Thumbnail Image

Thon pour demain









Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Meeting
    Rapport de la 17e session du Groupe de travail sur les thons tropicaux 2015
    Also available in:
    No results found.

    La 17e session du Groupe de travail de la Commission des thons de l’océan Indien (CTOI) sur les thons tropicaux (GTTT) s’est tenue à Montpellier, en France, du 23 au 28 octobre 2015. La réunion a été ouverte par le président, le Dr Shiham Adam (Maldives), et par le vice-président, le Dr Gorka Merino (UE,Espagne). Un total de 44 participants ont assisté à la session (53 en 2014, 46 en 2013), dont un expert invité, le Dr Simon Hoyle, un consultant de Nouvelle-Zélande, dont la participation fut fin cée par la CTOI et l’ISSF, et un consultant en évaluation des stocks embauché par la CTOI pour l’albacore, M. Adam Langley.   Ce qui suit est un extrait des recommandations faites par le GTTT17 au Comité scientifique, dont l’intégralité est fournie dans l’Appendice X.   Rapport du 2e atelier sur les PUE dans les pêcheries palangrières GTTT17.02  [111] NOTANT que les PUE des palangriers de Taïwan,Chine dans les régions méridioles sont affectées par la récente croissance rapide de la pêcherie de r ouvet et que c’est une nouvelle pêcherie avec une capturabilité sensiblement inférieure pour les thons, il est important que les indices de PUE reflètent ce changement de capturabilité. Ainsi, le GTTT RECOMMANDE que les futures normalisations des PUE thonières devraient utiliser des méthodes appropriées pour identifier l’effort dirigé vers le rouvet et les espèces apparentées et de soit retirer ledit effort du jeu de données, soit d’inclure dans la normalisation une variable catégorique pour la méthode de ciblage. Les données sur le rouvet devraient être fournies aux alystes de données produisant les indices de PUE. GTTT17.03  [112] Le GTTT A NOTÉ que les différences entre les indices des PUE palangrières du Japon et de Taïwan,Chine ont été examinées et attribuées soit à la faible couverture d'échantillonge des données de jourux de bord (de 1982 à 2000) soit à des déclarations erronées à travers les océans (Atlantique et Indien) des prises de patudo entre 2002 et 2004 pour Taïwan,Chine . Le GTTT RECOMMANDE 1) le développement de critères minimaux (par exemple 10% en utilisant un simple échantillonge aléatoire stratifié) pour la couverture des jourux de bord pour en utiliser les données dans les processus de normalisation ; et 2) l’identification, grâce à une alyse exploratoire, des vires qui font des déclarations erronées et leur exclusion du jeu de données dans les alyses de normalisation. GTTT17.04  [113] Le GTTT RECOMMANDE ce qui suit : ·       Il faudrait donner plus de cr édibilité aux indices de PUE basés sur les données opérationnelles, car les alyses de ces données peuvent prendre en compte plusieurs facteurs et donc les alystes sont mieux à même de vérifier les données pour y rechercher d’éventuelles incohérences et erreurs. ·       Les flottilles de Taïwan,Chine devraient fournir aux alystes toutes les données des jourux de bord disponibles, ce qui représente la meilleure et la plus complète source d'informations possible. Cela provient du fait que les jeux de données actuellement utilisés par des scientifiques de Taïwan,Chine sont incomplets et ne sont pas mis à jour avec les données des jourux de bord qui arrivent après la filisation des jeux de données. ·       Il faudrait, dans la mesure du possible, obtenir les informations sur l’identité des vires pour les flottilles japoises pour la période antérieure à 1979, à partir des jourux de bord origiux ou d'autres sources, pour permettre une estimation du changement de capturabilité durant cette pér iode et pour permettre une alyse typologique en utilisant les données au niveau des vires. Pendant cette période, il y a eu des changements