Thumbnail Image

Atténuer les effets de covid-19 sur le secteur de l’élevage











FAO. 2020. ​Atténuer les effets de covid-19 sur le secteur de l’élevage. Rome.



Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Intégration de la nutrition dans le secteur de l’élevage en utilisant une approche basée sur les systèmes alimentaires
    Une revue de la littérature fondée sur des données probantes
    2021
    Also available in:

    Cette revue de la littérature fait partie d'une série de quatre revues sectorielles. Elles visent à éclairer l'élaboration de notes d'orientation pour l'intégration de la nutrition dans les secteurs de la production végétale, de la pêche et de l'aquaculture, de la foresterie et de l'élevage dans 12 pays d'Afrique subsaharienne. La présente revue de littérature se concentre sur l'intégration de la nutrition dans le secteur de l'élevage en utilisant une approche basée sur les systèmes alimentaires. Elle aborde également les défis auxquels sont confrontés les groupes les plus vulnérables de ce secteur, tels que les communautés pastorales, nomades et semi-nomades, ainsi que les femmes et les jeunes.
  • Thumbnail Image
    Policy brief
    Note d’orientation Programme de gestion durable de la faune sauvage (Sustainable Wildlife Management «SWM» Programme) – Reconstruire en mieux dans un monde post-covid-19
    réduire les risques de propagation de maladies à l’homme liés à la faune sauvage
    2020
    Also available in:

    Nous devons tirer les leçons de cette pandémie, afin de mieux comprendre les causes profondes des zoonoses, de prévenir les futures épidémies et de soutenir une reprise verte afin de «reconstruire en mieux». Environ 70 pour cent des maladies infectieuses émergentes et presque toutes les épidémies récentes ont pour origine des animaux, en particulier des animaux sauvages (par exemple le virus Ebola, le virus Lassa, l’hantavirus et le virus de l’immunodéficience humaine). Les recherches indiquent que les foyers de maladies d’origine animale sont en augmenta on, principalement en raison de la dégradation de l’environnement et de l’intensification de la production et du commerce du bétail. Les interactions entre l'homme, la faune et le bétail augmentent à mesure que les populations humaines se développent et que l'urbanisation et les activités économiques (telles que le commerce de la faune sauvage, l'élevage, l'agriculture, la pêche, le développement des infrastructures, l'exploitation minière et forestière) empiètent sur les habitats des espèces sauvages. Cette plus grande proximité augmente la probabilité de propagation des maladies de la faune sauvage aux humains, ou de la faune sauvage au bétail aux humains. Cette note d’orientation fournit aux décideurs un ensemble de recommandations pratiques qui peuvent être mises en œuvre pour prévenir de futures épidémies causées par la propagation de maladies provenant de la faune sauvage et de la viande de ces animaux. Les recommandations sont basées sur un livre blanc, qui évalue:
    • pourquoi la propagation des maladies de la faune sauvage à l’homme se produit et comment ces épidémies de zoonoses peuvent se propager et devenir des épidémies et des pandémies comme la covid-19;
    • quels efforts peuvent être faits pour prévenir et détecter les épidémies futures et atténuer leurs impacts en renforçant la résilience.
    Cette note d’orientation a été élaborée dans le cadre du Programme de gestion durable de la faune sauvage (SWM Programme), qui est une initiative de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) financée par l’Union européenne. *** Le SWM Programme est mis en œuvre par un consortium dynamique de quatre partenaires ayant une expertise en matière de conserva on de la faune sauvage et de sécurité alimentaire. Le consortium comprend :
    • l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
    • le Centre français de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD)
    • le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR)
    • la Wildlife Conservation Society (WCS)
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Intégration de la nutrition dans le secteur de l'élevage de la théorie à la pratique
    Une approche innovante appliquée dans sept pays d’Afrique francophone
    2021
    Also available in:
    No results found.

    Une meilleure intégration de la nutrition dans le secteur de l’élevage est un défi commun partagé par les décideurs et les gestionnaires de programmes au niveau régional, national et local du fait du manque d’outils méthodologiques éprouvés. Pour faire face à cet enjeu, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), avec l’appui d’Action contre la faim (ACF), a initié entre avril et décembre 2020 un processus d’échanges et de dialogues entre les différentes parties prenantes du secteur agricole au niveau national et sous-régional dans un double objectif. Expérimenter un outil méthodologique innovant pour guider de façon pratique les acteurs du secteur de l’élevage et développer leurs capacités en matière de formulation, de mise en oeuvre et d’évaluation des politiques, programmes et investissements permettant de maximiser l’impact sur la nutrition et d’accélérer les progrès dans la lutte contre la malnutrition. Déterminer des recommandations politiques et programmatiques communes sur l’intégration de la nutrition dans le secteur de l'élevage à partir de leur expertise et de leur expérience techniques et institutionnelles dans les pays. L’approche méthodologique proposée allie la théorie à la pratique à travers le développement de la théorie du changement sectorielle ainsi que des chemins d’impact sous-sectoriels.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.