Thumbnail Image

Techniques d'Installation des Cultures Fourragères pour une Intégration Réaliste de l'Agriculture et de l'Élevage dans la Région du Mugamba








Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Étude sur la filière des légumineuses alimentaires et fourragères en Afrique du Nord 2023
    Also available in:
    No results found.

    Les pays du Maghreb connaissent un manque de légumineuses. Ce déficit diffère d’un pays à l’autre. L’Algérie a le déficit le plus élevé, suivie du Maroc. La production ne couvre qu’environ 24 pour cent des besoins de consommation. La région du Maghreb est vulnérable aux effets du changement climatique. Les conditions de production agricole sont relativement difficiles, en particulier pour les cultures céréalières où les légumineuses sont généralement cultivées principalement en pluviale. A l’avenir, l’augmentation des températures et la diminution des précipitations, impactera fortement le secteur agricole ainsi que les cultures pluviales et irriguées. En effet, l’instabilité des conditions climatiques et les effets combinés de ces contraintes causent des dommages importants, affectant les rendements des cultures dans toutes les zones de production. Les aliments et les légumineuses fourragères sont une culture importante pour maintenir la productivité et la durabilité des systèmes de culture céréalière. Leur capacité à fixer l’azote atmosphérique par une symbiose établie entre les légumineuses et une bactérie du sol (Rhizobia) au niveau de leur système racinaire les rend intéressantes pour améliorer et maintenir la fertilité du sol, en particulier pour l’azote. La commercialisation des produits à base de légumineuses connaît des difficultés dans certains pays de la région. Les légumineuses sont soumises à de fortes fluctuations saisonnières et annuelles des prix en raison de l’absence d’un prix minimum garanti par l’État. Les importations gratuites, parfois injustifiées, par les commerçants et les spéculateurs rendent difficile pour les agriculteurs de commercialiser la récolte à des prix qui couvrent leurs coûts et assurent un profit spécifique, quoique modeste. Ces fluctuations découragent les agriculteurs à cultiver des légumineuses, les poussant vers d’autres cultures plus rentables.
  • Thumbnail Image
    Project
    Soutien technique pour la réalisation de trois études de faisabilité pour la promotion des filières avicole, élevage porcin et production de la tomate - TCP/BDI/3803 2022
    Also available in:
    No results found.

    Le Gouvernement du Burundi fait de l’autosuffisance alimentaire et de la diversification des exportations l’une de ses priorités en matière de politique agricole À cette fin, trois filières ont attiré son attention la filière tomate, l’aviculture et l’élevage porcin La culture de la tomate, praticable sur l’ensemble du territoire toute l’année, permet de maximiser le profit sur une petite superficie cultivable avec un rendement très élevé par rapport aux autres types de cultures La tomate est en outre peu calorique et apporte de nombreux nutriments, dont des vitamines et minéraux L’aviculture et l’élevage porcin ne sont pas encore très développés au Burundi Cependant, la démographie galopante, le rétrécissement des pâturages ainsi que la demande croissante en protéines font de ces élevages des options intéressantes Le présent projet devait permettre la réalisation de trois études détaillées des filières susmentionnées afin d’identifier les enjeux et les opportunités économiques, dans la perspective d’améliorer la productivité, les chaînes de valeur et la compétitivité des produits au profit de tous les acteurs.
  • Thumbnail Image
    Project
    Promotion de l’Integration Agro-Sylvo-Pastorale à São Tome-et-Principe - TCP/STP/3501 2019
    Also available in:
    No results found.

    Le secteur agricole à São Tomé-et-Príncipe compte de nombreusespetites et micro-exploitations, qui ne peuvent suffire à assurer un revenu décent à leurs propriétaires que si ceux-ci mettent en placeune approche intégrant agriculture, élevage et sylviculture. Le projet visait à soutenir l’intensification et la diversification de la production agricole à travers la promotion de l’élevage caprin et de la culturede plantes fourragères.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.