significatifs de technologies (par exemple, les congélateurs) et de ciblage (par exemple de l'albacore au patudo). ·       L'examen des données de niveau opérationnel de toutes les flottilles palangrières (Rép. de Corée, Japon et Taïwan,Chine) va nous donner une meilleure idée de ce qu’il se passe au niveau de la pêcherie et du stock, surtout si certains jeu x de données ont des tailles d'échantillon réduites ou un effort faibles pour quelques années, tandis que d'autres ont des tailles d'échantillons élevées et un effort plus élevé. Nous aurons donc un échantillon représentatif couvrant les zones les plus étendues possibles dans l'océan Indien. Cela permettra également d’éviter de n'avoir aucune information pour certaines strates si aucune flottille n’y opérait et de devoir dans ce cas combiner deux indices. GTTT17.05  [114] NOTANT le paragraphe 11 3 ci-dessus, le GTTT RECOMMANDE qu’un travail conjoint d’alyse des données opérationnelles de prises-et-effort de plusieurs flottilles soit réalisé, afin d’améliorer les méthodes et de fournir des indices d’abondance pour les évaluations de stocks de la CTOI. Revue de la proposition et adoption du rapport de la 17e session du groupe de travail sur les thons tropicaux GTTT17.08  [164] Le GTPP RECOMMANDE que le Comité scientifique examine l’ensemble consolidé des recommandations découlant du GTTT1 7, fourni en Annexe X, ainsi que les avis de gestion fournis dans les propositions de résumé sur l’état des ressources de chacune des trois espèces de thons tropicaux sous mandat de la CTOI, ainsi que du graphe de Kobe combiné pour 2015 (Figure 10) : ·       Patudo (Thunnus obesus) –Annexe VI ·       Listao (Katsuwonus pelamis) –Annexe VII ·       Albacore (Thunnus albacares) –Annexe VIII   État des stocks Un résumé de l’état des stocks de thons tropicaux sous mandat de la CTOI est fourni dans l e Tableau 1.
  • Thumbnail Image
    Meeting
    Rapport de la 17e session du Groupe de travail sur les thons tropicaux 2015
    Also available in:
    No results found.

    La 17e session du Groupe de travail de la Commission des thons de l’océan Indien (CTOI) sur les thons tropicaux (GTTT) s’est tenue à Montpellier, en France, du 23 au 28 octobre 2015. La réunion a été ouverte par le président, le Dr Shiham Adam (Maldives), et par le vice-président, le Dr Gorka Merino (UE,Espagne). Un total de 44 participants ont assisté à la session (53 en 2014, 46 en 2013), dont un expert invité, le Dr Simon Hoyle, un consultant de Nouvelle-Zélande, dont la participation fut fin cée par la CTOI et l’ISSF, et un consultant en évaluation des stocks embauché par la CTOI pour l’albacore, M. Adam Langley.   Ce qui suit est un extrait des recommandations faites par le GTTT17 au Comité scientifique, dont l’intégralité est fournie dans l’Appendice X.   Rapport du 2e atelier sur les PUE dans les pêcheries palangrières GTTT17.02  [111] NOTANT que les PUE des palangriers de Taïwan,Chine dans les régions méridioles sont affectées par la récente croissance rapide de la pêcherie de r ouvet et que c’est une nouvelle pêcherie avec une capturabilité sensiblement inférieure pour les thons, il est important que les indices de PUE reflètent ce changement de capturabilité. Ainsi, le GTTT RECOMMANDE que les futures normalisations des PUE thonières devraient utiliser des méthodes appropriées pour identifier l’effort dirigé vers le rouvet et les espèces apparentées et de soit retirer ledit effort du jeu de données, soit d’inclure dans la normalisation une variable catégorique pour la méthode de ciblage. Les données sur le rouvet devraient être fournies aux alystes de données produisant les indices de PUE. GTTT17.03  [112] Le GTTT A NOTÉ que les différences entre les indices des PUE palangrières du Japon et de Taïwan,Chine ont été examinées et attribuées soit à la faible couverture d'échantillonge des données de