Thumbnail Image

Sécurité alimentaire et implications humanitaires en Afrique de l’ouest et au Sahel. N°59 - Septembre 2014









Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Sécurité alimentaire et implications humanitaires en Afrique de l’ouest et au Sahel. N°54 - Mars 2014 2014
    Also available in:

    La réunion de Concertation régionale sur la situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel en Afrique de l’Ouest (PREGEC) confirme la baisse au Sahel de la production céréalière de la campagne agricole 2013/2014 comparée à l’année précédente. Des baisses significatives de production ont été enregistrées dans plusieurs zones notamment au Niger, au Tchad, au Mali et au Sénégal. Les ménages pauvres et très pauvres de ces zones qui sont aussi affectés par la baisse de la production des pâturages f ont déjà face à l’insécurité alimentaire. Les marchés fonctionneront normalement jusqu’à la période de soudure pendant laquelle des hausses saisonnières des prix des céréales seront observées en particulier pour le mil qui a connu une forte baisse de production (20%). Selon l’analyse Cadre Harmonisé, 26 zones sur 345 analysées présentent actuellement une insécurité alimentaire atteignant la phase crise en Gambie, au Mali, au Niger, au Sénégal et au Tchad. En période de soudure, de juin à août 20 14, 58 zones pourraient être en phase crise avec une extension au Burkina Faso, à la Guinée et à la Mauritanie. Il est important de répondre aux besoins des populations en situation de crise et d’urgence et de soutenir les moyens d’existence des populations sous pressions.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Sécurité alimentaire et implications humanitaires en Afrique de l’ouest et au Sahel. N°58 - Juillet/Août 2014 2014
    Also available in:

    Les zones qui avaient connu un retard de l’installation de la campagne agropastorale ont pu bénéficier d’une reprise des précipitations à partir de la fin du mois de juillet. Cependant, la façade atlantique allant du (i) sud de la Mauritanie à la Guinée Bissau, (ii) le nord-est du Niger et (iii) le nord du Ghana, du Nigeria et du Togo enregistrent des déficits de précipitations qui affectent négativement les activités agricoles dans de nombreuses zones. Le retard dans le démarrage de la saison d es pluies dans certaines zones (Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad) a prolongé la durée de la période de soudure agricole, ce qui pourrait obliger les ménages vulnérables à mettre en oeuvre des mécanismes d’adaptation irréversibles s’ils n’ont pas accès à l’assistance alimentaire. Les effets de la prolongation de la période de soudure se font déjà sentir au niveau des ménages pastoraux avec un mauvais état d’embonpoint des animaux et des pertes de bétail observées dans certains pays de la régio n comme le Mali, le Sénégal et le Niger. Pendant cette période de soudure, on note des hausses des prix localisées, comme pour le mil et le sorgho au Burkina Faso et au Sénégal et pour le mil au Mali. Dans le bassin commercial est, les hausses des prix concernent aussi bien les zones d’insécurité civile au nord du Nigéria que les zones d’accueil de déplacés au sud du Tchad et du Niger. Cependant, la disponibilité des produits alimentaires demeure satisfaisante et permet une stabilité globale des prix mensuels des céréales sèches sur la plupart des marchés d’Afrique de l’Ouest.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Sécurité alimentaire et implications humanitaires en Afrique de l’ouest et au Sahel. N° 60 - Octobre/Novembre 2014 2014
    Also available in:

    Au Sahel et en Afrique de l’Ouest, la campagne agricole 2014-2015 a été caractérisée par une installation tardive et des déficits prononcés dans la partie Ouest du Sahel (Cap-Vert, Gambie, Guinée Bissau, Mauritanie et Sénégal) et par endroits au Mali, au Niger et au Tchad. La production céréalière (non comprise celle du Mali et du Niger) connaitrait une hausse de 4 pour cent par rapport à celle de l’année dernière et de 8 pour cent par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Cependant, i l existerait des disparités entre les pays et notamment dans le Sahel ouest où d'importantes baisses de production, de plus de 32 pour cent par rapport à la moyenne quinquennale, sont attendues. La situation d’embonpoint du bétail est globalement satisfaisante suite à la régénérescence du couvert végétal à l’exception des zones où les pluies ont été déficitaires à l’ouest de la Mauritanie, au nord du Sénégal et, par endroits, autour du Lac Tchad.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.