Thumbnail Image

Bulletin d’information FAO Burkina Faso, 1er trimestre 2022 - no. 2

Sécurité alimentaire et analyse des risques dans le Centre-Nord, Est, Nord et Sahel











Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Newsletter
    Bulletin d’information FAO Burkina Faso, juillet 2021 - no. 1
    Sécurité alimentaire et analyse des risques dans le Centre-Nord, Est, Nord et Sahel
    2021
    Also available in:
    No results found.

    Au Burkina Faso, les quatre régions les plus touchées par la crise sécuritaire – le Centre-Nord, l’Est, le Nord et le Sahel – continuent de faire face à une situation humanitaire sans précèdent. La détérioration de l’insécurité dans le pays provoque des déplacements massifs de population, un accès limité à certaines communes et entrave l’accès aux marchés et aux champs, impactant gravement les moyens d'existence et les activités de production agricole. La soudure pastorale (mars-avril 2021) a été rendue difficile pour les éleveurs en raison de l’interdiction de l’entrée des transhumants étrangers sur le territoire béninois et la fermeture récente de la frontière du Togo liée à la pandémie de covid-19, la fermeture de certains marchés à bétail et la perturbation des mouvements des animaux. Les éleveurs ont également été touchés par la raréfaction des pâturages naturels, le tarissement des points d’eau, avec souvent pour seule source disponible les puits et les forages, et une augmentation des prix du bétail. Dans les quatre régions du pays, de nouveaux déplacés ont déjà été enregistrés ou sont attendus au cours des prochains mois et leurs besoins d’assistance, notamment alimentaire, en soins vétérinaires, aliments pour bétail, intrants et équipements de production agropastorale, ainsi que pour un accès sécurisé aux terres agricoles, pâturages et ressources naturelles, n’ont pas encore été couverts. Pour une réponse en phase avec les besoins des PDI et des personnes vulnérables, il est indispensable de disposer d’informations sur l’effectif du cheptel exposé à la soudure pastorale, les besoins en intrants agropastoraux des PDI et les superficies disponibles et accessibles à mettre à leur disposition pour la production agricole. Il est crucial de permettre aux populations de produire leur propre nourriture pendant la prochaine campagne humide, et de mettre en place des activités génératrices de revenus pour la promotion de leur autonomie financière et le rétablissement de leurs moyens d’existence.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Burkina Faso | Aperçu de la réponse (Juillet 2019) 2019
    Also available in:

    Le Burkina Faso est un pays de transit caractérisé par des mouvements migratoires vers le nord, avec des flux mixtes de migrants économiques et de réfugiés. Aujourd’hui, le pays est également confronté à des déplacements internes en raison de la détérioration de la situation sécuritaire à la fin de 2018/début de 2019. En effet, dû à la recrudescence de la violence des groupes armés non identifiés et à l’intensification des conflits intercommunautaires, en particulier dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, du Nord et de l’Est, le Burkina Faso fait face à une crise humanitaire sans précédent. Dans un contexte où les besoins sont chroniques, la situation est aggravée par des niveaux élevés d’insécurité alimentaire et de malnutrition. Au Burkina Faso, les moyens d’existence de près de 80 pour cent de la population dépendent de l’agriculture et de l’élevage. Ainsi, il est essentiel de soutenir les familles vulnérables à travers une assistance agricole, afin de leur permettre de produire leur propre nourriture et de générer un revenu.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Burkina Faso: Aperçu de la réponse, juin 2023 2023
    Also available in:
    No results found.

    La situation sécuritaire au Burkina Faso reste préoccupante, principalement en raison de deux coups d’État en 2022 et des violences perpétrées par des groupes armés. Ces facteurs ont entraîné une augmentation des déplacements de population et perturbé l’accès aux services sociaux et aux sources régulières de nourriture et de revenus pour des personnes déjà vulnérables. En 2023, pendant la période soudure, 15 pour cent de la population du pays était en insécurité alimentaire (Phase 3+ de l’IPC), principalement dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, de l’Est, du Nord et de la Boucle du Mouhoun. Il est urgent de fournir une assistance, à travers l’approche du nexus humanitaire-développement-paix, aux populations touchées par les conflits et les effets du changement climatique afin d’améliorer leur sécurité alimentaire, de protéger leurs moyens d’existence basés sur l’agriculture et de renforcer durablement la cohésion sociale entre les communautés d’accueil, les retournés et les personnes déplacées.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.