jourux de bord (de 1982 à 2000) soit à des déclarations erronées à travers les océans (Atlantique et Indien) des prises de patudo entre 2002 et 2004 pour Taïwan,Chine . Le GTTT RECOMMANDE 1) le développement de critères minimaux (par exemple 10% en utilisant un simple échantillonge aléatoire stratifié) pour la couverture des jourux de bord pour en utiliser les données dans les processus de normalisation ; et 2) l’identification, grâce à une alyse exploratoire, des vires qui font des déclarations erronées et leur exclusion du jeu de données dans les alyses de normalisation. GTTT17.04  [113] Le GTTT RECOMMANDE ce qui suit : ·       Il faudrait donner plus de cr édibilité aux indices de PUE basés sur les données opérationnelles, car les alyses de ces données peuvent prendre en compte plusieurs facteurs et donc les alystes sont mieux à même de vérifier les données pour y rechercher d’éventuelles incohérences et erreurs. ·       Les flottilles de Taïwan,Chine devraient fournir aux alystes toutes les données des jourux de bord disponibles, ce qui représente la meilleure et la plus complète source d'informations possible. Cela provient du fait que les jeux de données actuellement utilisés par des scientifiques de Taïwan,Chine sont incomplets et ne sont pas mis à jour avec les données des jourux de bord qui arrivent après la filisation des jeux de données. ·       Il faudrait, dans la mesure du possible, obtenir les informations sur l’identité des vires pour les flottilles japoises pour la période antérieure à 1979, à partir des jourux de bord origiux ou d'autres sources, pour permettre une estimation du changement de capturabilité durant cette pér iode et pour permettre une alyse typologique en utilisant les données au niveau des vires. Pendant cette période, il y a eu des changements significatifs de technologies (par exemple, les congélateurs) et de ciblage (par exemple de l'albacore au patudo). ·       L'examen des données de niveau opérationnel de toutes les flottilles palangrières (Rép. de Corée, Japon et Taïwan,Chine) va nous donner une meilleure idée de ce qu’il se passe au niveau de la pêcherie et du stock, surtout si certains jeu x de données ont des tailles d'échantillon réduites ou un effort faibles pour quelques années, tandis que d'autres ont des tailles d'échantillons élevées et un effort plus élevé. Nous aurons donc un échantillon représentatif couvrant les zones les plus étendues possibles dans l'océan Indien. Cela permettra également d’éviter de n'avoir aucune information pour certaines strates si aucune flottille n’y opérait et de devoir dans ce cas combiner deux indices. GTTT17.05  [114] NOTANT le paragraphe 11 3 ci-dessus, le GTTT RECOMMANDE qu’un travail conjoint d’alyse des données opérationnelles de prises-et-effort de plusieurs flottilles soit réalisé, afin d’améliorer les méthodes et de fournir des indices d’abondance pour les évaluations de stocks de la CTOI. Revue de la proposition et adoption du rapport de la 17e session du groupe de travail sur les thons tropicaux GTTT17.08  [164] Le GTPP RECOMMANDE que le Comité scientifique examine l’ensemble consolidé des recommandations découlant du GTTT1 7, fourni en Annexe X, ainsi que les avis de gestion fournis dans les propositions de résumé sur l’état des ressources de chacune des trois espèces de thons tropicaux sous mandat de la CTOI, ainsi que du graphe de Kobe combiné pour 2015 (Figure 10) : ·       Patudo (Thunnus obesus) –Annexe VI ·       Listao (Katsuwonus pelamis) –Annexe VII ·       Albacore (Thunnus albacares) –Annexe VIII État des stocks Un résumé de l’état des stocks de thons tropicaux sous mandat de la CTOI est fourni dans le Tableau 1.
  • Thumbnail Image
    Meeting
    Rapport de la neuvième session du Groupe de travail de la CTOI sur les écosystèmes et les prises accessoires 2013
    Also available in:
    No results found.

