Thumbnail Image

Méthode de la FAO pour l’évaluation des pertes et préjudices: utilisation pour le suivi de l’indicateur C2 du Cadre d’action de Sendai et le Cadre de transparence renforcée (ETF)

Présentation générale de la méthode d’évaluation des pertes et préjudices employée par la FAO et son utilisation pour communiquer les informations requises sur l’adaptation dans les secteurs de l’agriculture au titre de l’ETF










Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Le programme de formation sur le suivi et l’évaluation de l’adaptation et le Cadre de transparence renforcée (ETF)
    Ce programme de formation peut être utilisé pour élaborer un cadre et un système de suivi et d’évaluation afin de pouvoir communiquer des informations sur l’adaptation au changement climatique dans les secteurs de l’agriculture
    2021
    Also available in:

    L’Accord de Paris, en particulier à travers l’ETF, impose aux pays de rendre compte des mesures qu’ils prennent pour s’adapter au changement climatique. Le programme de formation sur le suivi et l’évaluation de l’adaptation fournit des indications aux pays pour les aider à élaborer des cadres de suivi-évaluation solides, étape par étape. Il les aide donc à communiquer des informations sur les systèmes de suivi évaluation destinés à surveiller les mesures, politiques et plans d’adaptation au changement climatique mis en œuvre dans le secteur de l’agriculture.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Résumé de L'impact des catastrophes sur l'agriculture et la sécurité alimentaire
    Prévenir et réduire les pertes en investissant dans la résilience
    2023
    Partout dans le monde, les catastrophes engendrent des destructions d’une ampleur inédite. Les bouleversements qui en découlent compromettent le fonctionnement et la viabilité de la production agricole et menacent les moyens d’existence de millions de personnes qui sont tributaires des systèmes agroalimentaires. Pour faire en sorte que les catastrophes soient moins dommageables pour l’agriculture, il faut comprendre quels sont leurs effets négatifs sur le secteur et analyser les facteurs de risque sous-jacents qui rendent l’agriculture vulnérable à ces effets.Le présent rapport fournit une évaluation des pertes causées par les catastrophes dans le secteur de la production agricole au cours des trois dernières décennies et étudie les différents risques auxquels sont exposés les sous-secteurs des cultures, de l’élevage, des forêts et de la pêche et l’aquaculture ainsi que leurs incidences. Ces dernières sont amplifiées par des facteurs et éléments de vulnérabilité sous-jacents qui résultent des conditions sociales et environnementales, comme le changement climatique, les pandémies, les épidémies et les conflits, et qui sont susceptibles de provoquer des désastres et de générer des effets en cascade d’un bout à l’autre des systèmes agroalimentaires. Autant de défis face auxquels nous devons adopter de nouvelles approches en matière de réduction des risques et de nouvelles modalités d’intervention. Les auteurs de cette publication présentent des exemples de mesures et de stratégies qui permettent d’investir dans la résilience et de gérer en amont les risques dans le secteur agricole. Ils mettent en évidence les solutions possibles pour intégrer la réduction des risques de catastrophe dans les pratiques et les politiques agricoles et recommandent que l’on s’attache à mieux comprendre le contexte dans lequel ces solutions sont mises en œuvre.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    L’Impact des catastrophes sur l’agriculture et la sécurité alimentaire 2023
    Prévenir et réduire les pertes en investissant dans la résilience
    2024
    Partout dans le monde, les catastrophes engendrent des destructions d’une ampleur inédite. Les bouleversements qui en découlent compromettent le fonctionnement et la viabilité de la production agricole et menacent les moyens d’existence de millions de personnes qui sont tributaires des systèmes agroalimentaires. Pour faire en sorte que les catastrophes soient moins dommageables pour l’agriculture, il faut comprendre quels sont leurs effets négatifs sur le secteur et analyser les facteurs de risque sous-jacents qui rendent l’agriculture vulnérable à ces effets.Le présent rapport fournit une évaluation des pertes causées par les catastrophes dans le secteur de la production agricole au cours des trois dernières décennies et étudie les différents risques auxquels sont exposés les sous-secteurs des cultures, de l’élevage, des forêts et de la pêche et l’aquaculture ainsi que leurs incidences. Ces dernières sont amplifiées par des facteurs et éléments de vulnérabilité sous-jacents qui résultent des conditions sociales et environnementales, comme le changement climatique, les pandémies, les épidémies et les conflits, et qui sont susceptibles de provoquer des désastres et de générer des effets en cascade d’un bout à l’autre des systèmes agroalimentaires. Autant de défis face auxquels nous devons adopter de nouvelles approches en matière de réduction des risques et de nouvelles modalités d’intervention. Les auteurs de cette publication présentent des exemples de mesures et de stratégies qui permettent d’investir dans la résilience et de gérer en amont les risques dans le secteur agricole. Ils mettent en évidence les solutions possibles pour intégrer la réduction des risques de catastrophe dans les pratiques et les politiques agricoles et recommandent que l’on s’attache à mieux comprendre le contexte dans lequel ces solutions sont mises en œuvre.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.