pour la première fois cette année, la publication du rapport est le fruit d’un partenariat élargi auquel, outre la FAO, le FIDA et le PAM, sont désormais associés l’OMS et l’UNICEF. Ce rapport marque également une nouvelle ère dans le suivi de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le contexte du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Afin de mesurer les progrès réalisés quant à la concrétisation de l’objectif d’élimination de la faim, les auteurs se sont appuyés à la foi s sur l’indicateur habituel de prévalence de la sous-alimentation et sur un nouvel indicateur – la prévalence de l’insécurité alimentaire grave – fondé sur l’échelle de mesure de l’insécurité alimentaire fondée sur les expériences. Le rapport analyse en outre diverses formes de malnutrition, notamment les tendances et les situations intéressant le retard de croissance, l’émaciation et l’excès pondéral chez l’enfant ainsi que l’obésité chez l’adulte. La partie thématique du rapport permet de mieu x comprendre la mesure dans laquelle la multiplication des conflits dans le monde a des répercussions sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Elle montre par ailleurs comment, par un renforcement de la sécurité alimentaire et de la résilience des moyens d’existence des populations rurales, il est possible de contribuer à la prévention des conflits et au maintien de la paix.

    Des informations complémentaires sont disponibles:

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.