Thumbnail Image

La coopération entre les instances politiques et scientifiques, la mise en réseau des informations et l'amélioration des capacités dans le domaine de la sécurité sanitaire et la qualité des aliments (Hongrie et Pays-Bas)

Hongrie et Pays-Bas









Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Project
    Appui à l’amélioration de la sécurité sanitaire des aliments au sein des systèmes agricoles et alimentaires au Niger - TCP/NER/3805 2024
    Also available in:
    No results found.

    La sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) et la sécurité sanitaire des aliments (SSA) sont étroitement liées et se renforcent mutuellement. La SSA est une condition essentielle pour assurer la qualité et l’innocuité des aliments destinés à la consommation humaine, ce qui contribue à prévenir les maladies d’origine alimentaire, à réduire les pertes et le gaspillage alimentaires, à améliorer les moyens d’existence des petits producteurs et à favoriser le commerce régional et international. La SSA joue un rôle clé dans la lutte contre la malnutrition sous toutes ses formes, car elle garantit que les aliments consommés ne compromettent pas la santé des consommateurs et qu’ils fournissent les nutriments essentiels pour une croissance et un développement optimaux. Toutefois, lorsqu’il s’agit d’accorder des ressources, financières, techniques ou humaines, la SSA est souvent reléguée au second plan, sans que les décideurs ne réalisent que ce choix pénalise de fait l’atteinte des objectifs de SAN. Afin de sensibiliser les parties prenantes à la place que doit occuper la SSA dans les politiques et programmes dans un contexte de déficit alimentaire, le projet visait à améliorer les capacités institutionnelles et techniques des autorités compétentes sur la prise de décision en matière de SSA, en sélectionnant plusieurs chaînes de valeur prioritaires susceptibles de faire l’objet d’améliorations dans ce domaine.
  • Thumbnail Image
    Meeting
    Systéme d'identification des risques émergents - ERIS é change et mise en réseau de l'information
    Pays-Bas et Roumanie
    2002
    Ce document fait le point sur l’initiative de développer un système nouveau pour identifier les risques émergents , ou imprévus, en matière de sécurité sanitaire des aliments. Aucun système similaire de gestion des risques, émergents ou imprévus, n’a été développé auparavant. En coopération avec l’UE, la FAO et l’OMS, les Pays-Bas ont entrepris de mettre en place ledit système à des fins communes. Ce document expose le système, explique comment identifier les risques nouveaux et imprévus, e t envisage l’avenir du système quant à son évolution et son fonctionnement. Le succès de ce nouveau système, appelé « système d’identification des risques émergents » (ERI S) , dépend de l’introduction régulière de données concernant tous les aspects liés à la sécurité sanitaire des aliments. L’information scientifique (et même non-validée) que fourniront tous les pays (ministères et instituts de recherche) est un élément primordial de la réussite de ce nouveau système. Pour que ce sys tème soit opérationnel, tous les pays doivent coopérer et contribuer. La Conférence paneuropéenne offre l’occasion de faire le point sur ERIS, de recueillir des informations et d’examiner cette initiative en détail, dans une perspective qui l’étend à toute la région Europe.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Renforcement des systèmes nationaux de contrôle alimentaire - Directives pour l’évaluation des besoins en renforcement des capacités 2007
    La sécurité sanitaire et la qualité des aliments sont au coeur du mandat de la FAO. La déclaration du Sommet mondial de l’alimentation, qui s’est tenu à Rome en novembre 1996, réaffirme le droit de chaque être humain d’avoir accès à une nourriture saine et nutritive conformément au droit à une nourriture adéquate et au droit fondamental de chacun d’être à l’abri de la faim. En collaboration avec d’autres gouvernements nationaux, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres org anisations internationales et donateurs, entreprises alimentaires, instituts scientifiques et ONG, la FAO accorde depuis plus de 40 ans une priorité élevée au renforcement de la sécurité sanitaire et de la qualité des aliments. Cette question ne cesse de prendre de l’importance sur la scène nationale et internationale. Le nombre croissant des membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et l’obligation de se conformer à l’Accord d’application des mesures sanitaires et phyto sanitaires (SPS) et à l’Accord sur les obstacles techniques au commerce (OTC) ont transformé le contexte international du commerce des produits agricoles et alimentaires. Les risques, nouveaux ou déjà existants, liés à l’alimentation, les récentes crises alimentaires transfrontières et le renforcement de la sensibilisation des consommateurs aux questions de sécurité sanitaire et de qualité des aliments ont, pour leur part, mis en évidence de nouveaux enjeux. Parallèlement, les organism es des Nations Unies, les organisations internationales, les donateurs, les gouvernements nationaux et d’autres parties ont réitéré l’importance de consolider les capacités en matière de sécurité sanitaire et de qualité des aliments afin de protéger la santé publique et/ou de promouvoir le développement. En conséquence, le nombre de projets et de programmes en ce sens a beaucoup augmenté.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.