Thumbnail Image

Manuel de formation sur les Classes vertes pour une production innovante, ludique éducative et nutritive










​FAO. 2020. Manuel de formation sur les Classes vertes pour une production innovante, ludique éducative et nutritive. Libreville.



Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Project
    Des classes vertes pour une production innovante, ludique, éducative et nutritive - TCP/SFC/3702 2021
    Also available in:
    No results found.

    L’insécurité alimentaire et nutritionnelle touche fortement les populations du Cameroun, du Congo et du Gabon et représente un véritable obstacle au développement socio économique et environnemental de ces pays Or l’agriculture n’occupe qu’un sixième de la population et perd chaque année des actifs, dont la plupart est drainée vers les centres urbains à travers le phénomène d’exode rural qui désertifie les villages Cette situation est attribuable en partie à l’absence d’implication des jeunes et au manque d’intégration des aspects nutritionnels dans les programmes de développement agricole Le secteur de l’éducation pourrait dans ce contexte jouer un rôle prépondérant, en contribuant à susciter des vocations pour les métiers de l’agriculture Le projet devait soutenir la mise en place de classes vertes dans les trois pays participants afin de promouvoir les métiers de l’agriculture auprès des jeunes tout en améliorant l’alimentation, l’état nutritionnel et la santé des participants.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Consolider la résilience à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l'Ouest
    Recueil de bonnes pratiques
    2016
    Also available in:

    Au Sahel, environ 65 pour cent de la population active travaillent dans le secteur agricole et leurs conditions de vie sont ainsi tributaires des aléas climatiques, des marchés et des facteurs environnementaux. Plus de la moitié sont des femmes. Les crises récurrentes constituent de réelles préoccupations pour l’atteinte d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable dans la région. Les causes profondes de la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition sont complexes et m ultidimensionnelles. Elles sont liées à un ensemble de facteurs imbriqués, tels que la pauvreté, la santé, l’hygiène, l’accès aux services sociaux de base, les comportements alimentaires, les normes socioculturelles, la faiblesse de la production, l’accès aux marchés, l’inadéquation de certaines politiques publiques, ainsi que les aléas climatiques et autres chocs récurrents qui font qu’un nombre élevé de personnes se trouvent dans un état de fragilité quasi-permanent. Pour faire face à ces cris es récurrentes, des outils d’analyse de la situation et d’identification des populations vulnérables ont été mis en place dans la région et améliorés au fil des années (au premier rang desquels le Cadre Harmonisé). En outre, des pratiques innovantes ont été développées, en matière de réduction des risques, d’adaptation aux changements climatiques, de lutte contre la malnutrition, ainsi que de protection sociale (notamment avec les approches de filets sociaux et de transferts monétaires). La Foir e aux savoirs organisée par le CILSS, l’IGAD, la FAO et leurs partenaires en 2013 à Ouagadougou au Burkina Faso, a donné, entre autres, l’opportunité aux acteurs nationaux et internationaux d’échanger autour de ces bonnes pratiques. Ce recueil rassemble onze bonnes pratiques développées durant la Foire aux savoirs pour faciliter leur diffusion et leur réplication au niveau régional et international.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2019
    Se prémunir contre les ralentissements et les fléchissements économiques
    2019
    Le rapport de cette année fait apparaître qu’en chiffres absolus le nombre de personnes souffrant de la faim s’est lentement accru. Le rapport montre aussi que l’insécurité alimentaire ne se limite pas à la faim. Pour la première fois, le rapport présente des éléments qui permettent d’établir que nombre de personnes dans le monde, bien que ne souffrant pas de la faim, sont exposées à une insécurité alimentaire modérée, à savoir qu’elles ne sont pas toujours certaines de pouvoir se procurer à manger et se voient contraintes de ne pas manger en quantité suffisante ou de consommer des aliments de moindre qualité. C’est un phénomène de portée mondiale, qui sévit non seulement dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, mais aussi dans les pays à revenu élevé. À la lecture du rapport, on comprend également que nous ne sommes pas sur la bonne voie s’agissant d’atteindre les cibles nutritionnelles mondiales, notamment en ce qui concerne l’insuffisance pondérale à la naissance et le retard de croissance chez les enfants de moins de cinq ans. Par ailleurs, l’excès pondéral et l’obésité sont en hausse dans toutes les régions, particulièrement chez les enfants d’âge scolaire et les adultes. À cet égard, le rapport souligne qu’aucune region n’est épargnée par l’épidémie d’excès pondéral et d’obésité, mettant l’accent sur la nécessité d’approches multidimensionnelles et multisectorielles qui permettraient d’enrayer voire d’inverser ces tendances.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.