Thumbnail Image

Systèmes agroalimentaires nationaux et la covid-19 en République centrafricaine

Effets, réponses politiques et implications à long terme










FAO. 2021. Systèmes agroalimentaires nationaux et la covid-19 en République centrafricaine – Effets, réponses politiques et implications à long terme. Rome.



Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Booklet
    Systèmes agroalimentaires nationaux et la covid-19 en Haïti
    Effets, réponses politiques et implications à long terme
    2021
    Also available in:
    No results found.

    La pandémie de la covid-19 a mis une pression importante sur les systèmes de santé du monde entier. Les mesures draconiennes mises en place pour contenir sa propagation créent de sérieux obstacles à l'activité économique (y compris aux systèmes agroalimentaires) et, par conséquent, aux moyens de subsistance, à la sécurité alimentaire et à la nutrition. L'épidémie de la covid-19 montre à la fois les liens entre les systèmes de santé et les systèmes alimentaires, et les liens entre les systèmes alimentaires locaux et les systèmes mondiaux. Les taux élevés d'urbanisation et la mondialisation du commerce et des voyages ont contribué à la propagation du virus dans les pays. Les verrouillages et les restrictions de mouvement à l'intérieur des pays et à travers les frontières ont perturbé les marchés nationaux et locaux de la production alimentaire et agricole et des intrants et ont provoqué de fortes réductions de l'activité économique globale dans le monde. Dans les pays les plus pauvres, les perturbations ont encore aggravé la fragilité des systèmes (y compris les systèmes agroalimentaires) et des moyens de subsistance.
  • Thumbnail Image
    Meeting
    Situation de l’alimentation et de l’agriculture dans la région Asie et Pacifique, à la lumière de la pandémie de covid‑19
    Conférence Régionale de la FAO pour l’Asie et le Pacifique (APRC36)
    2022
    L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a travaillé intensément sur le Programme d’intervention et de redressement dans le contexte de la covid-19 afin d’atteindre une plus grande partie des populations rurales et de relancer l’activité économique. Outre les interventions, le Programme s’efforce également de reconstruire en mieux et en plus solide pour transformer les systèmes agroalimentaires dans l’ensemble des quatre améliorations, en mettant l’accent sur ses sept domaines de travail prioritaires ainsi que sur la science et l’innovation, le changement climatique, les cadres juridiques et le renforcement des programmes existants. Le présent document examine la situation en Asie et dans le Pacifique pendant la pandémie de covid-19 en 2020 et 2021. Il passe en revue les effets de celle-ci sur la santé, l’économie, les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire, au niveau tant régional que national, pour des groupes spécifiques tels que les pauvres et les segments les plus vulnérables de la population. Compte tenu de la vaste portée socioéconomique de la pandémie, il examine les incidences macroéconomiques et les effets sur l’emploi et les revenus, les migrations et le commerce, la croissance économique et la marge de manoeuvre budgétaire des gouvernements, la sécurité alimentaire et la nutrition, la pauvreté et la faim. Il passe également en revue les différentes réponses apportées par les gouvernements à la pandémie de covid-19, couvrant la crise sanitaire, la macroéconomie, le chômage, les perturbations de l’approvisionnement alimentaire, les chocs de la demande alimentaire résultant de la pandémie, les fermetures, la mobilité réduite, les restrictions sur les voyages internationaux et les migrations internes et transfrontières. Ces interventions comprennent des investissements publics dans les services de santé, l’extension des mesures de protection sociale à de nouveaux groupes et bénéficiaires, des mesures visant à garantir la poursuite des échanges de produits alimentaires et de santé essentiels, et des mesures de soutien financier destinées à minimiser les pertes d’emplois et à réduire les perturbations de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Le rapport couvre également les nouvelles politiques et priorités d’investissement, y compris les technologies numériques, mises en oeuvre pour reconstruire des systèmes agroalimentaires qui soient résilients, inclusifs et écologiques.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport Spécial Mission FAO/PAM d'évaluation des Récoltes et de la Sécurité Alimentaire en République Centrafricaine, 7 avril 2014 2014
    Also available in:

    La République centrafricaine est en proie à des troubles civils et à une insécurité sans précédent, qui perturbent gravement l’activité économique et ont des effets dévastateurs sur les moyens de subsistance.  En 2013, le produit intérieur brut était en baisse de 28,3 pour cent par rapport à 2012, tandis que le secteur agricole accusait une contraction de 36,9 pour cent.  Les importations en provenance des pays voisins ont reculé de 25,7 pour cent en 2013 et la circulation des denrées alim entaires produites localement des zones excédentaires aux zones déficitaires a été très limitée.  Le départ des entrepreneurs musulmans qui géraient la plupart des activités de commerce et de transport a eu une incidence très négative sur les disponibilités de produits alimentaires. L’activité dans les secteurs du commerce et du transport est actuellement infime par rapport aux niveaux d’avant la crise.  Les prix de la plupart des produits agricoles sont actuellement inférieurs aux niveaux d’avant la crise en raison de l’atonie de la demande locale, qui neutralise plus que largement la forte diminution des disponibilités. En revanche, les prix de la viande et du poisson sont bien supérieurs aux niveaux enregistrés début 2013.  La période de soudure de 2014 a démarré avec au moins deux mois d’avance, mettant encore plus à mal les mécanismes de survie des groupes vulnérables. On observe de graves difficultés d’accès à la nourriture, avec une bien moindre diversité du régime alim entaire et un apport en protéines animales en très nette baisse. De ce fait, la situation nutritionnelle et sanitaire est très préoccupante et pourrait avoir des conséquences à long terme, en particulier pour les enfants.  En ce qui concerne la campagne agricole 2014, qui débute en mars/avril, les perspectives sont sombres en raison du degré d’insécurité et de la pénurie d’intrants agricoles...

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.