Thumbnail Image

Burkina Faso, Mali et Niger | Plan de réponse régional (avril 2020-avril 2021)

Répondre aux besoins humanitaires dans les pays de la région du Liptako-Gourma











Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Booklet
    Burkina Faso, Mali et Niger | Plan de réponse régional (août 2021-décembre 2022)
    Renforcer l’appui aux moyens d’existence des populations de la région du Liptako-Gourma
    2021
    Also available in:
    No results found.

    Située au coeur de la bande sahélo-saharienne, la région du Liptako‑Gourma s’étend sur une large zone de 370 000 km2 où vit une population d'environ 10,8 millions d’habitants en 2021 dont 2,3 millions personnes sont estimées en situation d’insécurité alimentaire aiguë (juin-août 2021). La région est caractérisée par la jeunesse de sa population et une rapide croissance démographique, ainsi que par des conditions climatiques et environnementales difficiles. Dans le Liptako‑Gourma, la faible gouvernance, l’absence de contrôle aux frontières, les conflits locaux et l’extrémisme violent se conjuguent dans un contexte où la compétition pour les ressources, notamment le contrôle des axes de communication et des terres arables et pastorales s’intensifie. La région est devenue le deuxième épicentre de violences frontalières qui touchent aujourd’hui une zone de plus en plus étendue. La détérioration de l’insécurité entraine des déplacements massifs de population et du bétail vers des zones plus sûres où les tensions autour des points d’eau et des aires de pâturage s’exacerbent. Ces déplacements de populations récents, secondaires ou répétés constituent un facteur fondamental d’accroissement des vulnérabilités des populations déplacées et de leurs communautés d’accueil. Les conflits et les impacts négatifs de la covid-19 ont eu des effets significatifs sur l’économie et les moyens d’existence des ménages agricoles les plus vulnérables, en particulier. Face à la constante augmentation des besoins des populations dans la zone du Liptako‑Gourma, la FAO adapte et reconduit son Plan de réponse régional pour la période 2021-2022. Ce plan vise à pérenniser les acquis de celui de 2020-2021, en renforçant l’appui aux moyens d’existence des populations vulnérables dans la région du Liptako-Gourma. Étant donné que 80 pour cent de la population du Liptako‑Gourma dépend des activités agropastorales pour assurer ses moyens d’existence, il est essentiel de continuer à fournir un appui agricole et pastoral aux aux ménages les plus vulnérables.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Burkina Faso | Aperçu de la réponse (novembre 2021) 2021
    Also available in:
    No results found.

    Sans une assistance d’urgence au Burkina Faso, 2,6 millions de personnes risquent de se trouver en insécurité alimentaire aiguë (phase 3+ du Cadre Harmonisé) pendant la prochaine période de soudure (juin-août 2022). Les principaux facteurs nuisant à la sécurité alimentaire des populations, tels que l’aggravation de l’insécurité, les attaques de la chenille légionnaire d’automne (plus de 43 500 ha infestés), les attaques d’oiseaux granivores, les inondations et les périodes de sécheresse, risquent d’entraîner une baisse de la production agricole, estimée à 9 pour cent pour les céréales et près de 26 pour cent pour les autres cultures vivrières par rapport à l’année passée. L’insécurité grandissante, qui entraîne un accès limité aux points d’eau et aux zones de pâturage dans certaines communes, et la fermeture des frontières terrestres en raison de la covid-19 (avec le Bénin et le Togo notamment), perturbent significativement lesdéparts en transhumance, les activités d’élevage et le contexte économique de l’ensemble du pays. La réduction des surfaces cultivables entraîne une énorme pression et une compétition accrue sur les ressources encore disponibles, ce qui engendre de nouveaux conflits ou alimente les conflits existants. Les effets résiduels de la covid-19 continuent de perturber les échanges transfrontaliers et l’approvisionnement du pays en produits importés, exacerbant davantage les vulnérabilités des ménages. Il est urgent de fournir une assistance, à travers l’approche du nexus humanitaire-développementpaix, aux communautés d’accueil et aux ménages déplacés, afin de renforcer durablement la cohésion sociale et la résilience des populations touchées par les conflits, les effets du changement climatique et l’insécurité alimentaire.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Burkina Faso, Mali et Niger – Analyse des conflits liés aux ressources naturelles dans les trois pays du Liptako‑Gourma
    Note de synthèse
    2021
    Also available in:
    No results found.

    Dans le contexte actuel du Sahel, la montée des conflits et des antagonismes liés aux ressources naturelles suscite des préoccupations d’autant plus fortes que ces conflits constituent un enjeu social, économique et politique particulièrement important. Cette analyse a permis de faire le point sur les conflits liés aux ressources naturelles dans les trois pays du Liptako‑Gourma (Burkina Faso, Mali et Niger). Ce rapport de synthèse permet de mieux comprendre: (i) les différentes dynamiques de conflits et d’insécurité dans la région; (ii) les principales causes structurelles et les parties prenantes; (iii) la légitimité des différents types de mécanismes de gestion des conflits (mécanismes formels, traditionnels et non traditionnels); et (iv) d'évaluer leur efficacité en mettant l'accent sur la gestion adaptative et la planification de scénarios alternatifs. Cette analyse des conflits est l'une des activités mises en œuvre dans le cadre du projet de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) «Renforcer la résilience des populations pastorales et agropastorales transfrontalières dans les zones prioritaires du Sahel», financé par le biais du Programme de partenariat FAO-Union Européenne du Réseau mondial contre les crises alimentaires (GNAFC).

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.