Thumbnail Image

Communication for Rural Development

Guidelines for planning and project formulation









Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Planning Communication for Agricultural Disaster Risk Management: A Field Guide 2015
    Also available in:
    No results found.

    Reducing risk and increasing resilience to natural disasters and climate change requires access to knowledge, information and the active participation of vulnerable population. Planning Communication for Agricultural Disaster Risk Management is a field guide to orient ADRM teams and concerned stakeholders for the design and implementation of communication for development (ComDev) activities that will increase resilience and protect the livelihoods of rural communities. It builds on the experienc e gained in the Caribbean region as a result of FAO projects aimed at strengthening preparedness to natural disasters and improving community-based climate change adaptation. As a field guide, it provides a complete overview of how to assess rural people’s communication needs and how to plan and implement ComDev activities in the context of disaster risk management, crisis preparedness and emergency response in agriculture, food security and nutrition. It also provides guidance on how to apply C omDev to enhance the overall ADRM participatory planning and result monitoring processes, ensuring multi-stakeholder dialogue and participation.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Un guide d’aide à la décision entre les diverses méthodes du conseil agricole. 2019
    Also available in:

    Dans un monde en rapide mutation, les agriculteurs ont besoin de soutien pour innover1 ainsi que de sources fiables d’information, de connaissances, de compétences et de technologies tout au long de la chaîne de valeur de l’agriculture, l’élevage et l’aquaculture. Le rôle et les fonctions de la vulgarisation agricole et des services du conseil agricole (SCA) ont considérablement changé depuis les années 1980 en réponse à l’évolution de la nature comme de la complexité de l’agriculture et des paysages ruraux. Ces changements de la vulgarisation ont introduit de plus nombreux prestataires de services du conseil agricole (ONG, acteurs du secteur privé, organisations de producteurs) audelà du prestataire historique qu’est le secteur public. Des efforts ont orienté aussi les services du conseil agricole vers la demande et les ont plus largement axés sur les besoins relatifs à la subsistance du monde rural. Le rôle traditionnel de transfert de technologie orienté par la production de la vulgarisation a évolué pour porter l’accent sur la participation et l’autonomie des agriculteurs, catalyser et faciliter les processus d’innovation, créer des liens entre les agriculteurs et d’autres acteurs ruraux pour renforcer les relations commerciales, renforcer l’esprit d’entreprise et améliorer l’accès aux intrants et au crédit. De plus, le mandat des services du conseil agricole s’est élargi pour inclure, outre ses objectifs centrés sur la production et la productivité, la sécurité alimentaire, le changement climatique, la nutrition, le genre et la santé, entre autres questions. Malgré ces évolutions, l’une des fonctions fondamentales des services de vulgarisation reste de “faciliter l’accès des agriculteurs, de leurs organisations et d’autres acteurs du marché aux connaissances, à l’information et aux technologies” (Christoplos, 2010). Pour mener à bien ces multiples fonctions, les professionnels de la vulgarisation et leurs organisations doivent employer toute une gamme de méthodes et d’approches. Alors que tout un chacun – programmes et projets des services de la vulgarisation et du conseil agricole – a développé des directives sur les méthodes et les approches de vulgarisation à utiliser et évaluer, des informations détaillées et des directives font encore défaut sur les facteurs à prendre en compte lorsqu’on décide du choix de ces méthodes et approches et de leur pertinence selon l’objectif et le contenu. De ce fait, certains prestataires de services ont penché vers une approche “taille standard”, se servant d’une unique méthode/approche ou de seulement quelques-unes. Des méthodes de vulgarisation mal choisies et mal utilisées peuvent limiter l’efficacité de la prestation de services, diminuant son impact et entraîner une réponse insatisfaisante aux besoins des clients. Ce guide d’aide à la décision est destiné aux professionnels de la vulgarisation et à leurs organisations. Il se veut un outil informatif d’aide à la prise de décisions quant à la méthode ou approche de vulgarisation à utiliser pour proposer des informations, des technologies et des services aux producteurs agricoles, faciliter les interactions et le flux des connaissances. Les conseillers agricoles de terrain, les gestionnaires de la vulgarisation et les planificateurs de programme en seront les utilisateurs attendus.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    La communication pour le développement rural
    Lignes directrices pour la planification et l’élaboration de projets
    2016
    Also available in:

    La Communication pour le Développement (ComDev) est une approche participative qui intègre le processus de communication avec l’utilisation des médias communautaires et des TIC, afin de faciliter l’accès à l’information, le partage de connaissances et le dialogue social. La planification et la conduite scrupuleuse des activités de ComDev sont essentielles pour assurer l’engagement des parties prenantes, et devraient être prises en compte pendant la formulation du projet afin d’accroître l’impact et l’appropriation des initiatives de développement rural.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Planning Communication for Agricultural Disaster Risk Management: A Field Guide 2015
    Also available in:
    No results found.

