Thumbnail Image

FAO - Aperçus nutritionnels par pays: Togo








Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Document
    FAO - Aperçus nutritionnels par pays: Congo 2000 2000
    Also available in:
    No results found.

    Au Congo, la manifestation principale des problèmes nutritionnels chez les jeunes enfants est le retard de croissance, traduisant un état de malnutrition chronique. Elle atteint près d’un tiers des enfants en age préscolaire. Lors de l’enquête nationale de 1986-87, les prévalences les plus inquiétantes s’observaient dans le sud-ouest du pays, notamment les régions de Lékoumou (48,9%), Kouilou (37,5%), Niari (34,2%) et des Plateaux (34,5%). Ces régions affichaient aussi les taux les plus élevés d ’insuffisance pondérale et d’émaciation, atteignant 24% et 6% respectivement au niveau national. En 1995 et 1996, ces données montrent que la situation s’est aggravée dans la région des Plateaux (38,5%) et à Brazzaville (17%). L’insuffisance pondérale chez les adultes touche essentiellement le milieu rural (en 1987, 8,4% des mères présentaient un IMC <18,5 kg/m2). Actuellement, cette prévalence semble s’être accrue, aussi bien chez les femmes que chez les hommes et tant en milieu rural qu’en mil ieu urbain. En revanche, le taux d’excès pondéral est loin d’être négligeable en milieu urbain (24% d’IMC >25 kg/m2 chez les mères à Brazzaville) et a même encore augmenté en 1991 (29%).
  • Thumbnail Image
    Document
    ESN - Aperçus nutritionnels par pays: Guinee 1999 1999
    Also available in:
    No results found.

    Les données anthropométriques des enfants de moins de 5 ans montrent qu’il existe en Guinée de réels problèmes nutritionnels. Les taux d’émaciation sont supérieurs à 12% dans toutes les régions, excepté en Guinée Forestière. Selon les critères retenus par l’Organisation Mondiale de la Santé, les enfants sont « gravement touchés » par la malnutrition aiguë; cette situation est préoccupante d’autant plus qu’elle ne s’est pas améliorée au cours des dernières années. De plus, le retard de croissance , traduisant un état de malnutrition chronique, atteint partout des taux de l’ordre de 30% sauf à Conakry. La malnutrition est distribuée de façon hétérogène à travers le pays, touchant particulièrement le milieu rural.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017.
    Renforcer la résilience pour favoriser la paix et la sécurité alimentaire
    2017
    La communauté internationale s’est engagée à éliminer la faim et toute forme de malnutrition dans le monde d’ici à 2030. Des progrès importants ont certes été accomplis, mais les situations de conflit et les catastrophes d’origine naturelle ou humaine constituent des obstacles. Le présent rapport sur L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde prévient que la tendance de fond à la baisse de la sous-alimentation semble connaître un coup d’arrêt et qu’elle s’est peut- être même inversée, en grande partie sous l’effet des dits obstacles. Parallèlement, alors que la situation continue de s’améliorer sur le plan de la malnutrition infantile, la progression de l’excès pondéral et de l’obésité est préoccupante dans la plupart des régions du monde. Ces constats, ainsi que d’autres, sont présentés en détail dans l’édition 2017 de L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde (auparavant intitulé L’État de l’insécurité alimentaire dans le monde). Pour la première fois cette année, la publication du rapport est le fruit d’un partenariat élargi auquel, outre la FAO, le FIDA et le PAM, sont désormais associés l’OMS et l’UNICEF. Ce rapport marque également une nouvelle ère dans le suivi de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le contexte du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Afin de mesurer les progrès réalisés quant à la concrétisation de l’objectif d’élimination de la faim, les auteurs se sont appuyés à la foi s sur l’indicateur habituel de prévalence de la sous-alimentation et sur un nouvel indicateur – la prévalence de l’insécurité alimentaire grave – fondé sur l’échelle de mesure de l’insécurité alimentaire fondée sur les expériences. Le rapport analyse en outre diverses formes de malnutrition, notamment les tendances et les situations intéressant le retard de croissance, l’émaciation et l’excès pondéral chez l’enfant ainsi que l’obésité chez l’adulte. La partie thématique du rapport permet de mieu x comprendre la mesure dans laquelle la multiplication des conflits dans le monde a des répercussions sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Elle montre par ailleurs comment, par un renforcement de la sécurité alimentaire et de la résilience des moyens d’existence des populations rurales, il est possible de contribuer à la prévention des conflits et au maintien de la paix.

    Des informations complémentaires sont disponibles:

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.