Thumbnail Image

Rapport de L’ATELIER RÉGIONAL SUR L’APPROCHE ÉCOSYSTÉMIQUE À L’AMÉNAGEMENT DES PÊCHES DANS LE GOLFE DE GUINÉE ET PREMIÈRE RÉUNION DU COMITÉ DIRECTEUR. Accra, Ghana, 23-26 octobre 2007








FAO EAF-Nansen Project/ FAO, Projet EAF-Nansen. Report of the Regional Workshop on Ecosystem Approach to Fisheries Management in the Gulf of Guinea and first Steering Committee Meeting. Accra, Ghana, 23–26 October 2007/Rapport de l’Atelier régional sur l’approche écosystémique à l’aménagement des pêches dans le golfe de Guinée et première réunion du Comité directeur. Accra, Ghana, 23-26 octobre 2007. FAO EAF-Nansen Project Report/FAO, Rapport du Projet EAF-Nansen. No 1. Rome, FAO. 2010. 86p.


Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport de RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL RÉGIONAL AEP ET DE L’ATELIER SUR LA MÉTHODOLOGIE D’ÉVALUATION DU RISQUE ÉCOLOGIQUE (GOLFE DE GUINÉE). Freetown, Sierra Leone, 20-22 octobre 2008 2009
    Also available in:

    La première réunion du Groupe de travail régional (GTR) du golfe de Guinée a eu lieu à Freetown, Sierra Leone, du 20 au 22 octobre 2008, en même temps que l’Atelier sur la méthodologie d'évaluation du risque écologique. Vingt participants de 13 pays du golfe de Guinée, de la Commission sousrégionale des pêches pour le Centre-Ouest du golfe de Guinée et de la FAO ont pris part à l’Atelier. Le GTR est une structure de mise en oeuvre dans le cadre du projet EAF-Nansen GCP/INT/003/NOR et s ert de forum pour la formation dans l’évaluation des risques écologiques à savoir la méthode utilisée pour l'identification et la hiérarchisation des questions nécessitant l'attention de la direction. Les principaux objectifs de la réunion et de l'atelier étaient de discuter et de faciliter les processus clés et des activités pour la mise en oeuvre de l'approche écosystémique de la gestion des pêches dans la région du golfe de Guinée, y compris les modalités pour la formation et le fonct ionnement des groupes de travail régionaux et nationaux. Il a été expliqué que pour être en mesure d'atteindre les objectifs de mise en oeuvre d'une approche écosystémique des pêches au niveau national, certaines structures doivent être mises en place, y compris le Groupe de travail national (GTN) avec les représentants des principales parties prenantes d’une pêcherie donnée pour guider le processus. Une vue d'ensemble des concepts clés et des processus de la méthodologie d'évaluation du risque écologique a été clarifiée. Les participants ont également été introduits à la préparation des rapports de référence de l’AEP. Il a été expliqué que la préparation de ces rapports doit être dirigée par des experts nationaux et régionaux et supervisée par le GTN. Pour les exercices, les participants ont travaillé en trois sous-groupes formés en fonction de la situation géographique de leur pays et comme cela a été fait dans le précédent atelier qui s'est tenu à Accra en 2007 . La pêcherie choisie par les groupes du Nord et du Sud a été la pêche des crevettes au chalut tandis que le groupe du Centre choisissait la seine de plage. Les participants ont exprimé leur satisfaction à l'égard de l'élaboration d'une stratégie de communication pour le projet et en particulier avec l'approche participative utilisée.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport de RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL RÉGIONAL AEP ET DE L’ATELIER SUR LA MÉTHODOLOGIE D’ÉVALUATION DU RISQUE ÉCOLOGIQUE (SUD-OUEST DE L’OCÉAN INDIEN). Mombasa, Kenya, 27-30 janvier 2009 2009
    Also available in:

