Thumbnail Image

Analyse de la productivité de l'eau utilisant les données WaPOR

Le cas de la canne à sucre










Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Utilisation de la télédétection à l'appui de solutions pour réduire les écarts de productivité de l'eau dans l'agriculture 2020
    Also available in:

    L'amélioration de la productivité de l'eau dans l'agriculture est essentielle pour gérer la demande en eau. L'utilisation de la télédétection peut aider à surveiller la productivité de l'eau agricole. En effet, une surveillance systématique permet d'évaluer les écarts de productivité de l'eau et de trouver des solutions appropriées pour les combler. Le dépliant décrit WaPOR, le portail de la FAO qui permet de surveiller la productivité de l'eau grâce à l'accès libre aux données dérivées de la télédétection.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Sénégal: Une utilisation efficace de l'eau en agriculture grâce aux données satellitaires
    Mieux connaître l’eau: vers un accès plus équitable et plus durable aux ressources naturelles - KnoWat
    2022
    Also available in:

    Le projet KnoWat a mis à disposition une base de données géospatiale basée sur l'outil de surveillance des données dérivées de la télédétection développé pour le projet WaPOR (Water Productivity through Open-access of Remotely sensed derived data) de la FAO. Cette base de données est utilisée pour évaluer la consommation d'eau agricole et la productivité de l'eau au Sénégal en interprétant des images satellites dans le bassin du fleuve Sénégal.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Expérimentations permettant de mesurer, d'analyser et de suivre la productivité de l’eau des oliviers en Tunisie
    Méthodes, approches et résultats
    2024
    Also available in:
    No results found.

    En Tunisie, les premiers travaux sur la productivité de l'eau de l’olivier ont été réalisés au début des années 1960-1970. Durant la période 1970-1982, puis 1997-2021, des expérimentations ont été menées pour déterminer la productivité sous diverses conditions de culture et d’alimentation en eau. Ces travaux ont analysé l’effet des apports hydriques (pluie, irrigation de complément, irrigation déficitaire, irrigation par zone radiculaire) sur la culture de l’olivier. Pour ce faire, on a eu recours aux méthodes de bilan hydrique et de mesure du flux de la sève des arbres. Elles ont permis de mesurer de manière précise la consommation réelle en eau de l’olivier (transpiration, évapotranspiration réelle) et de calculer sa productivité en eau. La réponse au régime hydrique dépend de plusieurs paramètres. En utilisant le système d’irrigation localisée, la réponse à l’eau varie en fonction de différents facteurs: utilisation d’une ou deux rampes d’irrigation, situation de dessèchement partiel, alterné ou non, associé ou non à une salinité de l’eau, sous des conditions arides ou semi arides, intensives ou hyper intensives. En culture pluviale, la productivité de l'eau est de l’ordre de 0,4-0,5 kg d’olives/mètre cube sous de bonnes conditions culturales (sol profond, pluie supérieure à 350 mm/an). En terre peu fertile et sous un climat aride, avec une pluviométrie annuelle de l’ordre de 200-250 mm comme celle de Sfax, la productivité de l'eau chute à moins de 0,15 kg/mètre cube. Sous irrigation, les valeurs de la productivité de l'eau varient de 0,5 à 1,0 kg d’olives/mètre cube d’eau appliquée et ont dépassé pour certaines variétés 2 kg/mètre cube. Elles ne sont pas nécessairement plus élevées sous pleine irrigation (par rapport aux valeurs obtenues sous restriction hydrique).

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.