Thumbnail Image

Rapport annuel sur la mobilisation du secteur privé 2021









FAO. 2022. Rapport annuel sur la mobilisation du secteur privé 2021. Rome.




Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Booklet
    Rapport annuel sur la mobilisation du secteur privé 2022 2023
    La mobilisation du secteur privé offre la possibilité à la FAO de s’acquitter plus efficacement de son mandat, de progresser dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et d’améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie, en ne laissant personne de côté. Le présent rapport dresse le bilan de la première année d’application de la Stratégie de la FAO relative à la mobilisation du secteur privé 2021-2025. Il fait le point sur les progrès accomplis depuis que la Stratégie a été approuvée lors de la cent soixante-cinquième session du Conseil de la FAO, en décembre 2020, en passant en revue les modifications apportées aux approches en matière de mobilisation du secteur privé, les principaux résultats obtenus et les enseignements tirés, et présente les grandes priorités pour l’année à venir.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Stratégie de la FAO relative à la mobilisation du secteur privé 2021-2025 2021
    Cette stratégie concerne spécifiquement les différents types d’entités du secteur privé, des grandes sociétés nationales ou multinationales jusqu’aux micro, petites et moyennes entreprises, en passant par les institutions financières, les organisations et les groupements sectoriels et commerciaux représentant les intérêts du secteur privé, les agriculteurs et leurs organisations, les organisations et les coopératives de producteurs, et les fondations philanthropiques. Elle cible également les Membres de la FAO, ainsi que toute personne qui souhaite en savoir plus sur la stratégie de la FAO et les modalités de sa coopération avec le secteur privé.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport de la trente-sixieme session. Marrakech, Maroc, 14-19 mai 2012 2013
    Also available in:

    Les representants de dix-neuf Parties contractantes, de deux Etats non membres de la Commission generale des peches pour la Mediterranee (CGPM) et de dix-huit observateurs ont assiste a la trente-sixieme session de la CGPM, ainsi qu’a la troisieme session du Comite de l’administration et des finances (CAF) et a la sixieme session du Comite d’application. La session coincidait en outre avec le soixantieme anniversaire de l’entree en vigueur de l’acte constitutif de la CGPM. La Commission a passe en revue les activites intersessions du Comite scientifique consultatif (CSC) et du Comite de l'aquaculture (CAQ) ainsi que les resultats obtenus par le Groupe de travail mis en place pour la modernisation du cadre juridique et institutionnel de la CGPM. A cet egard, elle est convenue de lancer un processus de revision des textes fondamentaux de la CGPM. La Commission a adopte, en outre, des recommandations contraignantes a partir de conseils scientifiques sur l’exploitation du corail rouge, la reduction de la capture accidentelle de cetaces et la conservation des requins et des raies ainsi qu’une resolution sur des lignes directrices relatives a la creation de zones affectes a l’aquaculture. Le cadre relatif a la mise en oeuvre de plans de gestion pluriannuels des peches en Mediterranee et dans la mer Noire, notamment a l’echelon sous-regional, a egalement ete examine. La Commission a adopte son budget autonome pour l’annee 2012, s’elevant a 1 805 027 USD, ainsi que son programme d’ac tivites pour la periode intersessions, qui prevoit notamment l’organisation de plusieurs reunions techniques et de la deuxieme session du Groupe de travail sur la mer Noire. Afin de s’acquitter de son mandat et d’appuyer les activites du Groupe de travail, la Commission a appouve le premier programme cadre de la CGPM pour 2013-2018. Ce programme, visant a promouvoir le developpement durable et la cooperation en Mediterranee et en mer Noire a travers une meilleure gestion des peches et de l’aquac ulture, a ete precede par la signature de sept protocoles d’accord (avec PNUE/PAM, ACCOBAMS, CIEM, Commission de la mer Noire, MedPAN, Organisation internationale pour le developpement des peches en Europe orientale et centrale et CCR-MED), qui ont ete adoptes pas la Commission, ainsi que par un examen des activites menees dans le cadre des projets regionaux de la FAO.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.