Thumbnail Image

Méthodes de sondage pour les enquetes statisques agricoles













Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Enquêtes socioéconomiques nationales sur les forêts: Orientations et modules d’enquête pour mesurer les multiples contributions des forêts au bien-être et aux moyens d’existence des ménages 2020
    Also available in:

    Mieux comprendre la contribution des forêts et des arbres au bien-être des ménages, à leurs moyens d’existence et à la réduction de la pauvreté est essentiel pour atteindre les différents objectifs de développement durable. Pourtant, la comparaison systématique de la dépendance des humains vis-à-vis des forêts et des arbres s’est surtout concentrée sur des études de cas. L’élaboration d’un schéma représentatif au niveau national de la contribution des forêts et des produits naturels au bien-être des populations demande une approche plus systématique des types de végétation/forêt, des écorégions et des différents facteurs influant sur le niveau d’utilisation des ressources. L’établissement d’une mesure objective des contributions au niveau national permettrait de mener des politiques mieux informées et de mieux saisir la véritable valeur des forêts et des arbres dans un éventail de paramètres tels que la mesure de la pauvreté nationale et du produit intérieur brut. De ce point de vue, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR), le Réseau international de recherche sur les institutions et ressources Forestières (IFRI) et la Banque mondiale (avec ses programmes Étude sur la mesure des niveaux de vie (LSMS) et Programme sur les forêts (PROFOR)) ont développé des modules spécialisés sur les forêts et des conseils sur la façon de les utiliser, en particulier pour les enquêtes de type LSMS. Ces modules, portant sur 15 thématiques devraient combler les lacunes actuelles en matière d’information sur le rapport entre les forêts et les arbres et le bien-être et les moyens d’existence des ménages. Cette publication, destinée en premier lieu aux bureaux de statistiques nationaux, explique comment utiliser ces modules, y compris leur personnalisation en fonction des besoins en matière de politique et de recherche des différents utilisateurs. Elle passe également en revue les résultats des essais pilotes des modules en Indonésie, République unie de Tanzanie et au Népal.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Commission Africaine des Statistiques Agricoles – Rapport Vingt-cinquième Session
    Entebbe, Ouganda, 13 - 17 novembre 2017
    2019
    Also available in:

    Origine de la Commission Africaine des Statistiques Agricoles (CASA) Au cours de la 11ème Session (1961), la Conférence de la FAO a approuvé la création de la Commission Africaine des Statistiques Agricoles (CASA). La Commission par la suite a été mise en place en octobre 1962 par le Directeur Général. Buts de la Commission Africaine des Statistiques Agricoles - Etudier le statut des statistiques alimentaires et agricoles dans la région. - Conseiller les Etats Membres sur le développement et l’harmonisation des statistiques agricoles dans le cadre général des activités de la FAO sur les statistiques. - Organiser des réunions pour les groupes d’étude ou pour d’autres organes subsidiaires composés d’experts nationaux afin d’atteindre ces buts. Thème de la CASA 25 L’Agenda des Objectifs de Développement Durable de 2030, comprenant 17 Objectifs de Développement Durable (ODD), sont de nouveaux objectifs mondiaux qui ont succédé le 1er janvier 2016 aux Objectifs du Millénaire pour le Développement. C’est pour cette raison que le thème de la 25ème Session de la CASA porte sur les ‘‘Statistiques agricoles à l’ère des ODD : Défis et opportunités’’.  Conformément à ce thème, la 25ème Session de la CASA portera sur les indicateurs des ODD afin d’aider les cadres supérieurs des Bureaux de Statistiques Nationaux (BSN) et des Ministères d’Agriculture (MA) de comprendre leur rôle dans l’amélioration de la collecte, la qualité et la comparabilité des données et l’utilité des indicateurs de leur pays. Les Objectifs de Développement Durable (ODD), dont l’objectif général est de laisser personne à la traine, comprend 17 objectifs, 169 cibles et 232 indicateurs des ODD. La FAO est un organisme garant des 21 indicateurs à travers les 7 ODD. En tant qu’organisme garant, et respectant l’appropriation nationale et des indicateurs des ODD, la 25ème Session de la CASA s’est focalisée sur ces indicateurs et la méthodologie et les données requises pour les compiler. Afin de refléter les principales activités statistiques agricoles dans la région, la CASA 25 a aussi compris des sessions portant sur des activités dans la région depuis la précédente CASA ainsi que les développements récents dans le recensement mondial de l’agriculture et la Stratégie mondiale pour améliorer les statistiques agricoles et rurales.  Les sessions ont offert aux pays l’opportunité de partager leurs expériences en matière de mise en œuvre, ainsi que les défis auxquels ils ont été confrontés de même que les innovations qui ont été introduites. Chaque session a donné lieu à des discussions sur les besoins d’assistance technique, et la manière dont la collaboration et les partenariats pourraient faire progresser les statistiques alimentaires et agricoles dans la région.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Descripteurs pour les Espèces sauvages apparentées conservées in situ (CWRI v.1). 2021
    Cette liste de Descripteurs pour les espèces sauvages apparentées conservées in situ relatifs aux données de passeport a été élaborée en prenant comme point de départ les Descripteurs de base pour la conservation in situ des CWR v.1 * publiés par Bioversity International en 2013. Elle s’appuie également sur les expériences récentes menées par le Secrétariat du Traité international de la FAO sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (TIRPAA) dans le cadre du développement de son Système mondial d’information (GLIS en anglais). L'un des principaux facteurs défavorable à la conservation, l'utilisation, le suivi et la notification des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture (RPGAA) est le manque d'accès aux données et l'échange inefficace d'informations. Ce manque de normalisation avait empêché la communauté des RPGAA d'échanger des données sur les RPGAA dans le monde entier et avait été, pendant des années, l'un des principaux défis pour la conservation et l'utilisation durable efficaces du matériel végétal. Le Secrétariat du Traité international de la FAO sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture (TIRPAA) a décidé d’aborder les lacunes et le manque de cohérence dans les méthodes de documentation des ressources végétales, en particulier pour les espèces sauvages apparentées (CWR en anglais) conservées dans des conditions in situ, grâce à l'élaboration d'une norme internationale contenue dans cette brochure.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.