    La neuvième session du Groupe de travail sur les écosystèmes et les prises accessoires (GTEPA) de la Commission des thons de l’océan Indien (CTOI) s’est tenue à La Réunion, en France, du 12 au 16 septembre 2013. Au total, 32 participants (48 en 2012) ont assisté à la session. M. Ludovic Courtois, Secrétaire général du Comité régiol des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM) de La Réunion, a souhaité la bienvenue à La Réunion aux participants et a officiellement ouvert la neuvième sessi on du Groupe de travail de la CTOI sur les écosystèmes et les prises accessoires. Le président, Dr Charles Anderson, a par la suite accueilli à son tour les participants à La Réunion, ainsi que l'experte invitée, Dr Ronel Nel, de la Nelson Mandela Metropolitan University, à Port Elizabeth, en Afrique du Sud. Embauche d'un fonctionire des pêches NOTANT la charge de travail scientifique croissante du Secrétariat de la CTOI, comprent de nombreuses nouvelles tâches sur les écosystèmes et les prises accessoires assignées par le CS et la Commission, et le fait que la Commission n'a pas donné mandat au nouveau fonctionire des pêches (scientifique), assistant la CTOI dans ses activités scientifiques, de s'occuper des questions relatives aux écosystèmes et prises accessoires, le GTEPA a fortement RECOMMANDE à la Commission d'approuver l'embauche d'un fonctionire des pêches (prises accessoires) qui travaillera sur les questions relatives aux prises accessoires, en appui du processus scientifique . (para.12) Programme régiol d’observateurs Le GTEPA a RECOMMANDE au Comité d'application et à la Commission de réfléchir à la manière dont le manque de mise en œuvre des programmes d'observateurs par les CPC pour leurs flottilles, ainsi que le manque de déclarations auprès du Secrétariat de la CTOI, doivent être traités, conformément aux dispositions de la Résolution 11/04 sur un Programme régiol d’observateurs, tout en notant la mise à jour fournie en Annexe VI. (para.35) Le GTEPA a RECOMMANDE , en toute priorité, au Secrétariat de la CTOI de commencer immédiatement à travailler avec les CPC qui n'ont toujours pas élaboré et mis en oeuvre un programme régiol d'observateurs répondant aux exigences contenues dans la Résolution 11/04, et de fournir une mise à jour sur ce sujet lors de la prochaine session du GTEPA. (para.37) Formation des CPC possédant des flottilles de fileyeurs à l’identification des espèces, à la réduction des prises accessoires, aux méthodes de collecte des données e t à l'identification de sources potentielles d’assistance pour ces activités – Elaboration de plans d'action Le GTEPA a RECOMMANDE à la Commission d'allouer des fonds, dans ses budgets 2014 et 2015, pour que le Secrétariat de la CTOI forme les CPC possédant des flottilles de fileyeurs aux méthodes de réduction des prises accessoires, à l’identification des espèces et aux méthodes de collecte des données (estimation du budget : Tableau 4). (para.64) Évaluation des risques écologiques : examen des conissances actuelles et de leurs éventuelles implications sur la gestion Le GTEPA a RECOMMANDE à la Commission de prendre note de la liste des 10 espèces de requins les plus vulnérables à la palangre (Tableau 7) et à la senne (Tableau 8) dans l'océan Indien, telles qu'elles ont été déterminées par l'alyse productivité-sensibilité, et de la comparer à la liste des espèces/groupes d'espèce de requins devant être enregistrés pour chaque engin et contenue dans la Résolution 13/03 Concernt l’enregi strement des captures et de l’effort par les vires de pêche dans la zone de compétence de la CTOI. A l'occasion de la prochaine révision de la Résolution 13/03, la Commission voudra peut-être ajouter les espèces/groupes d'espèces de requins et de raies manquants. (para.123) Examen des besoins en données et de la marche à suivre pour l'évaluation des stocks de requins NOTANT que la Résolution 10/02 Statistiques exigibles des membres et parties coopérantes non contractantes de la CTOI prévoit que des données soient