Thumbnail Image

Analyse des dépenses publiques en soutien à l’agriculture et l’alimentation au Burkina Faso, 2006-2013








Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Document
    Analyse des dépenses publiques en soutien à l’agriculture et l’alimentation au Burkina Faso, 2006-2015
    Série de notes techniques
    2017
    Also available in:
    No results found.

    L’objectif de cette note technique est d’analyser l’évolution des dépenses publiques en soutien à l’agriculture et l’alimentation (DPAA) au Burkina Faso. La présente analyse s’emploie à identifier l’évolution du soutien aux sous-secteurs de l’agriculture et l’alimentation (recherche, subventions aux intrants, infrastructures...) et aux produits du secteur agricole dans le temps, par type et source de financement. Aussi, l’ambition de cette note est davantage de livrer une analyse détaillée du n iveau, de la composition et de la cohérence des DPAA dans le pays, que de fournir une analyse en profondeur du lien entre la performance du secteur et les dépenses publiques, ou encore d’évaluer l’impact des projets et programmes étudiés. L’analyse est fondée sur la base de données des dépenses publiques en soutien à l’agriculture et l’alimentation (DPAA) du Burkina Faso, un des outils de suivi des politiques utilisés dans le cadre du programme de Suivi et Analyse des Politiques Agricoles et Ali mentaires (SAPAA).
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Analyse des dépenses publiques en soutien de l’agriculture et de l’alimentation au Mali, 2006-2012 2014
    Also available in:
    No results found.

    Les dépenses publiques vers l’agriculture et l’alimentation ont enregistré une hausse régulière entre 2006 et 2010. Cependant, celles-ci ont chuté en 2011 et 2012 alors que le budget total de l’État augmentait en 2011, et la part du budget total de l’État malien attribué à l’agriculture et l’alimentation est ainsi passée, pour ces deux années, en dessous du seuil de 10 pourcent qui constitue la cible de Maputo. La crise politique, institutionnelle et sécuritaire qui a éclaté au Mali à partir de 2011 a entraîné une baisse des recettes fiscales et le retrait de l’aide de la part de nombreux bailleurs qui ont à leur tour fortement affecté le niveau des dépenses de l’État (-27 pour cent entre 2011 et 2012) et encore plus les dépenses pour l’agriculture et l’alimentation (-53 pour cent). En effet, la contribution des donneurs aux dépenses pour l’agriculture et l’alimentation s’est élevée à 71 pour cent en moyenne entre 2006 et 2012 indiquant une forte dépendance du budget de l’État au finan cement externe. L’analyse permet, pour 2012, d’identifier les effets du retrait de l’aide sur le budget alloué à l’agriculture et l’alimentation.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Analyse des dépenses publiques en soutien à l’agriculture et à l’alimentation au Burundi 2006–2014 2016
    Also available in:
    No results found.

    Les dépenses publiques en soutien à l’agriculture et à l’alimentation (DPAA) au Burundi ont augmenté de 2006 à 2014, atteignant près de 340 milliards de BIF en 2014. La part des DPAA réelles dans le budget public total a été de 21 pourcent en moyenne entre 2006 et 2014. Cette part s’est élevée à environ 10 pourcent si l’on ne considère que les dépenses spécifiques à l’agriculture au sein des DPAA. Depuis 2007, la composition des DPAA n’a pas beaucoup évolué. Les principales tendances sont une au gmentation des dépenses vers les subventions aux intrants, le stockage et la commercialisation, et une baisse des dépenses vers la recherche agricole ou les infrastructures. L’introduction du Plan National d’Investissement Agricole (PNIA) en 2012 ne semble pas avoir grandement impacté l’évolution des dépenses. Cette étude recommande d’améliorer la coordination entre le gouvernement et les bailleurs, en particulier au niveau de la collecte des données.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.