    Reducing risk and increasing resilience to natural disasters and climate change requires access to knowledge, information and the active participation of vulnerable population. Planning Communication for Agricultural Disaster Risk Management is a field guide to orient ADRM teams and concerned stakeholders for the design and implementation of communication for development (ComDev) activities that will increase resilience and protect the livelihoods of rural communities. It builds on the experienc e gained in the Caribbean region as a result of FAO projects aimed at strengthening preparedness to natural disasters and improving community-based climate change adaptation. As a field guide, it provides a complete overview of how to assess rural people’s communication needs and how to plan and implement ComDev activities in the context of disaster risk management, crisis preparedness and emergency response in agriculture, food security and nutrition. It also provides guidance on how to apply C omDev to enhance the overall ADRM participatory planning and result monitoring processes, ensuring multi-stakeholder dialogue and participation.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Un guide d’aide à la décision entre les diverses méthodes du conseil agricole. 2019
    Also available in:

    Dans un monde en rapide mutation, les agriculteurs ont besoin de soutien pour innover1 ainsi que de sources fiables d’information, de connaissances, de compétences et de technologies tout au long de la chaîne de valeur de l’agriculture, l’élevage et l’aquaculture. Le rôle et les fonctions de la vulgarisation agricole et des services du conseil agricole (SCA) ont considérablement changé depuis les années 1980 en réponse à l’évolution de la nature comme de la complexité de l’agriculture et des paysages ruraux. Ces changements de la vulgarisation ont introduit de plus nombreux prestataires de services du conseil agricole (ONG, acteurs du secteur privé, organisations de producteurs) audelà du prestataire historique qu’est le secteur public. Des efforts ont orienté aussi les services du conseil agricole vers la demande et les ont plus largement axés sur les besoins relatifs à la subsistance du monde rural. Le rôle traditionnel de transfert de technologie orienté par la production de la vulgarisation a évolué pour porter l’accent sur la participation et l’autonomie des agriculteurs, catalyser et faciliter les processus d’innovation, créer des liens entre les agriculteurs et d’autres acteurs ruraux pour renforcer les relations commerciales, renforcer l’esprit d’entreprise et améliorer l’accès aux intrants et au crédit. De plus, le mandat des services du conseil agricole s’est élargi pour inclure, outre ses objectifs centrés sur la production et la productivité, la sécurité alimentaire, le changement climatique, la nutrition, le genre et la santé, entre autres questions. Malgré ces évolutions, l’une des fonctions fondamentales des services de vulgarisation reste de “faciliter l’accès des agriculteurs, de leurs organisations et d’autres acteurs du marché aux connaissances, à l’information et aux technologies” (Christoplos, 2010). Pour mener à bien ces multiples fonctions, les professionnels de la vulgarisation et leurs organisations doivent employer toute une gamme de méthodes et d’approches. Alors que tout un chacun – programmes et projets des services de la vulgarisation et du conseil agricole – a développé des directives sur les méthodes et les approches de vulgarisation à utiliser et évaluer, des informations détaillées et des directives font encore défaut sur les facteurs à prendre en compte lorsqu’on décide du choix de ces méthodes et approches et de leur pertinence selon l’objectif et le contenu. De ce fait, certains prestataires de services ont penché vers une approche “taille standard”, se servant d’une unique méthode/approche ou de seulement quelques-unes. Des méthodes de vulgarisation mal choisies et mal utilisées peuvent limiter l’efficacité de la prestation de services, diminuant son impact et entraîner une réponse insatisfaisante aux besoins des clients. Ce guide d’aide à la décision est destiné aux professionnels de la vulgarisation et à leurs organisations. Il se veut un outil informatif d’aide à la prise de décisions quant à la méthode ou approche de vulgarisation à utiliser pour proposer des informations, des technologies et des services aux producteurs agricoles, faciliter les interactions et le flux des connaissances. Les conseillers agricoles de terrain, les gestionnaires de la vulgarisation et les planificateurs de programme en seront les utilisateurs attendus.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    La communication pour le développement rural
    Lignes directrices pour la planification et l’élaboration de projets
    2016
    Also available in:

    La Communication pour le Développement (ComDev) est une approche participative qui intègre le processus de communication avec l’utilisation des médias communautaires et des TIC, afin de faciliter l’accès à l’information, le partage de connaissances et le dialogue social. La planification et la conduite scrupuleuse des activités de ComDev sont essentielles pour assurer l’engagement des parties prenantes, et devraient être prises en compte pendant la formulation du projet afin d’accroître l’impact et l’appropriation des initiatives de développement rural.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.