    La première réunion du Groupe de travail régional AEP s’est tenue du 27 au 30 janvier 2009 à Mombasa, Kenya, en même temps qu’un Atelier sur la méthodologie d’évaluation du risque écologique. Vingt participants des pays du sud-ouest de l’océan indien (SWIO), du Projet des pêches du sud-ouest de l’océan Indien (SWIOFP), du Projet sur les larges écosystèmes marins des courants d’Agulhas et de Somali (ASCLME), du Comité scientifique de la Commission des pêches du sudouest de l’océan Indie n, de l’Unité d’exécution de la Convention de Nairobi/PNUD, de la Commission de l’Union africaine et de la FAO. Le Groupe de travail régional (GTR) est une structure d’exécution placée sous le Projet AEP-Nansen GCP/INT/003/NOR qui sert de forum pour la formation sur l’évaluation du risque écologique qui est la méthodologie utilisée pour l’identification et la hiérarchisation des problèmes de gestion. Les principaux objectifs de la réunion et de l’atelier étaient de discuter et de facil iter les processus et activités clés pour la mise en oeuvre de l’approche écosystémique de la gestion des pêcheries dans la région du sud-ouest de l’océan Indien y compris les modalités pour la formation et le fonctionnement des groupes de travail régionaux et nationaux. Il a été expliqué que pour être à même d’atteindre les objectifs pour la mise en oeuvre d’une approche écosystémique des pêches au niveau national, certaines structures clés doivent être mises en place y compris les gr oupes de travail nationaux avec les représentants des parties prenantes clés dans une pêcherie donnée qui dirigeront le processus. Un aperçu des principaux concepts et le processus de la méthodologie sur l’évaluation du risque écologique ont été clarifiés. Les participants ont été aussi initiés à la préparation des rapports de référence AEP à utiliser comme contribution initiale pour le travail sur l’approche écosystémique des pêches. Il a été spécifié que la préparation du rapport doi t être menée par des experts nationaux et internationaux et supervisée par le Groupe de travail national. Pour les exercices, les participants ont travaillé dans trois sous-groupes formés pendant la réunion; chaque sous-groupe a sélectionné un président qui a modéré les discussions et un rapporteur. Les participants ont exprimé leur satisfaction pour le développement d’une stratégie de communication pour le projet et particulièrement l’utilisation de l’approche participative.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport de FORUM ANNUEL DU PROJET EAF-NANSEN / THÈME: L’APPROCHE ÉCOSYSTÉMIQUE DES PÊCHES – OPPORTUNITÉS POUR L’AFRIQUE. Rome, 16 décembre 2008 2010
    Also available in:

    Le premier forum annuel du projet EAF-Nansen s’est tenu au siège de la FAO à Rome, le 16 décembre 2008 sur le thème L’approche écosystémiques des pêches – Opportunités pour l’Afrique. Trente cinq (35) personnes parmi lesquelles des experts nationaux, des représentants de projets partenaires, des représentants de l’Institut de recherche marine de la Norvège, de la Norad et de la FAO, y ont pris part. À l'ordre du jour, il y avait des présentations sur le projet EAF-Nansen, des résultats de certaines activités du projet et des études de cas. Le forum annuel permet d’examiner le rapport d’avancement, de diffuser les expériences, d’identifier les meilleures pratiques et de discuter les stratégies. Les objectifs du forum de 2008 étaient de fournir la plate-forme d’échanges d’opinions sur l'exécution du projet EAFNansen et sur des propositions pour les futures activités de collaboration qui accéléreront la compréhension et l’assimilation des principes de l'AEP et plus p articulièrement sa mise en oeuvre pour assurer une gestion plus efficace des ressources halieutiques en Afrique. La présentation inaugurale sur la Perspective globale et l'applicabilité de l'AEP en Afrique a fait référence au rapport de la Banque mondiale/FAO intitulé «Des milliards engloutis: la justification économique pour la réforme des pêches» et a souligné le besoin de changement dans la gestion des pêcheries, ce qui implique entre autres, d’améliorer le bien-être humain et l’é quité, d’appliquer l’approche de précaution, de développer des systèmes de gestion adaptatifs, d’assurer la compatibilité des mesures de gestion et d’élargir la participation des parties prenantes. Les présentations suivantes ont traité des enquêtes sur l’écosystème réalisées par le N/R DR. FRIDTJOF NANSEN dans les eaux africaines et de certains résultats obtenus, des aspects juridiques de l’AEP, ainsi que du développement d’une stratégie de communication et de la composante SIG pour le projet EAF-Nansen. Les études de cas concernaient des cas de la Norvège, de l’Australie et du Mozambique et du cas du projet pilote AEP dans la région du large écosystème marin du courant de Benguela impliquant l'Angola, la Namibie et l'Afrique du Sud. Les avantages qu’offre le projet EAF-Nansen comme base pour la mise en pratique de l’AEP ont été décrits. On a pu observer que la prise en compte de la dimension humaine du projet EAF-Nansen est relativement faible et souligner le besoin d’une plus grande implication d’économistes dans ce projet. L’appui politique s’est avéré nécessaire pour valoriser les bénéfices gagnés grâce à la mise en oeuvre de la nouvelle approche de gestion.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.