Thumbnail Image

Renforcer la résilience dans la région du Sahel par la création d’emplois pour les jeunes

Rapprocher le nexus humanitaire-développement dans un contexte de fragilité









Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Booklet
    Stimuler la création d’emplois pour les jeunes grâce à la route d’apprentissage du G5 Sahel
    Expériences au Burkina Faso et en Mauritanie
    2023
    Also available in:
    No results found.

    La route d’apprentissage visant à renforcer la résilience des jeunes par la création d’emplois a été organisée conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et Procasur en Mauritanie (novembre 2021) et au Burkina Faso (mars 2022). Grâce à cette initiative, 50 jeunes entrepreneurs agro-pastoraux et 30 représentants gouvernementaux des pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ont eu l’opportunité d’échanger et d’analyser avec les acteurs locaux certaines des expériences réussies qui ont été identifiées en vue de leurs approches innovantes qui facilitent l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural. Ce document présente les activités réalisées, les leçons apprises, les résultats finaux et les conclusions générales de la route d’apprentissage.
  • Thumbnail Image
    Project
    Élargir les possibilités d’emploi des jeunes dans les chaînes de valeur de l’aquaculture et du manioc en Afrique de l’Ouest - GCP/RAF/254/MUL 2020
    Also available in:
    No results found.

    Le chômage et le sous-emploi des jeunes sont des thèmes incontournables en Afrique de l’Ouest, au vu de leurs répercussions majeures sur la croissance socio-économique, la paix et la stabilité dans la région. C’est pourquoi la création et la promotion d’emplois durables pour les jeunes ruraux, hommes et femmes, sont des éléments fondamentaux d’un programme de développement. Il était estimé lors de la conception du projet que la moitié de la population africaine avait moins de 25 ans et que 11 millions de jeunes Africains rejoignaient le marché du travail chaque année. L’Assemblée des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine a d’ailleurs déclaré la décennie 2009-2018 «Décennie pour le développement de la jeunesse en Afrique» afin d’encourager les pays à prendre des initiatives politiques en faveur de la création d’emplois pour les jeunes. À court et moyen terme, les activités liées à l’agriculture ont été identifiées comme le moyen le plus immédiat de générer des revenus pour un grand nombre de jeunes en Afrique. En effet, il est démontré que dans les pays où les gouvernements accordent une grande importance à l’agriculture, les jeunes sont plus enclins à considérer ce secteur comme une option avantageuse pour leur avenir. Le projet a donc été conçu pour promouvoir les possibilités d’emploi dans le secteur agro-alimentaire le long des chaînes de valeur de l’aquaculture et du manioc dans les pays participants.
  • Thumbnail Image
    Project
    Stimuler les perspectives d’emploi décent et d’emploi indépendant offertes aux jeunes femmes et hommes dans l’agriculture en Afrique - GCP/INT/920/MUL 2024
    Also available in:

    La population du continent africain est la plus jeune du monde; plus de 600 millions de personnes ont moins de 24 ans et plus de 750 millions ont moins de 35 ans. L’accroissement du nombre de jeunes présente un défi pour l’Afrique, qui n’a pas les moyens de répondre à la demande d’emplois, ce qui a conduit un grand nombre de jeunes à quitter les zones rurales et à franchir les frontières. Le secteur agricole peut jouer un rôle capital en Afrique dans les solutions à apporter au problème de l’emploi des jeunes, qui compromet la stabilité et la croissance de nombreux pays sur l’ensemble du continent. C’est dans ce contexte que le programme «Opportunités pour les jeunes en Afrique» (Opportunitiesfor Youthin Africa, OYA) a été élaboré par la FAO et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel, en partenariat avec la Commission de l’Union africaine, en réponse à un appel invitant expressément à accélérer les efforts de création d’emplois destinés aux jeunes africains, tout particulièrement à travers le développement du secteur agroalimentaire et de l’entrepreneuriat. Le présent projet OYA a été mis en oeuvre dans six pays pilotes: Cabo Verde, Ghana, Kenya, République démocratique du Congo, Tunisie et Zambie.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.