Thumbnail Image

La biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture - Questions fréquemment posées







  • Qu’est-ce que la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture?
  • En quoi la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture est-elle importante?
  • Quelles sont les tendances de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture?
  • Quelles sont les menaces qui pèsent sur la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture?
  • La gestion de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture s’améliore-t-elle?
  • Comment pouvons-nous mieux gérer la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture?
  • Pourquoi la coopération internationale est-elle importante et quel est le rôle de la Commission?
  • Comment puis-je contribuer à soutenir la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture?



FAO. 2022. La biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture - questions fréquemment posées. Première révision. Rome.



Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Des systèmes alimentaires viables et sûrs dans un contexte d’accélération du changement climatique 2018
    La planète est confrontée à des problèmes d’une ampleur jamais égalée qui ont des effets négatifs sur la viabilité des systèmes alimentaires et agricoles et sur les moyens d’existence des petits exploitants et des agriculteurs familiaux dans le monde entier. Il s’agit notamment de l’épuisement des ressources et des effets néfastes de la dégradation de l’environnement tels que la désertification, la sécheresse, la dégradation des terres, la pénurie d’eau, la pollution et l’appauvrissement de la biodiversité, le changement climatique ainsi que l’augmentation constante de la population mondiale. Tous ces problèmes menacent gravement la sécurité alimentaire. La faim et la sous-alimentation chronique progressent et les maladies d’origine alimentaire, qui sont évitables, continuent de toucher des millions de personnes chaque année. En outre, des estimations indiquent que d’ici à 2050, la population mondiale croissante pourrait avoir besoin de deux fois plus de nourriture qu’en 2012. Ce problème est aggravé par les pertes ou le gaspillage d’environ un tiers des aliments produits dans le monde , un phénomène qui peut être attribué en grande partie à des dysfonctionnements de la gestion de la qualité et de la sécurité sanitaire des aliments dans les chaînes de valeur. Tous les secteurs de l’agriculture – culture, élevage et aquaculture – sont donc à la croisée des chemins. Pour augmenter la productivité agricole, il faut également tenir compte des effets négatifs de l’intensification sur l’environnement, qui doivent non seulement être réduits au minimum mais aussi inversés. Ce constat montre que l’agriculture doit changer de paradigme et tendre vers une intensification durable qui lui permettra d’absorber des chocs et des changements tels que la variabilité du climat ainsi que l’apparition et la résurgence des crises qui touchent la sécurité sanitaire des aliments. Il est donc essentiel d’élaborer des mesures et des politiques, de renforcer les capacités, de stimuler l’innovation et de prévoir des incitations au niveau intersectoriel, national et international pour répondre aux problèmes de sécurité sanitaire des aliments que pose l’accélération des changements naturels, technologiques, démographiques et sociaux.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs familiaux par la législation 2023
    Also available in:

    Le présent document juridique vise principalement à aider les décideurs et les praticiens à concevoir des mesures législatives propres à améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs familiaux, en mettant en relief combien il est important de définir l’agriculture familiale et certaines de ses caractéristiques les plus courantes et en donnant des exemples provenant de différentes parties du monde. Bien que chaque contexte donne lieu à une définition spécifique de l’agriculture familiale, certaines définitions étant, de par ce qu’elles englobent, plus larges ou plus étroites que d’autres, les multiples définitions font apparaître des éléments récurrents qui laissent entrevoir des points communs à travers les régions et les langues. Les auteurs ont cherché à apporter des éléments de réponse à trois questions: 1) en quoi une définition juridique de l’agriculture familiale peut-elle aider à mener des interventions législatives propres à améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs familiaux, 2) comment mettre en place des mesures législatives spécifiques pour appuyer l’agriculture familiale, et 3) quelles sont les principales caractéristiques des législations qui définissent l’agriculture familiale; à cet effet, ils ont examiné 22 cas concrets et précis qui, issus de l’expérience de 21 pays et d’une région, dépeignent une grande diversité géographique, socioéconomique et culturelle. Dans ce contexte, le présent document analyse principalement les mesures législatives favorables à l’agriculture familiale au moyen de définitions claires et adaptées tout en présentant des exemples, les points communs et les différences de pratique législative qui existent entre différentes parties du monde, ainsi que diverses questions inhérentes aux moyens de subsistance des personnes pratiquant l’agriculture familiale. Après avoir établi le contexte juridique sur lequel se fondent, principalement, les interventions législatives favorables à l’agriculture familiale, il aborde les caractéristiques spécifiques des définitions à travers divers exemples avant d’examiner ce qui lie étroitement les processus législatifs et politiques, présentés à travers divers exemples de mesures législatives multisectorielles prises pour améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs familiaux.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Donner aux consommateurs les moyens de faire des choix alimentaires sains et de soutenir les systèmes alimentaires durables 2018
    L’alimentation est une chose personnelle: elle reflète notre culture, nos modes de vie, nos valeurs et notre pouvoir d’achat. Elle est aussi essentielle à notre survie, et détermine en grande partie notre état de santé et de bien-être. Aujourd’hui, dans le contexte de mondialisation et d’urbanisation rapide, notre alimentation est en train de changer. Les systèmes alimentaires changent et deviennent de plus en plus complexes, ce qui a tendance à créer de l’incertitude et de l’inquiétude chez nous, consommateurs. Il est essentiel que les représentants de la société civile et les pouvoirs publics réfléchissent à la façon dont ils communiquent avec les consommateurs afin de «démystifier» le système alimentaire mondial, de comprendre les points de vue et les préoccupations des consommateurs, de fournir des informations fiables pour orienter vers les consommateurs de bons choix alimentaires, et de créer les conditions permettant l’apparition d’un dialogue constructif et d’une relation de confiance. Il est admis que les aliments insalubres et les choix alimentaires nocifs contribuent fortement à la charge mondiale de morbidité. Nos comportements de consommation peuvent atténuer ou exacerber les risques inhérents à la mauvaise alimentation. Les consommateurs informés sont disposés à consommer davantage d’aliments nutritifs, à condition que ceux-ci soient abordables et disponibles, mais il est plus difficile de les convaincre d’éviter les aliments mauvais pour la santé. Les pouvoirs publics, les groupes de la société civile et les acteurs progressistes de l’industrie alimentaire ont tous intérêt à orienter les choix des consommateurs de façon à aller vers le meilleur état de santé possible. Les consommateurs ont le pouvoir de changer les choses. De plus en plus de personnes considèrent que leurs choix alimentaires influent non seulement sur leur propre santé, mais aussi sur celle des générations futures et de la planète, et elles s’intéressent notamment aux conséquences de ces choix pour le changement climatique. En transformant cet intérêt collectif en action, nous pouvons donner à un plus grand nombre de consommateurs les moyens de faire des choix alimentaires qui soient bons pour leur santé et leur bien-être ainsi que pour le monde dans lequel nous vivons. Les outils d’information ont connu une révolution ces dernières années, et l’internet et les médias sociaux sont devenus d’importantes sources d’information, mais aussi de désinformation. Les outils traditionnels d’information des consommateurs sur les aliments et les risques – tels que l’étiquetage, les brochures, les émissions de radio et de télévision et les ateliers – peuvent être complétés par des outils de communication innovants, qui permettent également le dialogue et la participation des consommateurs, améliorent la transparence et la responsabilisation et facilitent l’apprentissage et le changement de comportement.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.