Thumbnail Image

De la parole aux actes

Partage de connaissances au Rwanda, juillet 2019









FAO, IISD, OXFAM, WILDAF. 2022. De la parole aux actes: Partage de connaissances au Rwanda, juillet 2019. Kigali, FAO.



Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Développer des chaînes de valeur sensibles au genre
    Guide pratique à l’attention des praticiens
    2020
    Le présent guide pratique entend répondre à ces questions et aider les praticiens à traduire en action le Cadre de la chaîne de valeur sensible au genre mis au point par l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) (FAO, 2016a). Le présent guide pratique se fonde sur l’avantage comparatif de la FAO en matière de genre dans le domaine de l’agriculture et de la sécurité alimentaire et a pour objectif premier d’aider les praticiens à concevoir et à mettre en oeuvre des interventions qui donnent aux femmes et aux hommes des occasions égales de bénéficier du développement de chaînes de valeur agroalimentaires. Il propose des outils pratiques et des exemples d’approches fructueuses pour favoriser une intégration plus systématique des dimensions de l’égalité entre les sexes dans les interventions de développement de chaînes de valeur dans le secteur agroalimentaire et pour améliorer l’impact social de ces interventions. Ce guide pratique s’adresse aux praticiens d’une grande variété d’organisations et d’institutions, y compris les gouvernements nationaux, les organisations internationales et non gouvernementales (ONG), les instituts de recherche et le secteur privé, et en particulier: - les praticiens des chaînes de valeur, qui souhaitent veiller à ce que leurs interventions soient inclusives et socialement durables et qui requièrent un soutien pour aborder le plus efficacement possible les questions de genre dans le cadre de leur travail sur les chaînes de valeur agroalimentaires, - les experts en genre, qui sont chargés de soutenir l’intégration des objectifs relatifs à l’égalité entre les sexes et à l’autonomisation des femmes dans les interventions de développement de chaînes de valeur agroalimentaires.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Programme conjoint sur les approches transformatives sensibles au genre pour la sécurité alimentaire, l’amélioration de la nutrition et l’agriculture durable 2022
    Also available in:

    Les inégalités persistantes entre les femmes et les hommes continuent à compromettre l’action menée à l’échelle mondiale pour éliminer la faim, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable et des systèmes agroalimentaires inclusifs. Compte tenu du caractère multidimensionnel et de la complexité des mesures visant à aboutir à l’égalité des genres et à autonomiser les femmes, une coordination est nécessaire entre les différentes organisations. Les trois organismes des Nations Unies ayant leur siège à Rome, soit l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM), ont ainsi uni leurs efforts pour mettre en œuvre le Programme conjoint sur les approches transformatives sensibles au genre pour la sécurité alimentaire, l’amélioration de la nutrition et l’agriculture durable, en collaboration avec et grâce au soutien financier de l’Union européenne (UE). Ce prospectus officiel présente les grandes lignes du Programme conjoint sur les approches transformatives sensibles au genre pour la sécurité alimentaire, l’amélioration de la nutrition et l’agriculture durable, notamment son objectif, les résultats attendus, ses grands volets et les activités menées au niveau des pays. Il présente également quelques aspects fondamentaux des approches porteuses de transformation en matière de genre.
  • Thumbnail Image
    Policy brief
    Promouvoir un environnement juridique facilitant l’autonomisation des femmes dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture 2021
    Also available in:

    L'autonomisation est "l’accroissement de la capacité des gens à faire des choix de vie stratégiques" (Kabeer, 1999). Selon l'ONU, l'autonomisation des femmes comporte cinq composantes : l’estime de soi des femmes, leur droit d'avoir et de déterminer des choix ; leur droit d'avoir accès aux opportunités et aux ressources ; leur droit d'avoir le pouvoir de contrôler leur propre vie, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du foyer ; et leur capacité à influencer la direction du changement social pour créer un ordre social et économique plus juste, au niveau national et international (FAO, 2017). Le processus d'autonomisation repose sur des conditions sociales favorables, y compris des normes sociales et des mesures législatives qui soutiennent l'égalité ainsi que la volonté individuelle. Pour promouvoir l'autonomisation des femmes dans l'agriculture et la sécurité alimentaire, les pays ont besoin de cadres juridiques adéquats. Cette note juridique examine le rôle de la législation nationale dans son appui à l'autonomisation des femmes dans l'agriculture et la sécurité alimentaire. Elle explore les conditions nécessaires pour que la législation permette un changement social positif, met en évidence les mesures juridiques prises avec succès et suggère des mesures que les législateurs peuvent prendre pour renforcer les possibilités des femmes à participer à l'alimentation et à l'agriculture, d’en bénéficier et d’y réaliser leur autonomisation.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.