Thumbnail Image

Pour une communication et une interaction efficaces entre les responsables de l'èvaluation des risques et les responsables de la gestion des risques en matière de sécurité sanitaire des aliments









Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Outil opérationnel pour l’évaluation conjointe des risques (Outil opérationnel pour l’ECR): Un outil opérationnel issu du Guide tripartite pour la gestion des zoonoses
    Adopter une approche multisectorielle « Une seule santé » :Guide tripartite pour la gestion des zoonoses dans les pays
    2021
    Les maladies zoonotiques, c'est-à-dire les maladies qui affectent les animaux et les humains, nécessitent une approche différente et holistique de l'évaluation des risques engageant tous les secteurs impliqués dans leur gestion et leur contrôle. L'évaluation conjointe des risques (ECR) réunit différents secteurs pour évaluer conjointement les risques liés aux menaces des maladies zoonotiques à l'interface animal-homme-environnement. L'outil opérationnel de l’ECR fait partie du Guide tripartite sur la gestion des zoonoses et est destiné à être utilisé par le personnel des ministères nationaux responsables de la santé humaine, de la santé animale et de l'environnement, ou d'autres agences gouvernementales chargées du contrôle et de la gestion des zoonoses, en particulier les épidémiologistes, avec une implication étroite du personnel de laboratoire, des gestionnaires des risques et des chargés de communication. L'outil opérationnel présente les principes de l’ECR et son rôle dans l'élaboration des politiques. L’outil fournit aussi des conseils sur la manière de mettre en place un processus conjoint d'évaluation qualitative des risques et présente de manière détaillée comment conduire chaque étape du processus. Les annexes comprennent des modèles de documents pour aider à sa mise en œuvre. Une ECR fournit aux décideurs des conseils fondés scientifiquement qui peuvent être utilisés pour éclairer les politiques de gestion et de communication des risques pour une réponse efficace à une menace de maladie zoonotique. De plus, l’ECR de routine soutient également les réglementations internationales, telles que le Règlement Sanitaire International et les normes de l'OIE, en fournissant un mécanisme permettant de traiter efficacement les décisions de gestion et les communications fondées sur une ECR. Lorsqu'elles sont menées conjointement et de façon multisectorielle, les ECR sont plus susceptibles d'être pertinentes et acceptables pour toutes les parties prenantes, et donc également plus susceptibles d'être efficaces.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport de RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL RÉGIONAL AEP ET DE L’ATELIER SUR LA MÉTHODOLOGIE D’ÉVALUATION DU RISQUE ÉCOLOGIQUE (SUD-OUEST DE L’OCÉAN INDIEN). Mombasa, Kenya, 27-30 janvier 2009 2009
    Also available in:

    La première réunion du Groupe de travail régional AEP s’est tenue du 27 au 30 janvier 2009 à Mombasa, Kenya, en même temps qu’un Atelier sur la méthodologie d’évaluation du risque écologique. Vingt participants des pays du sud-ouest de l’océan indien (SWIO), du Projet des pêches du sud-ouest de l’océan Indien (SWIOFP), du Projet sur les larges écosystèmes marins des courants d’Agulhas et de Somali (ASCLME), du Comité scientifique de la Commission des pêches du sudouest de l’océan Indie n, de l’Unité d’exécution de la Convention de Nairobi/PNUD, de la Commission de l’Union africaine et de la FAO. Le Groupe de travail régional (GTR) est une structure d’exécution placée sous le Projet AEP-Nansen GCP/INT/003/NOR qui sert de forum pour la formation sur l’évaluation du risque écologique qui est la méthodologie utilisée pour l’identification et la hiérarchisation des problèmes de gestion. Les principaux objectifs de la réunion et de l’atelier étaient de discuter et de facil iter les processus et activités clés pour la mise en oeuvre de l’approche écosystémique de la gestion des pêcheries dans la région du sud-ouest de l’océan Indien y compris les modalités pour la formation et le fonctionnement des groupes de travail régionaux et nationaux. Il a été expliqué que pour être à même d’atteindre les objectifs pour la mise en oeuvre d’une approche écosystémique des pêches au niveau national, certaines structures clés doivent être mises en place y compris les gr oupes de travail nationaux avec les représentants des parties prenantes clés dans une pêcherie donnée qui dirigeront le processus. Un aperçu des principaux concepts et le processus de la méthodologie sur l’évaluation du risque écologique ont été clarifiés. Les participants ont été aussi initiés à la préparation des rapports de référence AEP à utiliser comme contribution initiale pour le travail sur l’approche écosystémique des pêches. Il a été spécifié que la préparation du rapport doi t être menée par des experts nationaux et internationaux et supervisée par le Groupe de travail national. Pour les exercices, les participants ont travaillé dans trois sous-groupes formés pendant la réunion; chaque sous-groupe a sélectionné un président qui a modéré les discussions et un rapporteur. Les participants ont exprimé leur satisfaction pour le développement d’une stratégie de communication pour le projet et particulièrement l’utilisation de l’approche participative.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Gestion des risques et salubrité des aliments
    Étude FAO alimentation and nutrition n. 65
    1997
    Also available in:

    On s'accorde généralement à considérer l'analyse des risques comme la méthode fondamentale permettant d'élaborer des normes en matière de salubrité des aliments. Comme les participants à la consultation de 1995 l'ont précisé, l'analyse des risques comporte trois volets distincts et néanmoins complémentaires, à savoir l'évaluation des risques, la gestion des risques et la communication des risques. La communication des risques a été définie comme un processus interactif d'échange d'informations e t d'opinions sur les risques entre les responsables de leur évaluation et de leur gestion et les autres parties intéressées. La gestion des risques est, quant à elle, définie dans le Codex comme le processus consistant à mettre en balance les différentes politiques possibles compte tenu des résultats de l'évaluation des risques et, au besoin, à choisir et à mettre en oeuvre les mesures de contrôle et notamment les mesures réglementaires appropriées. Le processus de gestion des risques mis en oeu vre par les divers comités au sein du système du Codex Alimentarius donne lieu à l'élaboration de normes, lignes directrices et autres recommandations concernant la salubrité des aliments. Au plan national, il se peut qu'en matière de gestion des risques, des décisions différentes puissent être prises selon les critères et les gammes d'options retenus. Le Codex a pour objectif global d'assurer la protection du consommateur et de faciliter le commerce international.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.