Thumbnail Image

Les jeunes en première ligne pour le climat!

Un recueil d’initiatives menées dans l’agriculture pour et par les jeunes afin de lutter contre les effets du changement climatique









FAO. 2020. Les jeunes en première ligne pour le climat! - Un recueil d’initiatives menées dans l’agriculture pour et par les jeunes afin de lutter contre les effets du changement climatique. Rome. 



Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Project
    Appui à la création d’emplois pour les jeunes dans le secteur agroalimentaire dans plusieurs pays d’Afrique - TCP/RAF/3802 2023
    Also available in:

    Avec plus de 750 millions de personnes âgées de moins de 35 ans, la population africaine est la plus jeune au monde. Nombre de ces jeunes n’ont pas de situation économique stable et travaillent dans l’économie informelle, notamment en tant que travailleurs familiaux non rémunérés, producteurs pratiquant une agriculture de subsistance, microentrepreneurs ou travailleurs non qualifiés. Or, les chaînes de valeur agricoles ont des possibilités d’emploi à offrir aux jeunes, notamment dans la transformation de produits agricole et les modèles de commercialisation novateurs. Créer des emplois pour les jeunes Africains en promouvant le développement du secteur agroalimentaire et de l’entrepreneuriat est un facteur essentiel pour la transformation et le développement économiques inclusifs du continent africain. Le projet avait pour but de contribuer à l’accélération des efforts menés en faveur de la création d’emplois et de l’emploi des jeunes en Afrique au moyen d’importantes évaluations des conditions favorables dans les pays cibles et d’un appui aux programmes existants de promotion de l’emploi des jeunes dans le secteur agroalimentaire. Ces activités devaient permettre de trouver des moyens concrets de combler les lacunes en tenant compte des priorités des pays cibles et, en particulier, de la crise engendrée par la covid-19. Le principal objectif du projet était d’encourager la réalisation d’investissements majeurs en faveur de la jeunesse dans le secteur agricole, mais il visait aussi à appuyer la mise en œuvre d’initiatives liées à l’emploi des jeunes. En tant qu’outil d’appariement de ressources, il a apporté une contribution directe aux programmes destinés à la jeunesse dans les différents pays et aidé à mobiliser des partenaires d’investissement potentiels, des institutions financières ainsi que des entités du secteur privé et de la société civile.
  • Thumbnail Image
    Project
    Amélioration des revenus des femmes et des jeunes par la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles - UTF/IVC/604/IVC 2022
    Also available in:
    No results found.

    Les zones rurales du District des Montagnes en Côte d’Ivoire connaissent une situation d’inégalité basée sur le genre qui se traduit par les difficultés des femmes à accéder aux ressources et aux revenus. Hormis, l’absence de raccordement de leur localité au réseau électrique, le manque de moyens financiers est une des causes de l’inaccessibilité des populations rurales à l’électricité. La Banque Africaine de Développement, en collaboration avec d’autres partenaires au développement, finance le Projet de renforcement des réseaux électriques de transport et de distribution d’électricité en Côte d’Ivoire, qui a pour objectif principal d’améliorer la capacité de transit des lignes et des postes des réseaux de transport et de distribution d’énergie, une meilleure couverture en énergie disponible et de bonne qualité, ce qui permet d’améliorer le cadre de vie et lutter contre la pauvreté. Le projet est structuré autour de quatre composantes, dont une composante genre, qui consiste à encadrer et accompagner les groupements ou associations de femmes et des jeunes dans des activités génératrices de revenus, notamment la transformation et la commercialisation des produits agricoles dans les filières manioc, riz et poissons . Le projet visait de manière spécifique l’autonomisation économique des femmes et des jeunes dans les chaînes de valeur agricoles et halieutiques à travers la transformation, le conditionnement et la commercialisation des produits du manioc ( attieké et farine), riz et poissons (frais et fumés), mais aussi le développement des chaînes de valeur agricoles et aquacoles, en vue d’une meilleure valorisation des productions et potentiels spécifiques des zones retenues.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Stimuler la création d’emplois pour les jeunes grâce à la route d’apprentissage du G5 Sahel
    Expériences au Burkina Faso et en Mauritanie
    2023
    Also available in:
    No results found.

    La route d’apprentissage visant à renforcer la résilience des jeunes par la création d’emplois a été organisée conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et Procasur en Mauritanie (novembre 2021) et au Burkina Faso (mars 2022). Grâce à cette initiative, 50 jeunes entrepreneurs agro-pastoraux et 30 représentants gouvernementaux des pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ont eu l’opportunité d’échanger et d’analyser avec les acteurs locaux certaines des expériences réussies qui ont été identifiées en vue de leurs approches innovantes qui facilitent l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural. Ce document présente les activités réalisées, les leçons apprises, les résultats finaux et les conclusions générales de la route d’apprentissage.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.