Thumbnail Image

Notes d’orientation sur la finance bleue

L’assurance pour la pêche artisanale










Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Notes d’orientation sur la finance bleue
    La microfinance pour la pêche artisanale
    2021
    Also available in:

    Les investissements financiers dans les secteurs de la pêche et de l’aquaculture ont traditionnellement été limités. La production et la rentabilité de ces secteurs ont toujours été assez imprévisibles. Ils présentaient donc des modèles économiques risqués pour le secteur financier. Cependant, notre compréhension de la manière de gérer cette imprévisibilité, grâce à des meilleures pratiques établies et à une technologie en constante amélioration, a changé ce paradigme. Le secteur financier et les secteurs de la pêche et de l’aquaculture peuvent bénéficier mutuellement d’une collaboration étant donné leur dimension et leur impact économique importants, notamment au niveau des contributions à l’emploi, la valeur ajoutée et la sécurité alimentaire. Les notes d’orientation sur la finance bleue, préparées dans le cadre de l’Initiative en faveur de la croissance bleue de la FAO, sont des brochures sur la microfinance et l’assurance pour les professionnels du secteur de la pêche artisanale et les petits producteurs aquacoles, les obligations bleues, la finance mixte et l’investissement à impact. Ces brochures visent à fournir aux acteurs gouvernementaux, non gouvernementaux, privés et publiques des informations, des ressources et des moyens concrets d’obtenir des financements et de soutenir les transitions vers la croissance bleue au niveau local, national, régional et mondial.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Initiative Croissance Bleue 2018
    Also available in:

    L'initiative Croissance Bleue (BGI) est le modèle de la FAO pour le développement durable des pêches et de l'aquaculture. Le BGI diffère du développement habituel des pêches et de l'aquaculture, qui se concentrait historiquement sur des intérêts uniques, tels que produire plus de poisson pour la consommation ou générer plus de revenus pour les moyens de subsistance. Le concept de croissance bleue est similaire à bien des égards à celui de l'économie bleue - un concept issu de Rio + 20 - dans lequel les deux sont centrés sur les piliers du développement durable: environnemental, économique et social. La FAO utilise le terme «croissance bleue» pour souligner le besoin de croissance dans de nombreux États membres, en particulier dans les secteurs de la pêche et de l'aquaculture. Les objectifs du BGI sont de maximiser les avantages économiques et sociaux tout en minimisant la dégradation de l'environnement de ces secteurs. Ces objectifs sont étroitement alignés sur les objectifs de développement durable de 2030 (ou ODD). Il n'y a pas d'approche universelle pour le BGI. Les approches de la croissance bleue restent flexibles pour différentes réalités, de la pêche continentale tropicale aux pays côtiers de l'Arctique. Le cadre de BGI pour la transition vers la croissance bleue comprend trois phases: 1) créer des conditions favorables; 2) mettre en œuvre des interventions ciblées; et 3) l'intégration. Les développements de BGI présentés ici fournissent des exemples concrets de pays et de communautés qui, avec le soutien de la FAO, utilisent ce cadre et commencent à en voir les avantages. La mise en œuvre couvre les trois piliers du développement durable, appelés ici les plateformes suivantes: les communautés bleues, la production bleue et le commerce bleu.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Documents présentés à l’Atelier et échanges de vues sur les réformes fiscales dans le secteur des pêches – promouvoir la croissance, l’éradication de la pauvreté et la gestion durable. Rome, 13-15 octobre 2003. 2004
    Also available in:

    L’Unité de soutien pour la recherche internationale sur la pêche et l’aquaculture (SIFAR) a conçu et organisé un atelier international sur les réformes fiscales dans le secteur des pêches, qui a eu lieu à la FAO du 13 au 15 octobre 2003 à Rome, Italie. L’un des principaux buts de l’atelier était d’identifier la façon d’utiliser au mieux les méthodes fiscales pour réaliser à la fois les objectifs stratégiques de la pêche et des objectifs économiques, sociaux et environnementaux plus généraux. C e supplément au Rapport de l’Atelier et échanges de vues sur les réformes fiscales dans le secteur des pêches – promouvoir la croissance, l’éradication de la pauvreté et la gestion durable, no 732, présente une série d’études de cas préparées par les participants à l’atelier – tous responsables principaux des politiques auprès des ministères des finances et des pêches ainsi que des chercheurs, dans leur pays d’origine. Les rapports de pays contiennent des informations basées sur l’expérience per sonnelle ainsi que du matériel accessoire et donnent un aperçu de ce qui suit: (i) expérience dans le domaine des réformes fiscales en matière de pêche en insistant sur les niveaux internationaux et nationaux des politiques des pêches et leur gouvernance;(ii)expérience en matière d’accords d’accès à la pêche selon les régimes fiscaux s’appliquant aux politiques et à la gestion des pêches; (iii) défis auxquels la mise en application des réformes fiscales a dû faire face et la manière dont elles o nt été abordées, y compris les besoins d’informations supplémentaires et (iv) secteurs dans lesquels des améliorations peuvent être apportées. Les rapports de pays présentés dans ce supplément ont été à la base des débats qui ont eu lieu au cours de l’atelier.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.