Thumbnail Image

Renforcer l'adaptation de l'agriculture au changement climatique en Ouganda - GCP/UGA/041/EC









Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Document
    Réduire les impacts du risque climatique sur les moyens de subsistance à Karamoja, Ouganda - GCP/UGA/042/UK 2018
    Also available in:

    Karamoja, Ouganda est l’une des régions les plus vulnérables aux risques climatiques dans le pays. La sécheresse est la catastrophe naturelle principale et récurrente, dont les effets sont amplifiés par le changement climatique. Cela affecte la production végétale et les pâturages pour le bétail, et a un impact négatif direct sur les moyens de subsistance de la population rurale de la région. Dans ce contexte, il était essentiel de renforcer la résilience des communautés agropastorales et du gouvernement local à Karamoja, afin de réduire les impacts des risques climatiques sur les moyens de subsistance dans la région.
  • Thumbnail Image
    Meeting
    Action climatique dans l’agriculture: renforcer la participation des secteurs agricoles, afin de mettre en oeuvre les éléments du programme 2030 relatifs au climat dans la région Asie et Pacifique 2018
    Le changement climatique représente un risque systémique pour l’instauration de la sécurité alimentaire dans la région Asie et Pacifique. Dans ce contexte, les États Membres de la région ont souligné qu’il fallait agir en priorité dans les secteurs de l’agriculture et des terres dans le cadre de l’Accord de Paris (ODD 13) et du Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe. Un engagement stratégique dans ces cadres internationaux de la part des ministres de l’agriculture, de l’élevage, des forêts et des pêches améliorera la capacité de financement et la transposition à l’échelle supérieure des mesures visant à renforcer la résilience des systèmes alimentaires et agricoles face au climat. Le document donne un aperçu des connaissances actuelles sur les risques liés au changement climatique dans le domaine de la sécurité alimentaire dans la région et des possibilités et difficultés rencontrées lorsqu’il s’agit de faire jouer un rôle plus important aux secteurs de l’agriculture et des terres dans la mise en oeuvre de l’Accord de Paris et du Cadre d'action de Sendai. Il met en lumière les avantages que pourraient apporter des mesures fortes consacrées spécifiquement au secteur à l’appui des cibles des ODD sur la sécurité alimentaire, ainsi que les contributions potentielles des partenariats stratégiques faisant intervenir le secteur privé, la société civile, la Coopération Sud-Sud ou triangulaire et les partenaires de développement. Le document mentionne de nouvelles stratégies d'adaptation, comme les indications géographiques (IG) et les Systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial (SIPAM), qui peuvent aider les agriculteurs à accroître leur résilience et atténuer les effets des événements climatiques extrêmes. Les États Membres sont invités à indiquer comment la FAO peut appuyer au mieux leurs efforts visant à répondre aux besoins et aux priorités des secteurs agricoles dans le cadre des éléments relatifs au changement climatique du programme 2030 et comment la FAO, à travers sa Stratégie mondiale et ses initiatives régionales sur le changement climatique, peut les aider au mieux à planifier et à mettre en oeuvre des mesures sectorielles, afin de lutter contre les risques découlant du changement climatique dans le domaine de la sécurité alimentaire.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Unasylva 247/248 - XIVe Congrès forestier mondial 2017
    Also available in:

    Le contenu de cette édition d’Unasylva est tiré du XIVe Congrès forestier mondial, qui s’est tenu en septembre 2015, juste avant l’adoption mémorable des Objectifs de développement durable (ODD) par les Nations Unies et de l’Accord de Paris sur le changement climatique. Le Congrès forestier mondial constitue la plate-forme planétaire majeure pour tous ceux qui sont concernés par les forêts et la foresterie. Se déroulant tous les six ans, il fournit aux parties prenantes forestières du monde enti er une occasion de partager des expériences et de débattre du passé, du présent et de l’avenir des forêts, ainsi que de leur conservation et de leur utilisation durable. Tenu pour la première fois en Afrique, le XIVe Congrès forestier mondial a couvert de nombreux domaines, montrant à la fois la complexité des problématiques forestières et le potentiel immense que représentent les forêts pour la réalisation des Objectifs de développement durable et l’atténuation du changement climatique. Ouvrant le numéro, Vähänen et Buszko-Briggs donnent un aperçu général du Congrès. Ils fournissent des informations globales sur l’événement et examinent ses principaux résultats; ces derniers comptent notamment une déclaration sur les liens étroits entre les ODD et les forêts, un message adressé à la Conférence de Paris sur le changement climatique, une «vision» des forêts et de la foresterie à l’horizon 2050 et au-delà, et une liste des actions prioritaires devant être menées pour réaliser cette derni ère.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.