Thumbnail Image

Bulletin de suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #2 FR, 13 mars 2024

Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires










See full version of Food Price Monitoring and Analysis Bulletin #2, 13 March 2024 (in English only)



Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Bulletin de suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #10 FR, 13 décembre 2023
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2023
    Also available in:
    No results found.

    La tendance à la baisse des cours internationaux des céréales s’est poursuivie en novembre. Les pressions saisonnières exercées par les récoltes ont contribué au recul des cours internationaux des céréales secondaires et du blé. L’indice FAO des prix du riz est resté stable d’un mois sur l’autre, bien que les prix aient observé des tendances contrastées selon leurs origines et les segments du marché. Dans la plupart des pays qui font l’objet d’un suivi de la FAO, l’inflation alimentaire annuelle est restée élevée en novembre; les prix intérieurs des denrées alimentaires se sont ainsi établis à des niveaux supérieurs à ceux observés un an auparavant. De multiples chocs concomitants, notamment des conflits, l’insécurité et des évènements météorologiques extrêmes liés au phénomène climatique El Niño, ont continué de restreindre la production et la commercialisation des produits alimentaires dans certains pays. Les difficultés macroéconomiques, notamment la faiblesse des monnaies, sont restées des facteurs aggravants de la cherté des denrées alimentaires, en particulier dans les pays importateurs nets de denrées  limentaires.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Bulletin de suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #3 FR, 12 avril 2024
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2024
    Also available in:
    No results found.

    Les prix internationaux du blé ont baissé en mars 2024, dans un contexte d’abondance de l’offre mondiale, de conditions globalement favorables pour les cultures qui doivent encore être récoltées et de forte concurrence sur les marchés internationaux, tandis que les cours mondiaux du maïs se sont légèrement raffermis. Les prix internationaux du riz ont reculé de 1,7 pour cent en mars, en grande partie en raison de la faiblesse de la demande d’importation. L’analyse par la FAO des dernières données disponibles montre que, dans la plupart des pays, les prix intérieurs des denrées alimentaires de base sont restés élevés en février et mars 2024 par rapport à l’année précédente. Au Soudan, au Soudan du Sud et en Haïti, les conflits et l’insécurité ont continué de restreindre la production et la commercialisation des denrées alimentaires. Les prix ont flambé dans plusieurs pays d’Afrique australe, où les conditions de sécheresse ont assombri les perspectives concernant les récoltes céréalières de 2024. En revanche, la chute des prix internationaux et les perspectives de récolte favorables ont modéré les prix intérieurs du blé dans certaines régions d’Europe orientale, du Caucase et d’Asie centrale, d’Amérique du Sud et d’Extrême-Orient. Dans les pays importateurs nets de denrées alimentaires, la faiblesse persistante des monnaies a renforcé les pressions à la hausse sur les prix locaux des denrées alimentaires, en particulier dans certains pays d’Afrique de l’Est, d’Afrique australe et d’Afrique de l’Ouest.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Bulletin de Suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #6 FR, 12 juillet 2022
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2022
    Also available in:
    No results found.

    Les prix internationaux du blé et du maïs ont fléchi en juin sous la pression de l’augmentation saisonnière de l’offre de blé dans les pays exportateurs de l’hémisphère Nord et de maïs dans les pays exportateurs de l’hémisphère Sud. En revanche, la vigueur de la demande de riz «Indica» et «Basmati», dans un contexte de resserrement des disponibilités de «Basmati», a maintenu les prix internationaux du riz à la hausse en juin. Selon les analyses de la FAO, fondées sur les dernières données disponibles, le nombre de pays confrontés à des niveaux anormalement élevés des prix des denrées alimentaires est resté élevé en juin. Bien que les disponibilités intérieures réduites, les difficultés macroéconomiques nationales et/ou l’insécurité localisée demeurent, dans de nombreux cas, les facteurs sous-jacents des prix élevés, les perturbations provoquées par la guerre en Ukraine sur les marchés internationaux de l’alimentation, des carburants et des engrais restent une cause majeure, en particulier pour les pays fortement dépendants des importations de blé et de céréales secondaires.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.