Thumbnail Image

Lutte antivectorielle et élimination de la trypanosomiase humaine africaine (THA) à gambiense - Réunion conjointe d’experts FAO/OMS (Réunion en ligne), 5-6 octobre 2021

Série de rapports de réunion du PLTA, No. 1










FAO et OMS. 2022. Lutte antivectorielle et élimination de la trypanosomiase humaine africaine (THA) à gambiense – Réunion conjointe d’experts FAO/OMS (Réunion en ligne) 5-6 octobre 2021. Série de rapports de réunion du PLTA. Numéro 1. Rome.



Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L'action sur l'environnement de la lutte contre la tsé tsé
    état des connaissances actuelles
    1981
    Also available in:
    No results found.

    Les mouches tsé-tsé (Glossina spp,), représentées par beaucoup d'espèces en Afrique au sud du Sahara (voir fig. 2, l), sont bien connues comme vectrices des trypanosomiases humaine et animale. La lutte contre la maladie peut être réalisée par le traitement chimiothérapique de l'hôte. ou par l'élimination du vecteur. Beaucoup de pays africains sont d'ailleurs en train de faire des efforts pour exterminer la mouche tsé-tsé. Actuellement, des opérations de lutte de grande envergure sont projetées dans 33 pays africains, sous les auspices de la FAO et de l'OMS.
  • Thumbnail Image
    Project
    Appui à un Contrôle Progressif de la Trypanosomose Transmise par la Tsé-Tsé en Afrique Sub-Saharienne - GCP/RAF/502/ITA 2019
    Also available in:

    Le trypanosome est un parasite transmis par les mouches tsé-tsé qui provoque une maladie susceptible de toucher à la fois l’homme (trypanosomiase humaine africaine, ou THA) et le bétail (trypanosomose animale africaine, ou TAA). En raison de ses graves répercussions sur l’élevage, cette maladie animale limite l’agriculture mixte culture-élevage dans de nombreuses régions d’Afrique subsaharienne et constitue un obstacle majeur à la sécurité alimentaire. En raison de la complexité et des défis inhérents à la planification et à l’exécution des interventions nationales et internationales contre la trypanosomose africaine, la FAO a reconnu la nécessité de renforcer son assistance technique aux pays touchés. La première phase du projet a été exécutée entre novembre 2012 et décembre 2015; la deuxième visait à consolider et à intensifier les réalisations de la première phase, en s’appuyant sur des capacités renforcées. Elle a permis d’étendre les expériences acquises en diffusant les méthodologies novatrices à un plus grand nombre de pays et de parties prenantes. Le projet a été mis en oeuvre dans le cadre du Programme de lutte contre la trypanosomose africaine (PLTA).
  • Thumbnail Image
    Article
    Elaboration d’un Parcours de Contrôle Progressif pour la Trypanosomose Animale Africaine 2017
    Also available in:

    Les parcours de contrôle progressif (PCPs) sont des approches par étapes conduisant à la réduction, à l’élimination et l’éradication des maladies humaines et animales. Ils fournissent des cadres systématiques pour planifier et évaluer les interventions. Ici nous décrivons un PCP pour la trypanosomose transmise par les tsé-tsé, un fléau pour les éleveurs pauvres d’Afrique tropicale. Les premiers stades se focalisent sur la mise en place d’une structure de coordination nationale, l’engagement des parties prenantes, le développement de capacités techniques, la collecte et la gestion de données et la réalisation d’interventions pilotes. Le stade intermédiaire vise une réduction du fardeau de la maladie de façon durable et économiquement rentable, alors que les stades supérieurs visent son élimination. Le bilan mitigé entre succès et échec des efforts déployés contre la TAA dans le passé fait de l’élaboration de ce PCP une grande priorité.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.