Thumbnail Image

FPMA bulletin #8 FR, 10 octobre 2018

Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires









See full version of FPMA Bulletin #8 (in English only)



Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Newsletter
    FPMA Bulletin #7, 10 août 2016
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2016
    Les cours internationaux des céréales ont sensiblement reculé en juillet; les prix du blé ont fléchi sous la pression des récoltes saisonnières tandis que ceux du maïs ont diminué en raison de conditions météorologiques généralement favorables au développement des cultures. Les prix du riz ont affiché des tendances contrastées dans les pays producteurs d’Asie, alors qu’ils ont augmenté dans les principaux pays exportateurs d’Amérique du Sud. En Afrique, les prix des denrées alimentaires se sont envolés en juillet au Soudan du Sud, une évolution liée à la récente recrudescence de l’insécurité. Au Nigéria, la faiblesse de la monnaie locale a continué d’exercer une pression à la hausse sur les prix des céréales, tandis qu’au Malawi, les prix du maïs ont fortement augmenté pour le deuxième mois consécutif, en raison principalement de la forte contraction de la récolte de 2016 provoquée par la sécheresse. En Amérique du Sud, la tendance à la hausse des prix du maïs jaune observée depuis plu sieurs mois s’est interrompue sous la pression des récoltes de 2016 en cours dans les principaux pays producteurs de maïs, l’Argentine et le Brésil, même si les prix se sont maintenus à des niveaux élevés. Ailleurs dans la sous-région, les prix ont dans l’ensemble augmenté en raison de la contraction de la production de maïs prévue cette année.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Bulletin de Suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #4 FR, 11 mai 2022
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2022
    Also available in:
    No results found.

    Les prix internationaux des céréales secondaires ont chuté en avril, les récoltes de maïs en Argentine et au Brésil ayant contribué à atténuer les pressions sur les marchés du maïs. En revanche, les prix du blé ont augmenté, la situation de l’offre mondiale est en effet restée précaire compte tenu de la baisse significative des exportations en provenance d’Ukraine, où la guerre qui fait rage entrave les filières d’exportation. S’agissant du riz, la forte demande asiatique et les aléas météorologiques dans les Amériques ont fait grimper les prix internationaux en avril. En Afrique de l’Ouest, les prix des céréales secondaires ont atteint des niveaux record dans plusieurs pays, soutenus par une augmentation saisonnière de la demande, un recul des flux commerciaux transfrontaliers et une hausse des prix internationaux des matières premières. Les conflits dans le Sahel et la faiblesse des monnaies dans les pays côtiers ont accru les pressions à la hausse sur les prix intérieurs. En Afrique de l’Est, les prix des céréales secondaires sont restés fermes ou ont de nouveau augmenté en avril et se sont maintenus à des niveaux nettement supérieurs à ceux observés un an plus tôt dans la sous-région. Les prix sont restés à des niveaux exceptionnellement élevés au Soudan du Sud et au Soudan. En Extrême-Orient, au Sri Lanka, les prix du riz et de la farine de blé ont encore augmenté en avril et ont atteint de nouveaux sommets, en raison principalement des répercussions de la dépréciation rapide de la monnaie et des récoltes «Maha» inférieures à la moyenne rentrées en 2022. En Amérique du Sud, en avril, les prix du blé sont restés sensiblement plus élevés qu’un an auparavant et ont même atteint des niveaux records dans certains pays, en raison de la vigueur de la demande internationale dans les pays exportateurs et des cours internationaux élevés dans les pays importateurs nets.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    SMIAR FPMA bulletin #8 FR, 12 novembre 2019
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2019
    Also available in:
    No results found.

    Les prix internationaux du blé ont augmenté en octobre après avoir baissé ces derniers mois en raison d’une demande d’exportation vigoureuse et de prévisions d’une contraction de la production dans les principaux pays producteurs de l’hémisphère Sud. Les prix du maïs ont également augmenté, soutenus par la réduction de l’offre aux États‑Unis d’Amérique et une reprise des ventes en provenance d’Argentine et d’Ukraine. En revanche, le ralentissement de la demande et les pressions exercées par les récoltes ont entraîné un fléchissement des cours internationaux du riz. En Afrique australe, le resserrement de l’offre et la faiblesse des monnaies dans plusieurs pays ont continué de soutenir les prix de la principale denrée de base, le maïs, qui sont restés à des niveaux élevés dans l’ensemble de la sous-région. En Afrique de l’Est, en octobre, les prix des céréales secondaires se sont établis à des niveaux nettement supérieurs à ceux de l’année dernière dans plusieurs pays de la sous-région, en raison principalement de récoltes réduites. Au Soudan et au Soudan du Sud, les prix des céréales secondaires sont restés stables ou ont légèrement diminué, mais ils se sont maintenus à des niveaux élevés en raison de la situation macroéconomique difficile. Dans les pays asiatiques de la CEI, les prix de la farine de blé ont enregistré des hausses anormales en octobre au Tadjikistan et au Kirghizistan, après plusieurs mois de relative stabilité, en raison principalement de la hausse des prix sur le marché régional d’exportation.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.