déclarées à la CTOI sur les « principales espèces de requins capturées et, si possible, [les] autres espèces de requins», sans donner de liste définissant ces catégories d'espèces, et reconissant le manque global de données sur les requins enregistrées et déclarées au Secrétariat de la CTOI, le GTEPA a RECOMMANDE de réviser la Résolution 10/02 afin d'y inclure la liste des espèces d’élasmobranches les plus fréquemment capturées (Tableau 10) pour lesquelles les captures nomiles devront être déclarées au titre des statistiques exigibles de la part des CPC de la CTOI. (para.138) Examen de la Résolution 12/04 sur la conservation des tortues marines Le GTEPA a RECOMMANDE de renforcer la mesure de la Résolution 12/04 de la CTOI Sur la conservation des tortues marines à l'occasion de sa prochaine révision, afin de garantir que les CPC déclarent chaque année le niveau des prises accidentelles de tortues marines par espèce, si possible, comme présenté dans le Tableau 12. (par a.168) Résolution 10/02 sur les statistiques exigibles des membres et parties coopérantes non contractantes de la CTOI NOTANT que la Résolution 10/02 ne prévoit pas de déclarer à la CTOI des données sur les tortues marines, le GTEPA a RECOMMANDE de réviser la Résolution 10/02 afin de rendre les exigences en matière de déclaration cohérentes avec celles stipulées dans les Résolutions 12/04 Sur la conservation des tortues marines et 13/03 Concernt l’enregistrement des captures et de l’effort par l es vires de pêche dans la zone de compétence de la CTOI. (para.169) Format des futures sessions du GTEPA Le GTEPA a RECOMMANDE au CS de noter ce qui suit : (para.253) ? Le GTEPA a DISCUTE de son futur format en vue de concentrer les efforts des scientifiques travaillant sur différent groupes d'espèces accessoires et de remplir plus efficacement le mandat du groupe. ? Le GTEPA a ENVISAGE plusieurs options qu'il demande au CS d'étudier : o Option 1 : L'actuel GTEPA est divisé en deux : un Groupe d e travail sur les requins (GTR) et un Groupe de travail sur les écosystèmes et prises accessoires (GTEPA). o Option 2 : Conserver le GTEPA dans sa forme actuelle, mais en se concentrant sur les requins une année et sur les questions écosystémiques et les prises accessoires l'année suivante. o Option 3 : Conserver le GTEPA avec des directives claires stipulant de traiter les requins chaque année, et les autres questions et groupes de prises accessoires une année sur deux ou selon les besoins. ? L e GTEPA est CONVENU que les requins étaient importants et devaient être traités chaque année. Élection d’un Président et d’un Vice-président pour les deux prochaines années Le GTEPA a RECOMMANDE au Comité scientifique de prendre note des nouveaux président, Dr Rui Coelho (UE,Portugal), et vice-président, Dr Evgeny Romanov (La Réunion), du GTEPA pour le prochain biennium. (para.263) Rapport de la neuvième session du Groupe de travail sur les écosystèmes et les prises accessoires Le GTEPA a RECOMM ANDE au Comité scientifique d'étudier le jeu de recommandations consolidées du GTEPA09, fourni en Annexe XXI, ainsi que les avis de gestion fournis dans le résumé exécutif provisoire d'état de stock de chacune des sept espèces de requins et des tortues marines et oiseaux marins : (para.265) Requins o Requins bleus (Prioce glauca) –Annexe X o Requins océaniques (Carcharhinus longimanus) – Annexe XI o Requins-marteaux halicornes (Sphyr lewini) – Annexe XII o Requins-taupes bleus (Isurus oxyrinchus ) – Annexe XIII o Requin soyeux (Carcharhinus falciformis) – Annexe XIV o Requins-rerds à gros yeux (Alopias superciliosus) – Annexe XV o Requins-rerds pélagiques (Alopias pelagicus) – Annexe XVI Autres espèces/groupes o Tortues marine – Annexe XVII o Oiseaux marins – Annexe XVIII Un résumé de l'état de stock de quelques espèces de requins les plus fréquemment pêchées en association avec les pêcheries sous mandat de la CTOI ciblant les thons et espèces apparentées est fourni dans le Tableau 1.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.